Archives pour la catégorie Nouvelles

Fin de semaine record pour l’équipe d’athlétisme

15356603_10211163217935878_745433492557865839_n

Les Inuk en ont surpris plus d’un cette fin de semaine à l’occasion de la première compétition d’athlétisme de la saison. En plus d’obtenir d’excellents résultats dans les 16 épreuves auxquelles les étudiants-athlètes participaient, Maxime Campagna-Lejeune a réalisé un exploit en décrochant la première place au saut en hauteur. L’équipe masculine a d’ailleurs terminé au deuxième rang du classement par équipe devançant ainsi l’université McGill.

L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, est plus que satisfaite des résultats obtenus. «Avec les tests physiques que nous avons réalisés, nous nous attendions à certains résultats et nous avions fixé des objectifs pour la fin de la saison. Nos athlètes ont non seulement atteints ces objectifs, mais plusieurs les ont dépassés», souligne-t-elle fièrement.

L’alignement présenté à la compétition qui prenait place à l’Université Laval était très jeune. En effet, sur la totalité des étudiants-athlètes participant à la compétition, seulement quatre faisaient partie de l’équipe l’an dernier. Le manque d’expérience ne s’est toutefois pas vraiment fait sentir et les étudiants-athlètes ont réussi à dépasser bien souvent les objectifs.

Une première place, une première fois

Maxime Campagna-Lejeune a fait détourner bien des regards cette fin de semaine. Athlète dans l’âme, mais n’ayant aucune expérience en saut en hauteur, il s’est emparé de la première place de cette épreuve avec un résultat de 1,98m, devant ses compétiteurs qui s’entraînent dans cette discipline depuis plusieurs années. «Sa gestion du stress et sa concentration sont irréprochables. Il était dans l’état d’esprit d’un haut niveau, c’est vraiment un athlète complet», affirme Anne-Marie Fortin. L’étudiant-athlète n’avait d’ailleurs bénéficié que de trois entraînements spécifiques au saut en hauteur, étant donné le peu de temps entre le début de la saison et cette compétition.

Lors des tests physiques, le groupe d’entraîneurs avait fixé l’objectif de 1,85m pour Maxime Campagna-Leujeune. Il a donc dépassé largement les attentes en sautant à 1,98m. En comparant avec les résultats du championnat provincial universitaire d’athlétisme de la saison dernière, le porte-couleurs des Inuk aurait décroché la deuxième place, si cette compétition avait eu lieu hier.

L’équipe masculine s’est aussi démarquée au classement par équipe en s’installant confortablement au deuxième rang, devant l’université McGill, avec 65 points.

La prochaine compétition aura lieu les 14 et 15 janvier 2017.

Les résultats en bref :

Épreuves féminines

60m (préliminaires)

16e Lauriane Simard

300m

7e Rachel Arsenault-Belley
8e Lauriane Simard

600m

12e Viviane Harvey : 1min 48sec

1500m

14e Madeleine Jacob
15e Frédérique Tremblay
16e Frédérique Poulin

3000m

16e Myriam Hardy

Épreuves masculines

60m (préliminaires)

11e Florian Brenaud
14e Maxime Campagna-Lejeune
19e Bertrand Naon
24e Alex Cleka
29e Brian Bégin
31e Mamadou Yatera
34e Pierric Desranleau
36e Raphael Beauchemin
37e Adrien Turgeon

60m (finales)
10e Florian Brenaud

300m

6e Alex Cleka
11e Bertrand Naon
12e Mamadou Yatera
15e Pierric Desranleau
18e Raphael Beauchemin
20e Adrien Turgeon

600m

9e William Bégin

1000m

7e Marc-André Tremblay
9e Jean-Michel Gagnon

1500m

11e Charles-Olivier Huapaya-Proulx
13e Nicolas Lemieux

3000m

24e Frédéric Lefevbre
30e Valentin Perrin

Saut en hauteur

1er Maxime Campagna-Lejeune : 1,98m
5e Brian Bégin : 1,55m

Saut en longueur

5e Maxime Campagna Lejeune : 5,67m
6e Bertrand Naon : 5,62m

Triple saut

5e Jean-Michel Gagnon : 10,95m

Lancer du poids 16LBS

6e Maxime Campagna-Lejeune : 9,50m
8e Brian Bégin : 9,41m
9e André Souci : 9,23m

Saut à la perche

4e Maxime Campagna-Lejeune : 2,70m
6e Brian Bégin : 2,55m

Les Inuk lanceront leur saison d’athlétisme cette fin de semaine

Après le cross-country et le volleyball féminin, c’est au tour de l’équipe d’athlétisme de donner le coup d’envoi à sa saison 2016-2017, et c’est sous le signe de la nouveauté que s’amorcera cette dernière le 3 décembre prochain. Le travail de collaboration et les forces respectives des quatre nouveaux entraîneurs guideront la jeune formation, qui sera d’ailleurs présente dans presque toutes les épreuves d’athlétisme et qui pourrait surprendre au courant de la saison. 

C’est samedi prochain, que plusieurs des étudiants-athlètes compétitionneront dans leurs épreuves respectives pour la première fois. L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, voit cette compétition comme une opportunité de voir toute l’équipe à l’œuvre, et d’analyser les forces de chacun. «C’est un peu comme un gros entraînement. Je veux permettre à chacun d’acquérir de l’expérience concernant la gestion du stress et de la technique, mais par-dessus tout, je veux qu’ils passent un beau moment», souligne-t-elle.

