Archives pour l'étiquette natation

Étoile de la semaine

Alain Turcotte
Alain Turcotte

Au cours du Championnat provincial de natation, qui s’est tenu au PEPS de l’Université Laval les 9 et 10 février derniers, Alain s’est encore une fois de plus démarqué pour les INUK, lui qui a pris part à trois courses tout au long de la compétition. Durant la course du 50 m libre, distance où il a toujours connu du succès, le Jonquiérois d’origine a inscrit un temps de 23.88, bon pour une 6e place. Au 100 m libre, Alain a également bien fait, alors qu’il a décroché un temps de 53.58, bon pour le 10e rang.

Fin d’une année mouvementée

INUK Natation
INUK Natation

C’est le 10 février dernier qu’a pris fin la saison de l’équipe de natation des INUK de l’UQAC, à l’occasion du Championnat provincial de natation universitaire, tenu pour l’occasion au PEPS de l’Université Laval. Comptant sur seulement deux nageurs afin de défendre son honneur, l’équipe de l’UQAC a su mettre un terme à une saison riche en émotions, et ce, de belle façon.

 

Sans aucune surprise, Alain Turcotte a encore une fois bien performé du côté chicoutimien, avec deux tops 10, sur les trois épreuves auxquelles il a pris part. Lors de la course du 50 m libre, distance où il excelle le plus, le nageur originaire de Jonquière a enregistré un temps de 23.88, bon pour une 6e place. Au 100 m libre, ce dernier s’est aussi bien tiré d’affaire, y décrochant un temps de 53.58, bon pour le 10e rang. L’autre représentant de l’UQAC au Championnat provincial, Noémie Godin, a aussi bien fait, quoique cette dernière n’ait pas été en mesure de décrocher de top 10. Lors de la seule course à laquelle elle a pris part (50m libre), Godin a franchi le fil d’arrivée en 21e place, arrêtant le chronomètre à 37.78. En analyse de ces résultats, l’entraîneur de la formation, Nicholas Bussières, retient que malgré le fait que seulement deux nageurs aient pu prendre part à l’action, les choses se sont quand même bien passées, comme en fait foi les deux tops 10 d’Alain Turcotte.

 

En analyse de la saison 2012-2013, Nicholas Bussières retient que celle-ci ne fût pas de tout repos pour son équipe, ce qui explique le bilan mitigé qu’il brosse de la dernière campagne. « Je fais un bilan moyen de la dernière saison qui vient tout juste de se conclure. Moyen, dans le sens où bon nombre des nageurs de l’équipe en étaient à leur première saison sur le circuit et que nous venions de perdre cinq membres de l’édition de l’an dernier, dont Aurélie Côté et Gabrielle Trottier. Ce fut donc, par conséquent, une année plus difficile en ce qui a trait aux compétitions », souligne ce dernier. Quant aux prochaines années, Bussières n’est pas plus optimiste. « Je me dois d’être franc. Les prochaines années ne seront pas plus faciles. La relève est rare et le prochain bon nageur fera le saut avec les INUK que dans deux ans. De plus, le fait que nous n’avons pas beaucoup d’heures d’entraînement et que la majorité d’entre elles sont passées à la piscine de La Baie et non à Chicoutimi ne joue pas en notre faveur, loin de là. Par contre, nous travaillons en étroite collaboration avec le Cégep de Chicoutimi, afin que nous puissions obtenir davantage d’heures d’entraînement », conclut l’entraîneur des INUK.

 

 

Félix Tremblay

L’action reprend après une courte pause

INUK Soccer masculin
INUK Soccer masculin

Après un arrêt d’une semaine, les INUK reprennent le collier en fin de semaine prochaine, alors que l’équipe de natation prendra part au Championnat provincial universitaire et que celle de soccer masculin disputera trois matchs, dont deux contre des formations qui se trouvent derrière l’UQAC au classement.

