Archives pour l'étiquette badminton

Départ de Jean-Marc Girard

Après avoir grandement contribué à l’essor du badminton à l’UQAC, l’entraîneur-chef des cinq dernières années chez les INUK, M. Jean-Marc Girard, a décidé de se retirer pour la prochaine saison. Jean-Marc va consacrer son temps à son entreprise, le Centre multi-forme d’Arvida.

« Jean-Marc est sans contredit une sommité provinciale en badminton. Son implication a été remarquable au fil des ans et a permis à la formation de se démarquer sur le circuit. Lorsque je regarde la devise des INUK, Une vision, une passion, je pense immédiatement à Jean-Marc », a mentionné le coordonnateur du sport d’excellence, M. Luc Thériault.

La formation de badminton de l’UQAC compte 12 hommes et 6 femmes qui poursuivront la mission de Jean-Marc : ne jamais abandonner et se rapprocher de la victoire de jour en jour. Il faut croire en son potentiel et être fort mentalement.

Les membres des équipes du programme d’excellence sportive des INUK de l’UQAC souhaitent beaucoup de bonheur à Jean-Marc, tant sur le plan des affaires et que sur le plan familial.

Quatre représentants des INUK au Championnat canadien

Maxime Rome-GosselinLe Championnat canadien de badminton universitaire, qui se tiendra les 21 et 22 mars prochain à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), est un événement très attendu sur la scène du badminton canadien. Cette année, quatre porte-couleurs de l’UQAC y prendront part, soit Maxime Rome-Gosselin, Audrey Dufour, Daves Soucy et Marie-Christine Dionne-Deschênes. Ces derniers seront les premiers de l’UQAC à y prendre part.

Les quatre athlètes des INUK évolueront dans trois catégories : en simple, en double (Audrey Dufour et Marie-Christine Dionne-Deschênes; Maxime Rome-Gosselin et Daves Soucy) et en mixte (Audrey Dufour et Maxime Rome-Gosselin; Marie-Christine Dionne-Deschênes et Daves Soucy). Pour ce qui est des chances de ceux-ci de pouvoir bien performer, l’entraîneur Jean-Marc Girard soutient que celles-ci sont très bonnes, vu l’excitation qui habite ses protégés à quelques jours de la compétition. « Je crois que les circonstances pourraient favoriser les quatre joueurs de l’UQAC lors du Championnat canadien. Pourquoi? Parce que ceux-ci sont survoltés et certains d’entre eux, plus particulièrement Maxime [Rome-Gosselin] et Audrey [Dufour], jouent leur meilleur badminton en carrière. Je souhaite voir mes quatre athlètes jouer à la hauteur de leur talent, et je crois qu’il y a de bonnes chances que ça arrive. Si c’est le cas, ils pourraient être très dangereux pour leurs adversaires », mentionne Girard, qui accompagnera les quatre joueurs de badminton de l’équipe chicoutimienne lors du Championnat canadien. Quant à la préparation, Jean-Marc Girard indique que cette dernière s’est très bien déroulée et que l’accent a été mis sur certains aspects de jeu. « Pendant la période de préparation, j’ai mis l’accent sur certains volets primordiaux, afin qu’on ait toutes les chances de notre côté. La motivation, la confiance, l’intensité et la finition des matchs sont des points sur lesquels j’ai longuement travaillé avec les jeunes. On se doit d’être fin prêts, car c’est un tournoi des plus importants », signale l’entraîneur des INUK, qui ajoute que les quatre athlètes qui représenteront l’UQAC ont très hâte d’en découdre et de montrer l’ampleur de leur talent

Félix Tremblay

Un gros mois de mars à l’horizon pour l’UQAC

Badminton INUK
Badminton INUK

Le mois de mars est synonyme de beau temps et de l’arrivée du printemps pour la plupart d’entre nous. Mais, pour les INUK de l’UQAC, le troisième mois de l’année 2013 s’annonce des plus occupés, avec pas moins de deux compétitions majeures auxquelles prendront part les porte-couleurs de l’UQAC, soit le Championnat provincial universitaire et le Championnat canadien universitaire.