Nouveau groupe d’entraîneurs

Quatre nouveaux entraîneurs se retrouvent à la tête de la jeune équipe d’athlétisme. L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, est loin d’être inconnue des étudiants-athlètes. Kinésiologue au Pavillon sportif, elle a fait son retour dans la famille des Inuk l’automne dernier, en prenant la tête de l’équipe de cross-country. Elle confirme que sa connaissance des aptitudes de plusieurs étudiants-athlètes qui étaient membres de l’équipe de cross-country est un avantage.

Son entraîneuse adjointe, Naomie Fréchette l’a aussi suivie dans cette nouvelle expérience. Extrêmement appréciée des étudiants-athlètes, son écoute, son soutien et sa relation exceptionnelle avec ses protégés auront un effet très positif sur le développement de l’équipe.

Le quatuor d’entraîneurs est complété par Jean-Michel Goupille et Neil Martingale. Ingénieur de métier, Jean-Michel Goupille est responsable des épreuves de sprint. Qualifié de très technique, mais aussi humain et proche de ses athlètes, il est un atout important au sein de l’équipe.

L’expérience de Neil Martindale est indéniable. En plus d’avoir déjà travaillé pour les universités Laval et McGill, il a été l’entraîneur de Mélanie Blouin, athlète olympique au saut à la perche, qui a participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Son travail avec les Inuk se situe principalement sur les épreuves de pelouse, tels que les différents sauts.

Dès samedi prochain, à l’Université Laval, les étudiants-athlètes des Inuk provenant de plusieurs milieux

Lancement de l’édition 2016-2017 de la Loto Inuk

L’organisation des Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a procédé le 13 octobre dernier au lancement de l’édition 2016-2017 de la Loto Inuk, la plus importante activité de financement pour le programme de sport universitaire à l’UQAC. C’est d’ailleurs une version revampée de la Loto Inuk qui est proposée cette année, renouvelée pour mieux répondre aux attentes de la communauté.

Implantée depuis trois ans au sein du programme, la Loto Inuk revient cette année sous une toute nouvelle formule plus accessible. « Il était important pour nous de pouvoir joindre tout le monde, autant la communauté universitaire que la population de Saguenay en général, afin de faire connaître les Inuk dans la région », souligne Philippe Gagnon, responsable du sport universitaire à l’UQAC. Cinq tirages de 1 000 $ en argent comptant auront lieu entre les mois d’octobre et de mars. Au coût de 20 $, les 1 000 billets en circulation sont en vente via le site Web des Inuk (inuk.uqac.ca), au Pavillon sportif de l’UQAC et par les entraîneurs, ambassadeurs et étudiants-athlètes. « Nos étudiants-athlètes sont nos meilleurs ambassadeurs : ils sont le reflet du dynamisme de notre programme. Il nous apparaît évident qu’ils sont les mieux placés pour promouvoir cette activité de financement », soutient le responsable du sport universitaire.

Construire un programme de sport universitaire tel que les Inuk constitue un défi de taille nécessitant, entre autres, un financement considérable. Les montants amassés par cette activité permettront de contribuer aux activités quotidiennes du programme, qui comprennent les déplacements, la rémunération des entraîneurs et l’achat d’équipement. « Soutenir le développement sportif, professionnel et personnel de ces étudiants-athlètes, augmenter leur sentiment d’appartenance, dynamiser leur milieu et offrir à tous les gens de la région un modèle d’excellence, c’est d’abord et avant tout contribuer au rayonnement et à la prospérité de toute une région », termine Philippe Gagnon.

 

Athlétisme et cross-country: une nouvelle entraîneuse en chef

Saguenay, le 2 septembre 2016 – L’organisation des Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi a procédé à la nomination d’Anne-Marie Fortin à titre d’entraîneuse-chef des équipes d’athlétisme et de cross-country du programme de sports universitaires.

La vision de la nouvelle entraîneuse concordait avec les valeurs véhiculées par les Inuk : « Je désire aider les étudiants-athlètes à développer leur plein potentiel, tout en maintenant un esprit d’équipe et en ayant du plaisir à l’entraînement. Je souhaite qu’ils soient fiers d’appartenir à l’organisation. »

L’UQAC et les Inuk sont loin d’être inconnus pour Anne-Marie. Cette dernière est une diplômée du baccalauréat en kinésiologie. Elle termine en ce moment sa maîtrise dans le même domaine. Elle travaille également comme kinésiologue au Pavillon sportif de l’UQAC et est auxiliaire d’enseignement. S’impliquer au sein du sport universitaire est quelque chose qui lui tenait à cœur : « J’ai fait partie de l’équipe des Inuk pendant cinq ans. Le programme m’a énormément apporté et je tenais à redonner à mon tour », confirme-t-elle.

Ses objectifs pour l’année à venir ne se traduisent pas en résultats, mais bien en objectifs humains : « Je vais apprendre à bien connaître mes étudiants-athlètes. Je veux les aider à dépasser leurs limites dans un environnement sain. Je suis rigoureuse, j’aime le travail bien fait, mais je veux absolument développer une belle relation avec eux », souligne-t-elle.

À propos des Inuk

Les Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi regroupent les équipes d’athlétisme, de cross-country, de soccer masculin et féminin, ainsi que de volleyball féminin. L’UQAC désire offrir à des étudiants-athlètes qui ont un intérêt marqué et des aptitudes exceptionnelles dans leur sport respectif, les moyens nécessaires pour favoriser leur réussite académique et sportive. En plus de maintenir sa vaste gamme de services offerts à la population, l’Université désire instaurer une tradition de sport d’excellence et en favoriser l’évolution en harmonie avec la programmation régulière