 

Pour l’équipe de natation, seulement deux nageurs (Alain Turcotte et Noémie Godin) défendront les couleurs des INUK lors du Championnat provincial universitaire, qui aura lieu au PEPS de l’Université Laval, les 9 et 10 février prochain. Les trois autres membres de la formation (Simon Gagnon-Brassard, Camille Laliberté et Mathieu Rigolot) ne seront pas en mesure de prendre part à l’évènement, en raison d’engagements scolaires ou professionnels. Malgré cela, l’entraîneur Nicholas Bussières est sûr que les choses vont bien se passer. « J’ai bon espoir que l’UQAC va être en mesure de bien compétitionner en fin de semaine prochaine. Malgré le fait que nous ne disposons que de deux nageurs pour l’occasion, je crois que nous sommes en mesure d’aller récolter une médaille, surtout dans le cas d’Alain [Turcotte]. Même si le calibre est des plus élevés, je suis très optimiste », mentionne Bussières, en ajoutant que la préparation de ses protégés ne s’est pas faite sans heurts. Ces derniers ont perdu l’accès à la piscine du Cégep de Chicoutimi, où se tient les entraînements. Nonobstant cela, le pilote des Chicoutimiens ne croît pas que cela ait un impact sur le moral de l’équipe.

 

Quant à elle, l’équipe de soccer masculin, qui détient une fiche d’une défaite et d’un match nul depuis le début de la saison, prendra part à trois matchs le 10 février prochain, au Centre Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières. La formation dirigée par Stéphane Pagès y disputera alors trois matchs, face aux Cheetahs du Collège Vanier, aux Piranhas de l’École de technologie supérieure et aux Torrents de l’UQO. L’équipe de l’UQAC tentera alors de se rapprocher le plus près possible du sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires, actuellement occupé par les Gaulois du Cégep de Rosemont. Cependant, il sera important pour les joueurs, selon l’entraîneur Pagès, de porter attention à la finition des jeux. L’incapacité des jours des INUK à finir leurs jeux a nui à ces derniers lors des deux premiers matchs de la saison.

 

Félix Tremblay

Derniers préparatifs avant les provinciaux

Alain Turcotte
Alain Turcotte

 

C’est au PEPS de l’Université Laval qu’aura lieu la quatrième et dernière coupe universitaire de la saison 2012-2013, le 18 janvier prochain. Pour les INUK, il s’agira du moment idéal afin d’apporter les derniers préparatifs en vue de la compétition provinciale des 9 et 10 février prochain, aussi prévue pour être tenue à l’Université Laval.

 

Sans mettre la barre trop haute, l’entraîneur Nicholas Bussières souhaite que ses protégés fassent bien à Québec. « Même si mes attentes en vue de cette coupe universitaire ne sont pas très hautes, je souhaite quand même que mes nageurs performent bien. C’est plus particulièrement le cas d’Alain Turcotte, qui connaît une excellente saison jusqu’à présent. Dans son cas, je souhaite qu’il puisse réaliser ses meilleurs temps de la saison, afin qu’il soit fin prêt pour les provinciaux. Quant aux autres, j’ai bon espoir qu’ils puissent bien faire, mais ce sera plus dur pour Simon Gagnon-Brassard, qui a été frappé par la grippe durant les fêtes », mentionne Bussières, qui ajoute en conclusion que le camp d’entraînement auquel l’équipe a pris part au début du mois de janvier, au Costa Rica, a grandement aidé, dans le sens où le niveau d’entraînement a pu être augmenté. De plus, ce dernier indique que le travail au niveau technique a aussi été perfectionné, et que les tracas de la vie quotidienne (devoirs, école, etc.) n’ont pas nui à la concentration des nageurs.

 

Félix Tremblay

Bien finir avant le congé des Fêtes

Alain Turcotte
Alain Turcotte

Les INUK ont pris part, le 10 novembre dernier, à leur dernière compétition avant la pause des Fêtes, qui avait lieu pour l’occasion à l’Université de Montréal. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette compétition a servi de bonne répétition, en vue des deux dernières de la saison, incluant le Championnat provincial.

 

Encore une fois, Mathieu Rigolot et Alain Turcotte sont les deux nageurs qui se sont le plus démarqués dans le camp de l’UQAC. Rigolot a conclu les deux courses auxquelles il a pris part en terminant parmi les 20 premiers participants au 50 m papillon (12e position; 27.02) et au 100 m libre (14e position; 56.46). De son côté, Turcotte a aussi bien fait que son coéquipier, concluant le 50 m papillon au 22e rang et le 100 m libre au 13e rang avec des chronos respectifs de 27.83 et de 55.06. Du côté féminin, les choses se sont un peu gâtées pour les deux porte-couleurs des INUK, Camille Laliberté et Noémie Godin, qui en étaient à leur baptême de feu sur le circuit universitaire. La première a franchi le fil d’arrivée du 100 m libre en 28e position (1:16.16), un échelon de plus que sa coéquipière Noémie Godin (1:27.16).