 

Le premier événement inscrit au calendrier des INUK, le Championnat provincial universitaire, se tiendra les 8 et 9 mars prochain, au CEPSUM de l’Université de Montréal. Pour cette compétition, l’entraîneur Jean-Marc Girard croit fermement aux chances de voir les INUK remporter la première médaille de leur histoire, même si la dernière saison a comporté son lot d’obstacles. « Pour le Championnat universitaire des 8 et 9 mars, nous espérons fortement remporter notre première médaille de l’histoire, avec notre double mixte composé de Maxime Rome-Gosselin et d’Audrey Dufour. Si tout va comme souhaité, ces derniers devraient théoriquement être parmi les quatre premières têtes de série du tournoi, grâce à leurs excellentes performances cette année. Maxime Rome-Gosselin devrait lui aussi être dangereux dans le simple masculin, le tirage au sort va être très important pour lui. Le fougueux Dave Pelletier pourrait aussi compliquer la tâche de plusieurs adversaires », mentionne l’entraîneur des INUK, qui ajoute que l’UQAC pourra compter sur la présence de 22 joueurs qui défendront son honneur face aux autres universités de la province. Ce dernier souligne également que malgré la saison riche en émotions que ses protégés a connue, le moral est très bon au sein de l’équipe. « Malgré l’adversité en première division, les INUK progressent et s’en viennent dangereux pour plusieurs. Le moral est excellent au sein de l’équipe, qui est habilement menée par son capitaine Maxime Rome-Gosselin, un véritable chef de file pour ce qui est de son niveau de jeu et de son éthique de travail. La force des INUK est leur détermination, leur fougue et leur désir de vaincre et ça le sera pour toujours », évoque Jean-Marc Girard.

 

Deux semaines plus tard, soit les 22 et 23 mars, quatre représentants de l’UQAC (Audrey Dufour, Marie-Christine Dionne-Deschênes, Dave Pelletier et Maxime Rome-Gosselin) prendront part au Championnat canadien universitaire, qui se tiendra également à Montréal, mais au Centre sportif de l’UQAM cette fois-ci. Malgré le fait que les joueurs des INUK qui prendront part à l’événement seront les premiers de l’UQAC à accomplir un tel exploit, l’entraîneur de l’équipe est sûr que ceux-ci sauront bien performer. « Pour le Championnat canadien, ce sera une très grosse expérience pour nos quatre joueurs et disons que je suis convaincu qu’ils vont montrer qu’ils ont leur place », affirme l’entraîneur de l’UQAC. Un peu plus tard, soit vers la mi-avril, les INUK prendront part à une autre compétition importante, soit le Championnat provincial a-b-c, qui se tiendra au Pavillon sportif de l’UQAC. Ici encore, Jean-Marc Girard se montre très optimiste quant à la suite des choses. « Mes joueurs ont su prendre beaucoup d’expérience sur les circuits provinciaux cette année. Maxime Rome-Gosselin, Audrey Dufour, Dave Pelletier, Daves Soucy, Nicolas Arsenault et Marie-Christine Dionne ont tous des chances de médaille à ce championnat, qui couronne les champions provinciaux. C’est un gros tournoi pour l’équipe, car une quinzaine de joueurs vont batailler pour les INUK. Ce championnat regroupe tous les meilleurs joueurs de la province, et ce, peut importe leur âge.

