Archives pour l'étiquette Jean-Marc Girard

Départ de Jean-Marc Girard

Après avoir grandement contribué à l’essor du badminton à l’UQAC, l’entraîneur-chef des cinq dernières années chez les INUK, M. Jean-Marc Girard, a décidé de se retirer pour la prochaine saison. Jean-Marc va consacrer son temps à son entreprise, le Centre multi-forme d’Arvida.

« Jean-Marc est sans contredit une sommité provinciale en badminton. Son implication a été remarquable au fil des ans et a permis à la formation de se démarquer sur le circuit. Lorsque je regarde la devise des INUK, Une vision, une passion, je pense immédiatement à Jean-Marc », a mentionné le coordonnateur du sport d’excellence, M. Luc Thériault.

La formation de badminton de l’UQAC compte 12 hommes et 6 femmes qui poursuivront la mission de Jean-Marc : ne jamais abandonner et se rapprocher de la victoire de jour en jour. Il faut croire en son potentiel et être fort mentalement.

Les membres des équipes du programme d’excellence sportive des INUK de l’UQAC souhaitent beaucoup de bonheur à Jean-Marc, tant sur le plan des affaires et que sur le plan familial.

Quatre représentants des INUK au Championnat canadien

Maxime Rome-GosselinLe Championnat canadien de badminton universitaire, qui se tiendra les 21 et 22 mars prochain à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), est un événement très attendu sur la scène du badminton canadien. Cette année, quatre porte-couleurs de l’UQAC y prendront part, soit Maxime Rome-Gosselin, Audrey Dufour, Daves Soucy et Marie-Christine Dionne-Deschênes. Ces derniers seront les premiers de l’UQAC à y prendre part.

Les quatre athlètes des INUK évolueront dans trois catégories : en simple, en double (Audrey Dufour et Marie-Christine Dionne-Deschênes; Maxime Rome-Gosselin et Daves Soucy) et en mixte (Audrey Dufour et Maxime Rome-Gosselin; Marie-Christine Dionne-Deschênes et Daves Soucy). Pour ce qui est des chances de ceux-ci de pouvoir bien performer, l’entraîneur Jean-Marc Girard soutient que celles-ci sont très bonnes, vu l’excitation qui habite ses protégés à quelques jours de la compétition. « Je crois que les circonstances pourraient favoriser les quatre joueurs de l’UQAC lors du Championnat canadien. Pourquoi? Parce que ceux-ci sont survoltés et certains d’entre eux, plus particulièrement Maxime [Rome-Gosselin] et Audrey [Dufour], jouent leur meilleur badminton en carrière. Je souhaite voir mes quatre athlètes jouer à la hauteur de leur talent, et je crois qu’il y a de bonnes chances que ça arrive. Si c’est le cas, ils pourraient être très dangereux pour leurs adversaires », mentionne Girard, qui accompagnera les quatre joueurs de badminton de l’équipe chicoutimienne lors du Championnat canadien. Quant à la préparation, Jean-Marc Girard indique que cette dernière s’est très bien déroulée et que l’accent a été mis sur certains aspects de jeu. « Pendant la période de préparation, j’ai mis l’accent sur certains volets primordiaux, afin qu’on ait toutes les chances de notre côté. La motivation, la confiance, l’intensité et la finition des matchs sont des points sur lesquels j’ai longuement travaillé avec les jeunes. On se doit d’être fin prêts, car c’est un tournoi des plus importants », signale l’entraîneur des INUK, qui ajoute que les quatre athlètes qui représenteront l’UQAC ont très hâte d’en découdre et de montrer l’ampleur de leur talent

Félix Tremblay

Un tournoi crucial pour les équipes de badminton des INUK

Pour une troisième fin de semaine consécutive, les amateurs de sports de Chicoutimi pourront assister à un événement sportif de haut niveau. En effet, les meilleurs joueurs de badminton universitaire de la province croiseront le fer lors de la troisième compétition de la saison 2011-2012 du Circuit québécois de badminton universitaire, qui se tiendra au Pavillon sportif de l’UQAC, le samedi 12 et le dimanche 13 novembre prochains.

Pour les INUK, l’événement aura une importance décisive sur le reste de la saison, puisqu’il s’agira du dernier tournoi qualificatif de la saison. Ceci est particulièrement vrai pour l’équipe masculine qui n’est qu’à deux victoires du dernier rang donnant accès aux séries, occupé actuellement par les Redmen de McGill. L’entraîneur de l’équipe, Jean-Marc Girard, croit que cet objectif est plus que réalisable. « Même si elle doit remporter trois des six matchs auxquels elle prendra part, je crois que l’équipe des gars a de très bonnes chances de se qualifier pour les éliminatoires. En plus de l’appui de la foule, certaines des équipes que nous affronterons à cette compétition seront privées de leurs joueurs clés. Cependant, s’ils veulent parvenir à réaliser ce but, mes joueurs devront donner le meilleur d’eux-mêmes et mes deux leaders, Fabien Maltais et Maxime Rome-Gosselin, devront se lever».