 

À la vue de cela, l’entraîneur Nicholas Bussières soutient être très satisfait de la prestation de ses protégés. « J’ai bien aimé ce que j’ai vu samedi dernier, même si ça aurait pu être mieux que la compétition précédente. Nous avons pu compter sur de bonnes performances d’Alain Turcotte et de Mathieu Rigolot, mais pour les autres, c’est correct. Cependant, nous allons être en mesure d’augmenter le niveau d’intensité lors des prochaines séances d’entraînement, puisque la piscine de La Baie, où nous nous entraînions avant sa fermeture temporaire, vient tout juste de rouvrir », mentionne celui-ci, en concluant que les préparatifs en vue du camp d’entraînement hivernal auquel l’équipe prendra part en janvier, au Panama, vont bon train.

 

Félix Tremblay

Un excellent départ pour les INUK

Alain Turcotte
Alain Turcotte

Après avoir sauté son tour pour l’épreuve inaugurale de l’année, l’équipe de natation des INUK de l’UQAC prenait part, le 20 octobre dernier, à la deuxième coupe universitaire de la saison, qui se tenait à l’Université McGill. Cette compétition, envers laquelle l’entraîneur Nicholas Bussières n’avait pas de grands objectifs, s’est avérée être des plus fructueuses pour l’équipe de l’UQAC.

 

En effet, les trois nageurs qui défendaient les couleurs de l’institution chicoutimienne ont réalisé des performances dignes de mention. Ce fut le cas du nageur Mathieu Rigolot, qui a pris part aux épreuves du 50 m libre et du 100 m papillon. Dans la première course, le nageur d’origine française a réalisé la meilleure performance du côté de l’UQAC, avec un temps de 24.05 (bon pour la 5e position), tandis que dans la seconde, il a arrêté le chronomètre à 1:01.93, terminant au 16e rang. Pour ce qui est des autres porte-couleurs des INUK, Alain Turcotte et Pierre Pelletier, la journée s’est également bien déroulée. De son côté, Turcotte s’est classé au 7e rang au 50 m libre et au 19e rang au 100 m papillon, avec des temps respectifs de 24.28 et de 1:02.98. Quant à lui, Pelletier a participé aux épreuves du 200 m libre (23e position) et du 50 m libre (27e position), terminant respectivement avec des résultats de 2:12.94 et de 26.81.

 

En ce qui a trait aux performances de ses trois nageurs, Nicholas Bussières a mentionné être extrêmement satisfait, compte tenu du fait qu’il s’agissait de la première compétition de l’année. « Je suis très content de ce que j’ai vu de mon équipe lors de la dernière coupe universitaire. Mes nageurs ont su performer en dedans des objectifs de temps qui avaient été fixés et les choses s’annoncent très bien pour la prochaine coupe universitaire, qui va avoir lieu le 10 novembre prochain », souligne Bussières, qui ajoute que les huit nageurs de l’équipe seront de la prochaine compétition, qui sera organisée au CEPSUM de l’Université de Montréal.

 

Félix Tremblay

Étoile de la semaine

Aurélie Côté, natation, Baccalauréat en enseignement de l’éducation physique et à la santé

Lors du Championnat provincial, Aurélie a obtenu ses meilleurs temps de la saison pour les INUK, terminant parmi les 10 premières à deux reprises. En effet, à l’épreuve du 400m libre, la nageuse baieriveraine a terminé la course avec un temps de 4:50.87, ce qui lui a procuré une 10eposition. Elle a également bien fait lors de l’épreuve du 800m libre, au cours de laquelle elle a franchi la ligne

Aurélie Côté
Aurélie Côté

d’arrivée avec un chrono de 9:55.00, bon pour une 9e position.

Une saison 2011-2012 qui se termine de très belle façon

L’Université du Québec à Trois-Rivières était l’hôte, les 11 et 12 février derniers, du Championnat québécois de natation universitaire 2012, auquel prenaient part les meilleurs nageurs de niveau universitaire de la province. L’UQAC y était fièrement représentée, avec une équipe de six nageurs dont certains ont connu une fin de semaine mémorable.

