Archives pour la catégorie Non classé

Une conclusion très encourageante

Les INUK ont conclu la deuxième saison de leur jeune histoire dimanche dernier, à l’occasion du Championnat provincial de cheerleading universitaire, qui s’est tenu au Centre Claude-Robillard de Montréal. Les choses se sont déroulées à merveille pour la troupe de l’entraîneur Éric Guillèn, qui a réussi à récolter 205 points, soit son plus haut total de la saison, ce qui lui a permis de terminer au 5e rang.

Interrogé au lendemain de cette épreuve, Éric Guillèn cachait très mal sa grande satisfaction. « Je suis très heureux de ce que j’ai vu hier [dimanche]. Tout le monde a donné son 110 %, en plus de bien faire à toutes les routines. Ça me rend très fier. Un athlète qui m’a impressionné est Dany Hudon, qui en plus d’avoir bien travaillé, a bien réussi toutes les routines qu’il devait faire. Il est l’exemple parfait de l’athlète dont nous voulons », souligne l’entraîneur des INUK, qui ajoute ne pas connaître le nombre de ses protégés qui seront de retour à l’automne 2013. Quant à la saison dans l’ensemble, le pilote des INUK indique être également très content de ce qu’il a vu. « La dernière saison, qui était notre deuxième sur le circuit, s’est très bien déroulée. Nous avons su prendre notre place et tenir notre bout vis-à-vis les grosses équipes du circuit, soit Laval, Montréal, Sherbrooke et l’UQAM. D’ailleurs, trois athlètes de notre équipe, Maxime Ouellet, Dany Hudon et Sophie Desgagnés ont été sélectionnés pour des honneurs individuels, soit respectivement pour le Prix de l’engagement social, la première équipe d’étoiles et la recrue de l’année », conclut Guillèn.

Félix Tremblay

Étoiles de la semaine

Ann-Josée Dion, soccer féminin, Baccalauréat en sciences (réadaptation)

Le 17 mars dernier, Ann-Josée a offert une très bonne prestation devant le filet pour les INUK, permettant à son équipe de consolider sa quatrième place, en vue d’une qualification pour les éliminatoires. En plus de permettre à son équipe de soutirer un match nul au Nordet de l’UQAR (1-1), Ann-Josée a permis à ses coéquipières de faire mention honorable face aux puissantes équipes des Élans de F-X-G (défaite de 5-0) et des Indiens d’Ahuntsic (3-0).

 

Dany Hudon, cheerleading, Baccalauréat avec majeure en conception de jeux vidéo.

Lors du Championnat provincial de cheerleading universitaire, qui a eu lieu au Centre Claude-Robillard de Montréal le 17 mars dernier, Dany a offert une bonne prestation pour les INUK. Celui qui a également été sélectionné pour la deuxième équipe d’étoiles du circuit a bien travaillé à chaque présence sur le tapis, tout en réalisant parfaitement les routines qu’il devait faire.

Un gros mois de mars à l’horizon pour l’UQAC

Badminton INUK
Badminton INUK

Le mois de mars est synonyme de beau temps et de l’arrivée du printemps pour la plupart d’entre nous. Mais, pour les INUK de l’UQAC, le troisième mois de l’année 2013 s’annonce des plus occupés, avec pas moins de deux compétitions majeures auxquelles prendront part les porte-couleurs de l’UQAC, soit le Championnat provincial universitaire et le Championnat canadien universitaire.

 

Le premier événement inscrit au calendrier des INUK, le Championnat provincial universitaire, se tiendra les 8 et 9 mars prochain, au CEPSUM de l’Université de Montréal. Pour cette compétition, l’entraîneur Jean-Marc Girard croit fermement aux chances de voir les INUK remporter la première médaille de leur histoire, même si la dernière saison a comporté son lot d’obstacles. « Pour le Championnat universitaire des 8 et 9 mars, nous espérons fortement remporter notre première médaille de l’histoire, avec notre double mixte composé de Maxime Rome-Gosselin et d’Audrey Dufour. Si tout va comme souhaité, ces derniers devraient théoriquement être parmi les quatre premières têtes de série du tournoi, grâce à leurs excellentes performances cette année. Maxime Rome-Gosselin devrait lui aussi être dangereux dans le simple masculin, le tirage au sort va être très important pour lui. Le fougueux Dave Pelletier pourrait aussi compliquer la tâche de plusieurs adversaires », mentionne l’entraîneur des INUK, qui ajoute que l’UQAC pourra compter sur la présence de 22 joueurs qui défendront son honneur face aux autres universités de la province. Ce dernier souligne également que malgré la saison riche en émotions que ses protégés a connue, le moral est très bon au sein de l’équipe. « Malgré l’adversité en première division, les INUK progressent et s’en viennent dangereux pour plusieurs. Le moral est excellent au sein de l’équipe, qui est habilement menée par son capitaine Maxime Rome-Gosselin, un véritable chef de file pour ce qui est de son niveau de jeu et de son éthique de travail. La force des INUK est leur détermination, leur fougue et leur désir de vaincre et ça le sera pour toujours », évoque Jean-Marc Girard.