Quant à elle, l’équipe féminine a toujours une chance de se tailler une place en séries, mais contrairement à son pendant masculin, le chemin pour s’y rendre s’annonce plus ardu. Malgré tout, Jean-Marc Girard garde bon espoir que ses protégées sauront bien performer devant une foule partisane. « Pour ce qui est de l’équipe des filles, les deux buts que je lui ai fixés sont d’augmenter le nombre de points par partie en simple et d’aller chercher au moins trois victoires dans les six matchs qu’elle disputera. Je crois que c’est très réaliste, considérant le fait que nous pourrons compter sur le retour de Frédérique Côté, qui s’était blessée lors du dernier tournoi disputé à l’UQAM. Par contre, à l’image de leurs coéquipiers masculins, mes joueuses devront donner leur 110 % et Marie-Christine Dionne-Deschênes devra s’imposer une fois de plus comme leader ».

Pour ceux qui souhaiteraient assister à l’événement, prenez note que l’entrée est gratuite et que les matchs du samedi débuteront à 13 h, tandis que ceux du dimanche commenceront à 8 h.

Félix Tremblay

La chance n’a pas souri à l’équipe de badminton de l’UQAC

Jean-Marc Girard Entraineur

L’équipe de badminton des INUK prenait part, le 22 octobre dernier, au deuxième tournoi de la saison 2011-2012 du Circuit provincial de badminton universitaire qui se tenait au Pavillon sportif de l’Université du Québec à Montréal. Contrairement à ce qui s’était passé lors de la compétition précédente, les choses ne se sont pas très bien déroulées pour nos représentants, qui n’ont récolté qu’une victoire en 11 affrontements. Le seul gain de la formation chicoutimienne a été obtenu du côté masculin, lorsque les joueurs des INUK ont vaincu les Piranhas de l’École de technologie supérieure par la marque de 5 à 0. Malheureusement, les porte-couleurs masculins de l’UQAC ont plié l’échine 5 à 0 contre le Rouge et Or de l’Université Laval et 4 à 1 contre les Carabins de l’Université de Montréal. Ils ont également perdu 3 à 2 contre les Redmen de l’Université McGill, le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke et les favoris de la foule, les Citadins de l’UQAM. Du côté féminin, aucun gain n’a été récolté lors des cinq affrontements auxquels les joueuses de l’UQAC ont pris part.

Félix Tremblay

La saison débute du bon pied pour l’équipe de badminton

Inuk Badminton 2011-2012

L’équipe de badminton des INUK a pris part, le 8 octobre dernier, au premier tournoi de la saison du circuit provincial de badminton universitaire qui se tenait au Gymnase Sir Arthur Currie de l’Université McGill. À la lumière des performances des représentants de l’UQAC au cours de cette compétition, il est permis de croire que la saison 2011-2012 sera très intéressante à surveiller, surtout du côté masculin, où un classement final dans le top 4 est l’objectif principal.

Malgré le fait que Daves Soucy n’ait pas participé à l’événement en raison d’une blessure et que Marie-Élaine Jobin n’est plus membre de l’équipe, les INUK ont su tirer leur épingle du jeu de très belle façon. Du côté des garçons, trois performances méritent d’être soulignées. En simple, Maxime Rome-Gosselin a causé la surprise du tournoi en disposant de Francis Soucy, des Citadins de l’UQAM, en deux manches de 21-19, 21-18. Pour Rome-Gosselin, il s’agit d’un bel accomplissement puisque Soucy est l’une des têtes d’affiche du circuit provincial et qu’il ne subit la défaite que très rarement. Également en simple, Fabien Maltais a également réalisé un fait d’armes impressionnant en battant Michel Melancon, du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, en trois manches de 16-21, 21-16 et 21-14. À l’instar de Francis Soucy, Michel Melancon est l’un des joueurs les plus aguerris dans le milieu du badminton universitaire québécois. Du côté des filles, notons les performances de Marie-Christine Dionne-Deschênes qui a vaincu Valérie St-Jacques de l’UQAM en deux manches de 21-15. En mixte, Julie Simard et son coéquipier Maxime Rome-Gosselin ont bien fait, l’emportant en deux manches de 21-15 et 21-19 contre Cynthia Charbonneau et Usman Safdar des Carabins de l’Université de Montréal.

En ce qui a trait aux prouesses de ses protégés au cours de ce tournoi inaugural, l’entraîneur Jean-Marc Girard a affirmé être très optimiste pour le reste de la saison, plus particulièrement pour ce qui est des garçons. « Je suis très content de la façon dont mes joueurs ont performé en fin de semaine dernière. Les garçons ont très bien fait et ça s’annonce très intéressant pour les compétitions futures. L’objectif demeure toujours une place parmi les quatre premières positions au classement et je crois que ce but est plus que réaliste. Pour ce qui est des filles, le pilote de l’équipe de l’UQAC admet que ce ne sera pas une partie de plaisir, puisque quatre joueuses de l’an dernier ne sont pas de retour. Malgré tout, ce dernier reste positif. « C’est sûr que du côté féminin, ça risque d’être un peu plus dur. On a perdu quatre membres de l’édition de l’an dernier, dont Marie-Élaine Jobin, qui était une joueuse-clé. Je sais que je ne peux pas faire de miracles, mais avec l’aide de mon adjoint François Desjardins, on va s’assurer de bien travailler l’aspect technique de leur jeu, en plus du jeu de base».

Félix Tremblay