 

Dans le même ordre d’idées, certains des membres de l’équipe de badminton de l’UQAC seront en nomination pour obtenir des honneurs individuels, dans la cadre de la soirée de clôture du Championnat provincial universitaire, qui aura lieu le 9 mars en soirée. Dans la catégorie de l’athlète de l’année, Maxime Rome-Gosselin et Audrey Dufour représenteront les INUK, tandis que du côté de la recrue de l’année, cette tâche incombera à Daves Pelletier et à Wu Zhongling. Quant au Prix Emmanuel-Constant, qui souligne le leadership et l’engagement social, Olivier Audet tentera de conserver cet honneur dans le giron de l’UQAC, car Fabien Maltais s’était vu décerner ce prix l’an dernier. Finalement, Maxime Rome-Gosselin et Dave Pelletier seront en nomination pour l’équipe d’étoiles masculine, tandis qu’Audrey Dufour le sera du côté féminin.

 

 

Félix Tremblay

L’importance des petits détails

Badminton INUK
Badminton INUK

Les INUK prendront part, le 19 janvier prochain, à leur dernier tournoi de la saison avant les tournois éliminatoires. La compétition, qui se tiendra à l’Université de Sherbrooke pour l’occasion, verra le retour au sein de l’équipe d’Audrey Dufour, absente de la compétition depuis deux ans.

 

À ce sujet, l’entraîneur Jean-Marc Girard souligne que le retour d’Audrey Dufour pourrait grandement jouer en faveur des INUK. « C’est certain qu’avec la venue d’Audrey Dufour dans l’équipe, cela nous donne une carte maîtresse dans notre jeu et cela peut nous faire espérer des victoires dans la catégorie mixte pour la première fois en deux ans. D’ailleurs, je pense que nous avons des chances contre Sherbrooke et McGill. Nous commençons notre tournoi contre ces deux équipes, en passant », mentionne ce dernier, qui ajoute que l’esprit d’équipe est très bon chez les INUK. Quant aux attentes, Jean-Marc Girard souligne que celles-ci sont raisonnables, sans être trop élevées. Il ajoute que les petits détails pourraient faire la différence. « Sans avoir de grosses attentes, on espère néanmoins créer de grosses surprises en première division. Mais, comme c’est un tournoi de spécialité, chaque joueur devra travailler à fignoler les petits détails, à prendre confiance et à parler stratégie. D’ailleurs, beaucoup de travail a été accompli depuis la semaine dernière, sur ce sujet », conclut Girard.

 

Félix Tremblay

Un bon spectacle au Pavillon sportif

Badminton INUK
Badminton INUK

Le Pavillon sportif de l’UQAC bourdonnait d’activités en fin de semaine dernière, alors que s’y tenait une étape du Circuit universitaire de badminton québécois, et ce, pour une quatrième saison consécutive. Pour les INUK, le constat final est mitigé. Même si les représentants de l’UQAC ont été en mesure de chauffer l’Université Laval, une des équipes faisant partie du peloton de tête, ces derniers n’ont pas été en mesure de devancer Sherbrooke au classement et de se qualifier pour le Championnat provincial par équipe.

 

Malgré une fiche d’une victoire et de cinq revers, l’équipe de l’UQAC a très bien fait, si l’on se fie aux dires de l’entraîneur Jean-Marc Girard. En plus d’un gain de 5 à 0 contre l’École de technologie supérieure, l’équipe chicoutimienne a bien failli l’emporter contre l’Université Laval, rendant les armes au compte de 3 à 2. Mais le revers qui a fait le plus mal est survenu contre Sherbrooke, qui a vu les Estriens s’imposer par la marque de 3 à 2. Des défaites de 4 à 1 contre McGill et l’UQAM sont venues conclure la fin de semaine des INUK, qui compte deux victoires en 12 matchs depuis le début de la saison. En dépit de cela, Jean-Marc Girard affirmait être très content de la prestation de ses joueurs. « Je suis très satisfait de ce que j’ai vu de mon équipe en fin de semaine. Nous avons très bien joué, même si nous n’avons remporté qu’un seul de nos six matchs à l’horaire. Nous avons même failli battre Laval, qui est l’une des quatre bonnes équipes du circuit. Cependant, certains petits détails, plus principalement les mauvais jeux, nous ont fait très mal », souligne ce dernier, qui ajoute que son équipe prendra part à un tournoi régulier civil le 10 décembre prochain au Pavillon sportif de l’UQAC.