 

Cela a notamment été le cas du nageur jonquiérois Alain Turcotte, qui a terminé parmi les dix premiers dans deux épreuves. Au 50m libre, il a conclu la course au quatrième rang, avec un temps de 23.96, à 19 secondes de la troisième position, occupée par Marc-André Benoit des Redmen de McGill. Au relais 4X50 m libre, lui et ses coéquipiers Simon Gagnon-Brassard, Pierre Pelletier et Jérémy Bonneau ont raté le podium que par une seconde, avec un temps de 1:40.96. Ce résultat a permis aux représentants de l’UQAC de terminer au septième rang. Simon Gagnon-Brassard, pour qui il s’agissait d’une première compétition en carrière sur le circuit universitaire, n’a pas déçu non plus, obtenant un chrono de 25.96 au 50m libre, ce qui lui a permis de franchir le fil d’arrivée en 17e position. Du côté féminin, c’est Aurélie Côté qui a volé la vedette, terminant dans le top 10 à deux reprises : au 400m libre (4:50.87) et au 800 m libre (9:55.00), bon respectivement pour une 10e et une 9e position. Gabrielle Trottier a également connu une belle compétition, mais un peu moins de succès que sa coéquipière baieriveraine. Son meilleur résultat a été au 800 m libre, où elle a enregistré un chrono de 10:07.79, bon pour la 10e position.

 

À la lumière de ces résultats, l’entraîneur des INUK, Nicholas Bussières, avait du mal à cacher sa satisfaction. « Je suis très heureux de la tournure des événements. Nous avons tous donné le meilleur de nous-mêmes et cela a rapporté des dividendes, car nous avons obtenu nos meilleurs résultats de la saison. Pour certains nageurs, le championnat provincial de cette année était la dernière compétition universitaire de leur carrière et ils en ont profité pour performer à la hauteur de leur talent. Je pense plus particulièrement à Aurélie Côté, qui a terminé parmi les 10 premières au 400 m libre (10e) et au 800 m libre (9e) », mentionne l’entraîneur de l’équipe chicoutimienne. Pour ce qui est de la saison dans l’ensemble, Nicholas Bussières est également très heureux de la façon dont les choses se sont produites. « Pour notre troisième saison sur le circuit provincial, on n’aurait pu espérer mieux. Pour la première fois, nous avons pris part aux cinq compétitions inscrites au calendrier et l’un de nos nageurs, Alain Turcotte, s’est même qualifié pour le Championnat canadien », souligne ce dernier.

Félix Tremblay

Nicholas Bussières
Nicholas Bussières

L’équipe des INUK souhaite obtenir de meilleurs résultats

Pour une deuxième fois de suite, l’Université McGill sera l’hôte, le dimanche 13 novembre prochain, d’une rencontre de la saison 2011-2012 du Circuit universitaire québécois de natation universitaire. Les nageurs des universités de McGill, de Laval, de Sherbrooke, de Montréal, de l’UQTR, de l’UQO et de l’UQAC tenteront alors d’obtenir d’excellents résultats et de peaufiner leur préparation en vue de la compétition provinciale qui se tiendra à l’Université du Québec à Trois-Rivières, les 11 et 12 février prochain.

Équipe de Natation 2010

Nicholas Bussières, entraîneur de l’équipe de l’UQAC, aborde cette compétition avec deux buts bien précis en tête. « Pour cette rencontre, je souhaite qu’Alain Turcotte finisse dans les cinq premiers au 50 m libre, lui qui a fini 11e lors de la première rencontre présentée à McGill et 8e lors de la première qui a eu lieu à l’Université de Montréal. J’aimerais également voir mes deux nageuses Aurélie Côté et Gabrielle Trottier compléter la course du 100 m libre parmi les 10 premières nageuses au fil d’arrivée. Pour ce qui est de mes autres nageurs, Jérémy Bonneau et Pierre Pelletier, mon but serait évidemment qu’ils obtiennent de bons résultats ».

Malgré cela, Nicholas Bussières accorde peu d’importance à cette compétition. Même si la cadence à l’entraînement augmente graduellement depuis deux semaines, son objectif principal demeure que ses protégés arrivent à Trois-Rivières dans une forme impeccable. « Même si je souhaite que mes nageurs performent bien lors de la compétition de dimanche prochain, je n’accorde pas beaucoup d’importance à cette dernière. Selon moi, le but le plus important est que mes nageurs arrivent top-shape à la compétition provinciale de la mi-février. Si tel n’est pas le cas, nous serons dans le trouble! »

 

Félix Tremblay