 

Deux semaines plus tard, soit les 22 et 23 mars, quatre représentants de l’UQAC (Audrey Dufour, Marie-Christine Dionne-Deschênes, Dave Pelletier et Maxime Rome-Gosselin) prendront part au Championnat canadien universitaire, qui se tiendra également à Montréal, mais au Centre sportif de l’UQAM cette fois-ci. Malgré le fait que les joueurs des INUK qui prendront part à l’événement seront les premiers de l’UQAC à accomplir un tel exploit, l’entraîneur de l’équipe est sûr que ceux-ci sauront bien performer. « Pour le Championnat canadien, ce sera une très grosse expérience pour nos quatre joueurs et disons que je suis convaincu qu’ils vont montrer qu’ils ont leur place », affirme l’entraîneur de l’UQAC. Un peu plus tard, soit vers la mi-avril, les INUK prendront part à une autre compétition importante, soit le Championnat provincial a-b-c, qui se tiendra au Pavillon sportif de l’UQAC. Ici encore, Jean-Marc Girard se montre très optimiste quant à la suite des choses. « Mes joueurs ont su prendre beaucoup d’expérience sur les circuits provinciaux cette année. Maxime Rome-Gosselin, Audrey Dufour, Dave Pelletier, Daves Soucy, Nicolas Arsenault et Marie-Christine Dionne ont tous des chances de médaille à ce championnat, qui couronne les champions provinciaux. C’est un gros tournoi pour l’équipe, car une quinzaine de joueurs vont batailler pour les INUK. Ce championnat regroupe tous les meilleurs joueurs de la province, et ce, peut importe leur âge.

 

Dans le même ordre d’idées, certains des membres de l’équipe de badminton de l’UQAC seront en nomination pour obtenir des honneurs individuels, dans la cadre de la soirée de clôture du Championnat provincial universitaire, qui aura lieu le 9 mars en soirée. Dans la catégorie de l’athlète de l’année, Maxime Rome-Gosselin et Audrey Dufour représenteront les INUK, tandis que du côté de la recrue de l’année, cette tâche incombera à Daves Pelletier et à Wu Zhongling. Quant au Prix Emmanuel-Constant, qui souligne le leadership et l’engagement social, Olivier Audet tentera de conserver cet honneur dans le giron de l’UQAC, car Fabien Maltais s’était vu décerner ce prix l’an dernier. Finalement, Maxime Rome-Gosselin et Dave Pelletier seront en nomination pour l’équipe d’étoiles masculine, tandis qu’Audrey Dufour le sera du côté féminin.

 

 

Félix Tremblay

Une première dans l’histoire des INUK

Gino Roberge
Gino Roberge

La saison 2013 des INUK s’est conclue de très belle façon lors du Championnat provincial d’athlétisme universitaire, qui eut lieu les 23 et 24 février dernier, à l’Université McGill. Les représentants de l’UQAC y ont alors remporté la toute première médaille de leur histoire.

 

Alexandre Gbaguidi, Jean-Mathieu Collard, Jérémie Renaud et Olivier Paquet sont les coureurs qui ont permis à l’UQAC de réaliser cet exploit, au relais 4X200m. Lors de cette course, les quatre coureurs chicoutimiens ont enregistré un temps de 1:34.73, ce qui leur a procuré la médaille de bronze, à six secondes du second rang, occupé par le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. Un des membres du quatuor du relais 4X200m, Alexandre Gbaguidi, a tout aussi bien fait, sans toutefois remporter une médaille. Durant la finale de la course du 60m, ce dernier a passé à huit secondes de mettre la main sur une médaille de bronze, en enregistrant un temps de 7.11. Du côté féminin, Karyane Bergeron s’est démarqué du lot pour les INUK, y allant de la quatrième place au cours de la finale du 300m. Elle y a enregistré un temps de 43.51. Quant à lui, le relais féminin du 4X200m a également bien fait, enregistrant un temps de 2:01.19, ce qui lui a valu une quatrième place.

