Archives pour l'étiquette Volleyball

Championnat de volleyball universitaire deuxième division

Après avoir échappé le titre l’an dernier sur leur propre terrain, aux mains des Citadins de l’UQAM, les Patriotes de l’UQTR se sont repris de plus belle dimanche dernier, à l’occasion du Championnat provincial de volleyball féminin Division 2, qui se tenait au Pavillon sportif de l’UQAC. Même si elles ont dû faire face à une forte opposition de la part des porte-couleurs de l’UQAM, les Trifluviennes se sont imposées par la marque de 3-2, pour mettre la main sur la médaille d’or, leur deuxième en trois saisons. De leur côté, les Citadins repartent avec la médaille d’argent, également pour la deuxième fois en trois ans.

Ce tournoi, qui se tenait pour la première fois dans une ville autre que Trois-Rivières (qui en a été la ville hôtesse pendant deux ans de suite), a donné la chance aux spectateurs présents de pouvoir assister à du jeu des plus relevés, et ce, tout au long de la fin de semaine. La première demi-finale, qui mettait aux prises les Citadins de l’UQAM (1) à l’équipe hôtesse des INUK de l’UQAC (4), a vu la formation montréalaise s’imposer sur de multiples aspects du jeu et cela lui a permis de gagner la partie par la marque de 3-0 (25-12, 25-12 et 25-14). Les joueuses de l’UQAM ont pu profiter d’un avantage marqué sur leurs rivales, de par la force et la précision des coups et des échanges face à une équipe de l’UQAC qui a semblé être figée par la nervosité.

Par la suite, la demi-finale suivante opposant les Patriotes de l’UQTR (2) au Nordet de l’UQAR (3) a offert du jeu plus serré que ce que la marque de 3-0 (25-20, 25-22 et 25-12) en faveur de l’équipe de l’UQTR le laisse croire. L’UQAR, qui a connu une amélioration en termes de performances depuis les deux dernières saisons, a su offrir une bonne opposition aux puissantes Patriotes, qui ont dépassé la marque des 1 000 points produits en saison régulière, une première dans l’histoire de la Division 2, qui a été créée à l’automne 2010.

Le match pour la médaille de bronze, entre l’UQAC et l’UQAR, a été un peu à l’image du match UQTR-UQAR. Grâce à un jeu d’ensemble des plus excitants, les spectateurs étaient rivés au bout de leur siège jusqu’à la toute fin. Malheureusement pour les spectateurs des INUK, leurs favoris se sont inclinés par la marque de 3-0 (25-13, 25-21 et 28-26), voyant ainsi leurs chances de remporter la médaille d’or s’envoler en fumée. Les deux dernières manches de la partie illustrent d’ailleurs ce fait, car celles-ci se sont terminées avec moins de cinq points d’écart.

Félix Tremblay

Les INUK prennent part à la Coupe de l’Est du Canada

Inuk volleyball 2011-2012
Inuk volleyball 2011-2012

La crème du volleyball féminin canadien était de passage à Québec en fin de semaine dernière, alors que se tenait la Coupe de l’Est du Canada. L’équipe de l’Université du Québec à Chicoutimi a pris part à cet évènement sportif de haut niveau et a bien performée malgré une fiche d’un gain contre trois revers.