 

Félix Tremblay

Un tournoi important attend les INUK à l’UQAC

 

INUK Badminton
INUK Badminton

Pour une quatrième saison consécutive, le Pavillon sportif de l’UQAC sera l’hôte, les 17 et 18 novembre prochain, d’une tranche du Circuit universitaire québécois de badminton. La compétition revêtira un caractère très important pour les INUK qui, en plus d’évoluer devant leurs partisans, tenteront de réduire l’écart au classement général avec le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

 

À quelques jours de l’évènement, l’entraîneur Jean-Marc Girard rappelle que tout est possible dans ce genre de tournoi, et que le moindre détail peut tout changer. « Tout au long de la fin de semaine, nos objectifs principaux seront de dépasser Sherbrooke au classement régulier et de chauffer quelques grosses équipes. Toutes les formations peuvent être battues, si un de leurs éléments est légèrement blessé ou fatigué. Donc, on va fournir notre 110 % à chaque match », souligne l’entraîneur de l’équipe chicoutimienne, qui ajoute aussi que Maxime Rome-Gosselin sera le joueur à surveiller chez les INUK, lui qui a toujours eu comme tâche, depuis le début de la saison, d’affronter les meilleurs joueurs adverses. Cependant, Girard continue sur la même lancée, en précisant que Daves Pelletier et Daves Soucy devront relever leur jeu d’un cran, pour permettre à l’équipe de ressortir du Tournoi de l’UQAC avec « quelque chose d’intéressant ».

 

Jean-Marc Girard soutient également que les séances d’entraînement de cette semaine porteront sur le système de jeu de l’équipe. « Nous allons nous attarder précisément sur les jeux en situation de match, en travaillant la confiance de joueurs, en élevant le niveau d’intensité au maximum. Les joueurs ont hâte d’en découdre et parfois, cela peut jouer contre nous. Je serai satisfait si je réussis à les convaincre qu’ils peuvent réussir, sans trop leur mettre de pression », conclut ce dernier.

 

Félix Tremblay

Un autre bon tournoi pour les INUK

 

Jean-Marc Girard
Jean-Marc Girard

Après en avoir surpris plus d’un avec des performances dépassant les attentes au premier tournoi de la saison, les INUK ont repris le collier samedi dernier, en prenant part au deuxième tournoi de l’année, qui avait lieu à l’UQAM. Les représentants de l’UQAC y ont bien performé, passant très près de battre les puissants Redmen de McGill, qui ont remporté les grands honneurs de la compétition, avec une fiche de cinq victoires contre une défaite.

 

Parmi les performances dignes de mention, notons celle de Nicolas Arsenault et de Pierre-Alexandre Deslauriers. En double masculin, ces derniers ont disposé de Marc-Antoine Turcotte et Marc-Olivier Brault du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, en trois manches de 21-14, 19-21 et 21-14. Du côté du simple, Maxime Rome-Gosselin a remporté trois des six affrontements auquel il a pris part, l’emportant notamment contre Xichi Pan (McGill) en trois manches de 21-18, 12-21 et 21-17, Sakmony Sith (ÉTS), en deux manches de 21-12 et 21-10, et Anthony Bouthillier-Hénault (Sherbrooke), en trois manches 21-11, 19-21 et 21-12. Fait à noter que l’équipe féminine n’a pas pris part à ce tournoi, duquel les INUK en ressortent avec une fiche d’une victoire contre cinq revers.