 

À la suite de ces bons résultats, l’entraîneur Gino Roberge a mentionné être très satisfait de ce qu’il a vu. « Les choses se sont déroulées comme nous l’avons espéré. Nous avions mis l’accent sur cette compétition depuis un certain temps afin de pouvoir réaliser nos meilleures performances de l’année. Un bel exemple de cela est la médaille de bronze que nous avons remportée au relais masculin 4X200, la toute première de notre histoire, en plus de passer bien près de mettre la main sur une seconde [au 60 m masculin, avec Alexandre Gbaguidi]. Une chose qui nous a également aidé est le fait que tout le monde était sur la piste au bon moment et s’encourageait les uns les autres quand c’était le temps. Cela a, selon moi, fait la beauté de notre succès », mentionne l’entraîneur des INUK.

 

Quant au bilan de saison, Gino Roberge est plus qu’heureux de la progression de son équipe et indique, du même fait, que l’avenir s’annonce très positif. « Ce fut de loin la meilleure saison de la courte histoire des INUK. L’arrivée de coureurs comme Alexandre [Gbaguidi] et Karyane [Bergeron] nous a grandement améliorés. Quant à la prochaine saison, celle-ci est encore bien loin. Nous devrons, avant tout, regarder les athlètes qui reviennent l’an prochain, en plus de faire le bilan au cours des prochains jours et de voir vers où l’on veut aller. Nous devrons aussi savoir quel entraîneur sera de retour avec la formation », conclut ce dernier.

 

 

Félix Tremblay

Une bonne continuité

Cheerleading INUK
Cheerleading INUK

Les INUK ont pris part à leur deuxième compétition de la saison 2012-2013, la première en tout près de trois mois. Cette épreuve, qui se tenait au Collège Saint-Jean-Vianney de Laval, était l’occasion parfaite pour les INUK de peaufiner leur routine en vue du Championnat provincial, prévu pour le 17 mars prochain.

 

Malgré un changement de dernière minute qui a été apporté à la chorégraphie et une sixième position au classement final, les choses se sont quand même bien déroulées, si l’on se fit aux propos de l’entraîneur Éric Guillèn. « Ça s’est très bien passé lors de la dernière compétition, car la majeure partie de nos routines ont été très bonnes et certains de nos athlètes, comme Samuel Lemieux et Vanessa Cloutier, ont bien fait. Malgré tout, nous avons connu certains ennuis au tapis qui peuvent être expliqués, en partie, par le facteur de stress qu’a occasionné le changement soudain de la routine. De plus, certaines des filles sont en pleine période d’examens pour la mi-session, ce qui n’a pas aidé non plus », expose Éric Guillèn, qui souligne que Geneviève Brassard a quand même pu prendre part à la compétition, après avoir subi une blessure au cou lors d’un accident d’auto, la semaine dernière. Pour ce qui est de la préparation pour le Championnat provincial, l’entraîneur des INUK mentionne qu’il compte travailler de façon plus approfondie sur la routine et qu’il n’apportera pas de gros changements.

 

 

Félix Tremblay

Étoile de la semaine

Lors du Championnat provincial, qui s’est tenu les 23 et 24 février dernier, Alexandre a encore une fois connu beaucoup de succès pour l’UQAC. Il est l’un des quatre athlètes membres de l’équipe de relais 4X200m, qui a donné aux INUK la toute première médaille de leur histoire, une de bronze. Ce dernier a bien failli en procurer une deuxième à l’équipe de l’UQAC, lui qui a franchi le fil d’arrivée de la finale du

Alexandre Gbaguidi
Alexandre Gbaguidi

60m en 4e position, avec un temps de 7.11 (à seulement huit secondes du troisième rang).

Étoile de la semaine

Karyane Bergeron
Karyane Bergeron

Les 23 et 24 janvier dernier, durant le Championnat provincial, Karyane s’est démarqué du côté des INUK, étant l’une des meilleures représentantes de l’UQAC du côté féminin. La Jonquiéroise d’origine a conclu la course du 60m en quatrième position, avec un chrono de 43.51. Cette dernière a également fait partie de l’équipe de relais 4X200, qui a également terminé 4e, avec un temps de 2:01.19.

Étoile de la semaine

Alain Turcotte
Alain Turcotte

Au cours du Championnat provincial de natation, qui s’est tenu au PEPS de l’Université Laval les 9 et 10 février derniers, Alain s’est encore une fois de plus démarqué pour les INUK, lui qui a pris part à trois courses tout au long de la compétition. Durant la course du 50 m libre, distance où il a toujours connu du succès, le Jonquiérois d’origine a inscrit un temps de 23.88, bon pour une 6e place. Au 100 m libre, Alain a également bien fait, alors qu’il a décroché un temps de 53.58, bon pour le 10e rang.