En effet, en dépit du calibre de jeu élevé, les représentantes de l’UQAC ont su tirer leur épingle du jeu. Tout d’abord, lors du match contre les Pandas de l’Université de l’Alberta (l’une des meilleures équipes universitaires au pays), les INUK ont livré une lutte de tous les instants. Malheureusement, elles ont plié l’échine par la marque de 3 à 0, malgré le fait qu’elles aient marqué 23 points et plus dans chacune des trois manches. Par la suite, le résultat fut tout autre dans le match suivant contre les Varsity Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick. La formation chicoutimienne l’a emporté 3 à 1. Après cela, les choses se sont un peu gâtées pour l’UQAC, face aux Élans de François-Xavier-Garneau, qui font partie de l’élite collégiale québécoise depuis des années. Au cours de ce match où elles ont paru intimidées et hésitantes, les joueuses des INUK ont mordu la poussière 3 à 0. Finalement, le tournoi a pris fin sur un autre revers, cette fois par la marque de 3 à 0 face aux Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Le pilote de la formation chicoutimienne, Luc Harvey, a mentionné être très satisfait de ce qu’il a vu de la part de ses protégées, malgré le fait qu’elles jouaient contre des équipes dont certaines étaient supérieures en matière de talent. « Je me dois de souligner l’excellente prestation de mes joueuses, qui ont joué un très bon jeu d’ensemble ». L’entraîneur des INUK a également été impressionné par la performance de ses recrues, plus particulièrement Josiane Tremblay (libéro) et Catherine Harvey (passeuse). « Je dois aussi admettre que j’ai été agréablement surpris de la performance de mes recrues, qui se sont grandement démarquées. Ce fut notamment le cas de Josiane Tremblay, qui a disputé un solide tournoi à la position de libéro. Elle a compris le travail qu’elle devait faire et elle l’a fait avec brio. De plus, elle a connu une forte progression tout au long des quatre matchs de la compétition [il s’agissait de son premier tournoi dans l’uniforme des INUK]. En plus de cela, je ne peux passer sous silence la belle prestation de Catherine Harvey, pour laquelle, il s’agit d’un premier tournoi avec les INUK (après avoir passé la première moitié de la saison à s’entraîner avec l’équipe). Elle a su établir une belle chimie avec la passeuse Alexandra Gauthier, qui est de retour avec l’équipe. Ceci s’est traduit par de belles passes précises et beaucoup de points », conclut Luc Harvey, qui ajoute que le retour d’Alexandra Gauthier, après une absence de cinq mois, a fait une grosse différence.

Félix Tremblay

Étoile de la semaine

 

Joannie Tremblay
Joannie Tremblay

Johannie Tremblay, volleyball féminin, sciences de l’activité physique et éducation à la santé.

Au cours du premier tournoi de la saison 2011-2012, qui s’est tenu à Trois-Rivières les 25 et 26 novembre dernier, Johannie livra de solides performances, et ce, tant à l’offensive qu’à l’attaque. Elle a permis à son équipe de terminer le tournoi avec un dossier de deux gains contre un revers, ce qui les placent au troisième rang au classement général, à deux points des Citadins de l’UQAM.

La saison débute sur une note positive pour les INUK

Luc Harvey entraîneur INUK
Luc Harvey entraîneur INUK

Les 25 et 26 novembre derniers, l’Université du Québec à Trois-Rivières était l’hôte du second tournoi de la saison 2011-2012 du Circuit universitaire québécois de volleyball féminin, deuxième division. Il s’agissait de la première compétition de l’année pour l’équipe des INUK et cette dernière a su performer à la hauteur des attentes placées en elle et les choses s’annoncent bien en vue du prochain tournoi, qui aura lieu au Centre sportif de Gatineau, les 27 et 28 janvier prochain.

En effet, la formation dirigée par Luc Harvey a enlevé les honneurs de deux des trois affrontements qu’elle a disputés. Lors du match du vendredi face aux Torrents de l’Université du Québec en Outaouais, les joueuses de la formation chicoutimienne ont joué un excellent match, en plus de suivre le plan de match à la lettre et elles l’ont emporté 3 à 1. Au cours du premier match du samedi, face au Nordet de l’Université du Québec à Rimouski, les porte-couleurs de l’UQAC ont joué un match similaire à celui de la veille. Les attaquantes Joannie et Rafaelle Tremblay ont brillé de tous leurs feux et les INUK se sont sauvés avec un second gain en autant d’occasions, encore une fois par la marque de 3 à 1. Pour ce qui est du troisième et dernier match du tournoi face à l’équipe locale des Patriotes de l’UQTR, les choses se sont un peu moins bien déroulées pour les joueuses de l’UQAC, qui n’ont pas été aidées par les difficultés des passeuses, en plus des nombreux services qui ont été manqués. L’équipe chicoutimienne est ressortie bredouille de ce duel, pliant l’échine par la marque de 3 à 0.