 

En ce qui a trait aux performances de ses protégés, l’entraîneur Jean-Marc Girard a déclaré être extrêmement satisfait de ce qu’il a vu en fin de semaine dernière. « En général, ce fut très bien. Nous avons passé à un point de match de battre Sherbrooke, en plus d’avoir battu l’École de technologie supérieure 5-0. De plus, nous avons failli créer la surprise du tournoi, en venant très près de battre McGill, qui a conclu la journée avec un dossier de cinq victoires contre une défaite. La performance du tournoi a été réalisée par Maxime Rome-Gosselin, qui a battu Xichi Pan (McGill), sa seule défaite de la journée », mentionne l’entraîneur de l’équipe des INUK. En ce qui a trait au prochain tournoi, qui se déroulera au Pavillon sportif de l’UQAC les 17 et 18 novembre prochain, Jean-Marc Girard soutient que l’objectif principal de son équipe sera de tenter de venir à bout du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

 

Félix Tremblay

Un saison qui part du bon pied pour les INUK

Maxime-Rome-Gosselin
Maxime-Rome-Gosselin

Après une saison 2011-2012 un peu plus difficile que les précédentes, l’équipe de badminton des INUK de l’UQAC avait la chance de partir à neuf samedi dernier, lors du premier tournoi de la saison 2012-2013. Les choses se sont très bien passées pour les porte-couleurs de l’UQAC au cours de ce tournoi, qui se tenait à l’Université McGill, surtout en double.

 

Du côté du double mixte, l’une des meilleures performances de la journée a été réalisée par le tandem composé de Corine Boivin et de Maxime Rome-Gosselin, qui a su s’imposer face à Véronique Bernier et Marc-Antoine Turcotte, du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, en trois manches de 21-14, 13-21 et 21-19. Une autre paire, celle composée de Simon McNicoll et de Maxime Rome-Gosselin, a également bien fait face à Frédéric Inthavanh et David De la Chevrotière, du Rouge & Or de l’Université Laval. Malheureusement pour les Chicoutimiens, la chance n’a pas été de leur côté, puisqu’ils se sont inclinés en trois manches de 18-21, 22-20 et 18-21. Les INUK ont également bien performé en simple, avec de bonnes performances de Frédérique Côté (victoire en deux manches 21-14 et 21-16 face à Stéphanie Sun, des Redmen de McGill) et Daves Soucy (victoire en trois manches de 21-17, 15-21 et 21-17 contre Philippe Mercier-Ross, du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke).

 

À la lumière de ces performances, l’entraîneur de l’équipe, Jean-Marc Girard, a souligné être très ravi de la performance de ses protégés. « Je suis très satisfait de mes troupes pour l’ensemble du tournoi. Je sais très bien que l’équipe va en ressortir plus forte, car ils ont réussi à chauffer les grosses universités, comme Laval et McGill », souligne le pilote de l’équipe de l’UQAC, qui cache mal sa satisfaction à la lumière des performances de Maxime Rome-Gosselin et de Corine Boivin (en mixte), et celles de Dave Pelletier et de Frédérique Côté (en simple).

 

Félix Tremblay

Étoile de la semaine

Au cours du tournoi inaugural de la saison, qui s’est tenu le 6 octobre dernier à Montréal, Corinne a offert de bonnes performances pour l’équipe de l’UQAC, menant la charge du côté de l’équipe féminine. En double mixte, son coéquipier Maxime Rome-Gosselin et elle ont disposé de Marc-Antoine Turcotte et de Véronique Bernier, du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, en trois manches de 21-14, 13-21 et 21-19.

Corine Boivin
Corine Boivin

Étoile de la semaine

Lors du premier tournoi de la saison 2012-2013, qui s’est tenu à l’Université McGill de Montréal, Maxime Rome-Gosselin s’est distingué pour les INUK, offrant de chaudes luttes à ses adversaires à chacune de ses présences sur le terrain. Ce fut notamment le cas lors du match de double masculin, face au tandem de Frédéric Inthavanh et de David De la Chevrotière, du Rouge et Or de l’Université Laval, une des meilleures équipes sur le circuit. Son coéquipier Simon McNicoll et lui se sont inclinés en trois manches serrées de 18-21, 22-20 et 18-21.