Fin d’une année mouvementée

INUK Natation
INUK Natation

C’est le 10 février dernier qu’a pris fin la saison de l’équipe de natation des INUK de l’UQAC, à l’occasion du Championnat provincial de natation universitaire, tenu pour l’occasion au PEPS de l’Université Laval. Comptant sur seulement deux nageurs afin de défendre son honneur, l’équipe de l’UQAC a su mettre un terme à une saison riche en émotions, et ce, de belle façon.

 

Sans aucune surprise, Alain Turcotte a encore une fois bien performé du côté chicoutimien, avec deux tops 10, sur les trois épreuves auxquelles il a pris part. Lors de la course du 50 m libre, distance où il excelle le plus, le nageur originaire de Jonquière a enregistré un temps de 23.88, bon pour une 6e place. Au 100 m libre, ce dernier s’est aussi bien tiré d’affaire, y décrochant un temps de 53.58, bon pour le 10e rang. L’autre représentant de l’UQAC au Championnat provincial, Noémie Godin, a aussi bien fait, quoique cette dernière n’ait pas été en mesure de décrocher de top 10. Lors de la seule course à laquelle elle a pris part (50m libre), Godin a franchi le fil d’arrivée en 21e place, arrêtant le chronomètre à 37.78. En analyse de ces résultats, l’entraîneur de la formation, Nicholas Bussières, retient que malgré le fait que seulement deux nageurs aient pu prendre part à l’action, les choses se sont quand même bien passées, comme en fait foi les deux tops 10 d’Alain Turcotte.

 

En analyse de la saison 2012-2013, Nicholas Bussières retient que celle-ci ne fût pas de tout repos pour son équipe, ce qui explique le bilan mitigé qu’il brosse de la dernière campagne. « Je fais un bilan moyen de la dernière saison qui vient tout juste de se conclure. Moyen, dans le sens où bon nombre des nageurs de l’équipe en étaient à leur première saison sur le circuit et que nous venions de perdre cinq membres de l’édition de l’an dernier, dont Aurélie Côté et Gabrielle Trottier. Ce fut donc, par conséquent, une année plus difficile en ce qui a trait aux compétitions », souligne ce dernier. Quant aux prochaines années, Bussières n’est pas plus optimiste. « Je me dois d’être franc. Les prochaines années ne seront pas plus faciles. La relève est rare et le prochain bon nageur fera le saut avec les INUK que dans deux ans. De plus, le fait que nous n’avons pas beaucoup d’heures d’entraînement et que la majorité d’entre elles sont passées à la piscine de La Baie et non à Chicoutimi ne joue pas en notre faveur, loin de là. Par contre, nous travaillons en étroite collaboration avec le Cégep de Chicoutimi, afin que nous puissions obtenir davantage d’heures d’entraînement », conclut l’entraîneur des INUK.

 

 

Félix Tremblay

Un défi de taille pour les INUK

Karyane Bergeron
Karyane Bergeron

Après leurs succès des deux premières compétitions, les INUK feront face, les 25 et 26 janvier prochain, à leur plus grand défi, alors qu’ils prendront part au McGill Challenge, qui se tiendra à l’université montréalaise du même nom. Cette compétition, une des plus relevées qui soient, regroupera des équipes provenant de partout en Amérique du Nord.

 

Malgré l’ampleur du défi qui attend sa formation, l’entraîneur Gino Roberge est sûr de voir ses athlètes obtenir de bons résultats, comme c’est le cas depuis le début de la saison. « Même si nous allons faire face à forte opposition lors du McGill Challenge, j’ai la ferme conviction que mes protégées pourront bien faire. Tout le monde donne son 110 %, que ce soit lors des pratiques ou encore durant les compétitions. Donc, je vois très mal comment ça pourrait tourner mal à Montréal » mentionne ce dernier, qui indique que les espoirs des INUK reposeront en grande partie sur Alexandre Gbaguidi, Anne-Marie Fortin (qui a remporté une médaille d’argent la semaine dernière, au 60 m haies) et Karyane Bergeron. De plus, en lien avec la préparation en vue du McGill Challenge, Gino Roberge rappelle que celle-ci sera quand même assez détendue, malgré tout. « Quant à la préparation pour notre prochaine compétition, cette dernière sera quand même relativement tranquille, dans le sens que nous avons pas mal atteint les objectifs fixés, en ce qui a trait à l’amélioration de certains aspects techniques. Donc, l’accent sera plutôt mis sur le peaufinage des aspects qui ont été pratiqués et perfectionnés auparavant, afin que l’on soit fin prêts », souligne celui-ci.

 

 

Félix Tremblay