À la lumière de ces résultats, le pilote de l’équipe des INUK, Luc Harvey, a avoué être très heureux de la tournure des événements, malgré le fait que quelques petits détails ne soient pas tout à fait à point. « Dans l’ensemble, je dois dire que je suis très content de ce que j’ai vu du tournoi de la dernière fin de semaine. Lors des deux premiers matchs, deux facteurs ont joué en notre faveur. D’un côté, mes joueuses ont été en mesure de disputer un match en puissance et cela a rapporté des dividendes. Ce fut notamment le cas de mes passeuses et de mes attaquantes, qui ont performé au sommet de leur art. De l’autre côté, ces dernières ont su s’ajuster lorsque les équipes de l’UQO et de l’UQAR y allaient d’offensives plus soutenues. Par contre, pour ce qui est de l’affrontement contre Trois-Rivières, la fatigue s’est emparée des filles et cela a été perceptible pour ce qui est des services. En effet, elles en ont manqué beaucoup, ce qui n’est pas habituel pour une équipe (les INUK) qui est l’une des meilleures de la division dans cette catégorie. Cela a fait en sorte que l’équipe n’avait pas de rythme et que ça a causé notre perte », de dire l’instructeur, qui ajoute aussi que le fait que Cathy Bouchard ait été malade lors de la semaine précédente la compétition n’a pas aidé.

Félix Tremblay

Premier tournoi de la saison pour l’équipe des INUK

Après plus de deux mois et demie d’attente, les joueuses de l’équipe de volleyball féminin des INUK feront leur entrée en scène, alors qu’elles prendront part à leur premier tournoi de la saison 2011-2012, qui se tiendra à l’Université du Québec à Trois-Rivières, les vendredi 25 et samedi 26 novembre prochain. Fortes d’une troisième place acquise lors du dernier Championnat provincial, les représentantes de l’UQAC tenteront alors de démontrer aux équipes de l’UQAM, de l’UQTR, de l’UQAR et de l’UQO qu’elles seront à prendre au sérieux dans la lutte à l’obtention du premier rang.

Pour cette première compétition officielle en près de huit mois, l’entraîneur Luc Harvey s’attend à ce que ces protégées disputent un bon tournoi et qu’elles jouent à la hauteur de leur talent. « Pour ce tournoi, je ne serais pas surpris de voir mes joueuses sortir très fort et jouer un bon jeu d’ensemble. Ça fait depuis la mi-août qu’elles ne font que pratiquer, en plus d’avoir pris part à quelques matchs préparatoires, au cours desquels elles ont amélioré l’aspect technique de leur jeu. Elles voudront certainement démontrer de quel bois elles se chauffent. Par contre, je prévois que ce sera un tournoi conservateur, dans le sens où toutes les équipes, incluant la nôtre, vont en profiter pour faire quelques expériences stratégiques qui pourraient s’avérer payantes ». Pour ce qui est de la capitaine Sara Jomphe, cette dernière souffre d’une blessure à un pouce tout dernièrement. Son entraîneur affirme que cette dernière prendra part au tournoi de Trois-Rivières. Par contre, il tentera d’essayer de réduire le temps de jeu de sa passeuse, afin de ne pas empirer sa fracture.

La compétition des 25 et 26 novembre prochain verra également l’entrée en scène d’une nouvelle recrue au poste de passeuse, soit Catherine Harvey, qui est la fille du pilote de l’équipe chicoutimienne. Même si ce n’est pas la première fois qu’il a l’opportunité d’être son entraîneur (cette dernière a été membre de l’équipe des Muses juvéniles AAA pendant trois ans), Luc Harvey affirme être très fier de pouvoir diriger sa fille de nouveau, et ce, au niveau universitaire. Il mentionne également que son arrivée va permettre de stabiliser la position de passeuse et que ça va lui donner la possibilité de déplacer Sara Jomphe à sa position naturelle de passeuse.

Inuk volleyball 2011-2012

La prochaine saison augure très bien

Inuk volleyball 2011-2012

 

Si l’on se fie aux résultats obtenus lors du tournoi pré-saison de volleyball féminin collégial et universitaire qui s’est tenu au Cégep de Lévis-Lauzon les 23 et 24 septembre derniers, la prochaine saison de l’équipe de volleyball féminin des INUK risque d’être très intéressante à suivre pour ses amateurs. De plus, plusieurs joueuses de l’édition de l’an dernier sont de retour et les deux nouvelles recrues ont démontré des choses très intéressantes lors de cette même compétition.

