Archives pour l'étiquette championnat

Quatre représentants des INUK au Championnat canadien

Maxime Rome-GosselinLe Championnat canadien de badminton universitaire, qui se tiendra les 21 et 22 mars prochain à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), est un événement très attendu sur la scène du badminton canadien. Cette année, quatre porte-couleurs de l’UQAC y prendront part, soit Maxime Rome-Gosselin, Audrey Dufour, Daves Soucy et Marie-Christine Dionne-Deschênes. Ces derniers seront les premiers de l’UQAC à y prendre part.

Les quatre athlètes des INUK évolueront dans trois catégories : en simple, en double (Audrey Dufour et Marie-Christine Dionne-Deschênes; Maxime Rome-Gosselin et Daves Soucy) et en mixte (Audrey Dufour et Maxime Rome-Gosselin; Marie-Christine Dionne-Deschênes et Daves Soucy). Pour ce qui est des chances de ceux-ci de pouvoir bien performer, l’entraîneur Jean-Marc Girard soutient que celles-ci sont très bonnes, vu l’excitation qui habite ses protégés à quelques jours de la compétition. « Je crois que les circonstances pourraient favoriser les quatre joueurs de l’UQAC lors du Championnat canadien. Pourquoi? Parce que ceux-ci sont survoltés et certains d’entre eux, plus particulièrement Maxime [Rome-Gosselin] et Audrey [Dufour], jouent leur meilleur badminton en carrière. Je souhaite voir mes quatre athlètes jouer à la hauteur de leur talent, et je crois qu’il y a de bonnes chances que ça arrive. Si c’est le cas, ils pourraient être très dangereux pour leurs adversaires », mentionne Girard, qui accompagnera les quatre joueurs de badminton de l’équipe chicoutimienne lors du Championnat canadien. Quant à la préparation, Jean-Marc Girard indique que cette dernière s’est très bien déroulée et que l’accent a été mis sur certains aspects de jeu. « Pendant la période de préparation, j’ai mis l’accent sur certains volets primordiaux, afin qu’on ait toutes les chances de notre côté. La motivation, la confiance, l’intensité et la finition des matchs sont des points sur lesquels j’ai longuement travaillé avec les jeunes. On se doit d’être fin prêts, car c’est un tournoi des plus importants », signale l’entraîneur des INUK, qui ajoute que les quatre athlètes qui représenteront l’UQAC ont très hâte d’en découdre et de montrer l’ampleur de leur talent

Félix Tremblay

Championnat de volleyball universitaire deuxième division

Après avoir échappé le titre l’an dernier sur leur propre terrain, aux mains des Citadins de l’UQAM, les Patriotes de l’UQTR se sont repris de plus belle dimanche dernier, à l’occasion du Championnat provincial de volleyball féminin Division 2, qui se tenait au Pavillon sportif de l’UQAC. Même si elles ont dû faire face à une forte opposition de la part des porte-couleurs de l’UQAM, les Trifluviennes se sont imposées par la marque de 3-2, pour mettre la main sur la médaille d’or, leur deuxième en trois saisons. De leur côté, les Citadins repartent avec la médaille d’argent, également pour la deuxième fois en trois ans.

Ce tournoi, qui se tenait pour la première fois dans une ville autre que Trois-Rivières (qui en a été la ville hôtesse pendant deux ans de suite), a donné la chance aux spectateurs présents de pouvoir assister à du jeu des plus relevés, et ce, tout au long de la fin de semaine. La première demi-finale, qui mettait aux prises les Citadins de l’UQAM (1) à l’équipe hôtesse des INUK de l’UQAC (4), a vu la formation montréalaise s’imposer sur de multiples aspects du jeu et cela lui a permis de gagner la partie par la marque de 3-0 (25-12, 25-12 et 25-14). Les joueuses de l’UQAM ont pu profiter d’un avantage marqué sur leurs rivales, de par la force et la précision des coups et des échanges face à une équipe de l’UQAC qui a semblé être figée par la nervosité.

Par la suite, la demi-finale suivante opposant les Patriotes de l’UQTR (2) au Nordet de l’UQAR (3) a offert du jeu plus serré que ce que la marque de 3-0 (25-20, 25-22 et 25-12) en faveur de l’équipe de l’UQTR le laisse croire. L’UQAR, qui a connu une amélioration en termes de performances depuis les deux dernières saisons, a su offrir une bonne opposition aux puissantes Patriotes, qui ont dépassé la marque des 1 000 points produits en saison régulière, une première dans l’histoire de la Division 2, qui a été créée à l’automne 2010.

Le match pour la médaille de bronze, entre l’UQAC et l’UQAR, a été un peu à l’image du match UQTR-UQAR. Grâce à un jeu d’ensemble des plus excitants, les spectateurs étaient rivés au bout de leur siège jusqu’à la toute fin. Malheureusement pour les spectateurs des INUK, leurs favoris se sont inclinés par la marque de 3-0 (25-13, 25-21 et 28-26), voyant ainsi leurs chances de remporter la médaille d’or s’envoler en fumée. Les deux dernières manches de la partie illustrent d’ailleurs ce fait, car celles-ci se sont terminées avec moins de cinq points d’écart.

Félix Tremblay

Championnat provincial de cross-country 2011

Championnat provincial de cross-country 2011
Championnat provincial de cross-country 2011

Un succès qui restera gravé à jamais

C’est sous un soleil radieux que s’est tenu, le 29 octobre dernier, le Championnat provincial de cross-country – 5 km/10 km, au Parc de la Rivière-du-Moulin, à Chicoutimi. L’évènement, qui a été organisé de main de maître par Gino Roberge (entraîneur de l’équipe de cross-country des INUK), en collaboration avec la Fédération québécoise d’athlétisme, a été un succès sur toute la ligne, si l’on se fie aux nombreux commentaires positifs recueillis parmi les participants et les spectateurs présents. Cette journée fut également très positive pour les spectateurs qui ont pu assister à de très belles performances, tant aux niveaux universitaire que collégial.

 

Pour le volet universitaire, ce sont les coureurs du Rouge et Or de l’Université Laval qui se sont le plus distingués, et ce, tant du côté féminin (5 km) que du côté masculin (10 km). Chez les femmes, c’est Catherine Cormier (Laval) qui a remporté les grands honneurs, avec un temps de 18:59:9, suivie de sa coéquipière Manon Létourneau, qui a terminé la course avec un chrono de 19:18:2. Dominique Roy, des Stingers de Concordia, a conclu la course en troisième place, en arrêtant le chronomètre à 19:40:7. Pour ce qui est des porte-couleurs des INUK, la meilleure performance du jour a été réalisée par Marjorie Saint-Gelais, qui a conclu l’épreuve avec un temps de 21:56:7, bon pour le 26e rang. Chez les hommes, c’est Jean-Samuel Lapointe (Laval) qui a mis la main sur l’or, avec un chrono de 34:07:8. Le représentant de l’Université de Sherbrooke Olivier Lavoie a terminé deuxième, avec un temps de 34:12:2. C’est un coéquipier de Lapointe avec le Rouge et Or, Charles Philibert-Thiboutot, qui a terminé le podium, avec un chrono de 34:22:2.