Au cours de ce tournoi, auquel prenaient part les équipes des cégeps de Jonquière, Sainte-Foy et Lévis-Lauzon (en plus des Patriotes de l’UQTR), nos représentantes ont obtenu trois gains en quatre matchs, ce qui leur a permis de terminer en première position, à égalité avec leurs rivales trifluviennes. Le seul revers qu’elles ont encaissé a été face aux Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy. Cependant, le fait marquant de la fin de semaine est survenu lors du match entre l’UQTR et l’UQAC. Les porte-couleurs de notre université ont alors réussi un tour de force que ni elles, ni l’UQAM et ni l’UQAR n’étaient parvenu à réaliser depuis la création de la Division 2, en septembre 2010 : battre les Patriotes de l’UQTR. En effet, les INUK ont réussi cet incroyable fait d’armes lors de leur troisième match de la ronde préliminaire. Malheureusement, l’équipe de l’UQTR a pris sa revanche en finale, en disposant de l’équipe de l’UQAC dans un match des plus serrés.

La bonne tenue des INUK au cours de cette compétition préparatoire a rassuré l’entraîneur-chef Luc Harvey. « Je suis très content des performances que mes joueuses ont fournies au cours de ce tournoi. Elles ont réussi à battre l’UQTR qui, dois-je le rappeler, n’avait pas subi la défaite depuis les débuts de notre division, il y a un an. Cela augure très bien pour notre premier tournoi de la saison, qui aura lieu le 26 novembre à Trois-Rivières », mentionne le pilote de l’équipe chicoutimienne, qui ajoute que quelques petits ajustements en lien avec le positionnement des joueuses sur le terrain devront être apportés d’ici là. Luc Harvey a également souligné la bonne performance des deux nouvelles recrues de l’équipe, soit Raphaëlle Tremblay et Catherine Harvey. « J’ai bien aimé ce que j’ai vu de nos deux recrues. Raphaëlle Tremblay a connu un tournoi intéressant à la position de centre et ce succès s’est poursuivi lorsque je l’ai déplacée à la position d’attaquante. Quant à Catherine Harvey, elle a également connu du succès à la position de passeuse et elle a excellé pour ce qui est des passes et des blocs ».

 

Félix Tremblay

 

Soirée de gala des INUK

Les deux entraîneurs Luc Harvey et Dany Emond posent devant l'équipe par excellence en 2011 (le volleyball féminin)

Le 13 avril dernier avait lieu le Gala de l’excellence sportive des INUK. Pour l’occasion, différentes bourses et prix ont été remis aux athlètes des INUK qui se sont distingués tout au long de la dernière saison, tant sur le plan sportif qu’académique.

Tout d’abord, les bourses d’excellence sportive Molson, d’une valeur de 500 $ chacune, ont été remises aux athlètes qui se sont distingués sur le plan sportif. Les récipiendaires sont Manon Bordeleau et Anne-Marie Fortin (athlétisme), Julie Simard et Marie-Élaine Jobin (badminton), Aurélie Côté et Gabrielle Trottier (natation), Anne-Julie Bouchard et Véronique Lafrance (soccer féminin), Olivier Ricard et Mohammed Boussetoua (soccer masculin) et Anne-Sophie B. Gauthier (golf). Tous les récipiendaires ont chacun soutenu être très heureux de recevoir ces bourses et que cela constituait une belle marque de reconnaissance pour les sacrifices qu’ils ont fait pour bien performer sur le plan sportif, tout en obtenant aussi de bons résultats sur le plan académique.

Ensuite, la bourse de la Corporation d’aide au Pavillon sportif, d’une valeur de 1 500 $, a été remise à Guillaume Duchesne-Lessard. Le récipiendaire mentionna qu’il s’agit d’un bel honneur à recevoir et que cela ne faisait qu’ajouter du positif à cette belle soirée. Aussi, les bourses La Capitale, d’une valeur de 500 $ chacune, ont été attribuées à trois membres de l’équipe de volleyball féminin : Carol-Ann Poirier-Lamontagne, Sara Jomphe et Cathy Bouchard. Les trois récipiendaires ont mentionné être très heureuses de recevoir ces bourses et que cela était très apprécié. Pour continuer dans la même veine, la golfeuse Frédérique B. Gauthier s’est vu remettre la bourse Molson, d’une valeur de 1 500 $. Cette dernière que, recevoir cette bourse était très gratifiant en plus d’avoir connue une saison recrue au-delà des attentes.

En ce qui a trait aux prix du RSEQ, ils ont été décernés à Jessica Pageau (soccer féminin), Anne-Frédérique B. Gauthier (golf), Sara Jomphe (volleyball féminin) et aux joueurs de l’équipe de soccer masculin. De son côté, Jessica Pageau déclara être heureuse, voire même surprise, de recevoir pareil honneur, considérant le fait que son équipe n’a pas connu une bonne saison. Quant à elles, Anne-Frédérique B. Gauthier et Sara Jomphe ont affirmé qu’elles étaient très contentes de recevoir cet honneur, considérant les bonnes saisons qu’elles ont connu. Finalement, les membres de l’équipe de soccer masculin ont déclaré qu’il s’agissait d’un bel honneur pour eux et d’une belle pensée de la part de Luc Thériault, qui a toujours été là pour eux, et que c’est encourageant pour l’avenir.

Du côté du prix de l’athlète de l’année pour les sports individuels, les gagnants sont Maxime Rome-Gosselin (masculin) et Marie-Christine Dionne-Deschênes (féminin), tous deux membres de l’équipe de badminton. Le premier a déclaré être extrêmement content, considérant la bonne saison qu’il a connu, tandis que Marie-Christine a déclaré être stupéfaite de remporter ce prix, considérant la qualité des athlètes de haut niveau qui portent les couleurs des INUK. Pour ce qui est du prix de l’athlète par excellence, les grands gagnants sont Olivier Ricard (masculin) et Sara Jomphe (féminin). Les deux récipiendaires ont chacun soutenu être très heureux de recevoir ce prix, considérant leurs bonnes performances de la dernière saison.

Alain Turcotte (masculin) et Anne-Frédérique B. Gauthier (féminin) se sont vu remettre le prix de la recrue de l’année. Le premier récipiendaire a affirmé être très choyé de gagner ce prix, vu la qualité des autres candidats en lice, tandis que la seconde a affirmé qu’il s’agissait aussi d’une belle récompense pour une saison exceptionnelle et que c’est encourageant pour l’avenir.

Finalement, l’entraîneur de l’équipe d’athlétisme, Gino Roberge, s’est vu remettre le prix de l’entraîneur de l’année. Pour ce dernier, ce prix est une belle reconnaissance du travail qui a été accompli au cours de la première année de l’équipe sur le circuit universitaire. Quant à elles, les joueuses de l’équipe de volleyball féminin ont remporté le prix de l’équipe de l’année. Ces dernières ont affirmé être très contentes de recevoir ce prix, considérant la bonne saison qu’elles ont connu.

Félix Tremblay

Sara Jomphe sur l’équipe d’étoiles de la division 2

Sara Jomphe, de Chicoutimi, Certificat en administration.

Lundi dernier, le RSÉQ a dévoilé les joueuses qui ont été nommées sur l’équipe d’étoiles du Circuit provincial universitaire de volleyball (division 2), et une des joueuses des INUK se retrouve sur cette équipe. Il s’agit de la passeuse Sara Jomphe, de Jonquière, qui partage cet honneur avec Kim Gladu, Andréanne Charrette et Mathilde Bélanger de l’UQTR, Sophie Leblond-Besner de l’UQAM et Marie-Lee Thériault de l’UQAR. Il s’agit d’une belle marque de reconnaissance pour la très bonne saison que Sara a connue.

Interrogée à ce sujet, la principale intéressée a admis qu’elle a été surprise, considérant le fait qu’il s’agissait de sa première saison en tant que passeuse, elle qui est habituellement une attaquante en position 4. Aussi, elle a adoré cette expérience. Elle affirme également avoir apprécié le fait d’être bien soutenu et encadrée tout au long de cette nouvelle expérience par son entraîneur Luc Harvey et son adjoint Dany Émond.

Ensuite, sur le plan sportif, elle décrit sa dernière saison comme étant très positive et enrichissante pour son retour à la compétition. Elle ajoute continué à apprendre de nouvelles techniques, elle a continuellement amélioré son jeu, et ce avec la confiance de ses coéquipières.

Pour conclure, cette dernière disputera sa dernière saison sur le Circuit provincial universitaire de volleyball de division 2 en effectuant un retour à sa position naturelle d’attaquante en 4. Elle mentionne également que, pour le moment, sa saison n’est pas terminée. Elle continue à jouer dans des ligues civiles et elle disputera quelques tournois.