Nouvelle équipe de volley-ball féminine

Suite à l’annonce faite aujourd’hui par la Fédération Québécoise du sport étudiant pour la création d’une deuxième division dans certains sports universitaires

L’équipe féminine des INUK de l’Université du Québec à Chicoutimi tiendra son premier camp d’entraînement de volley-ball universitaire deuxième division le mardi 1er et le jeudi 3 juin 2010 de 19 h à 22 h, au Pavillon sportif de l’UQAC. (apporter espadrilles et vêtements appropriés pour la pratique de ce sport).
Les équipes présentent sur le réseau sont :
Trois-Rivières
UQAM
Rimouski
UQO
UQAC

Une deuxième division universitaire

La Fédération québécoise du sport étudiant a annoncé aujourd’hui la création d’un réseau de compétition universitaire de deuxième division à compter de janvier 2011 alors que les universités québécoises pourront évoluer dans les ligues de basketball masculin et de volleyball féminin.

« C’est une première au Canada, le Québec sera la seule province à offrir un deuxième réseau de compétition à ses membres et nous en sommes très fiers. Alors que dans notre premier réseau l’objectif est de permettre à des athlètes de poursuivre leur cheminement scolaire, celui du second sera de donner l’opportunité aux étudiants de pratiquer leur discipline. » a résumé la directrice des programmes universitaires au Sport étudiant, Patricia Demers.

« Ce réseau viendra nous aider à créer dans la région une synergie de développement dans le sport en milieu d’éducation autant au niveau scolaire, collégial qu’universitaire. Les étudiants pourront ainsi participer à un réseau de compétition supérieur tout en demeurant dans la région. En plus d’inciter les jeunes à la réussite scolaire, la participation à un réseau de compétition viendra créer chez les étudiants un sentiment d’appartenance à l’université. » a affirmé Mario Ruel, directeur du pavillon sportif à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Alors que plusieurs athlètes doivent mettre un terme à leur cheminement sportif à la fin de leur stage collégial, la création d’une deuxième division viendra leur donner l’occasion de poursuivre à l’université. Également, les universités pourront démarrer un programme de basketball masculin et de volleyball féminin en deuxième division dans le but de faire le saut en première division éventuellement. La deuxième division pourrait en quelque sorte être un tremplin. Les universités qui évoluent déjà dans la première division ne pourront cependant pas évoluer aussi dans la deuxième division d’une même discipline.

Bien que les universités ont jusqu’au 3 octobre pour s’inscrire dans l’un ou l’autre des circuits de deuxième division, les universités du Québec à Montréal, à Trois-Rivières, à Rimouski, en Outaouais et à Chicoutimi ainsi que l’École de technologie supérieure ont déjà manifesté de l’intérêt.

La première saison sera écourtée afin de permettre aux universités d’organiser leur recrutement, de procéder à l’embauche du personnel d’entraîneurs et de planifier les budgets. C’est pourquoi la saison débutera seulement en janvier alors que l’année suivante elle s’amorcera, comme en première division, en novembre.

Selon l’intérêt des universités, d’autres disciplines pourraient s’ajouter au second réseau. Une ligue de basketball féminin en deuxième division pourrait entre autres voir le jour dans les prochaines années. Plus de 2500 athlètes évoluent actuellement dans les 14 disciplines du sport universitaire.
« communiqué de la Fédération Québecoise du sport étudiant »

Gala du sport d’excellence (remise de statuettes Inukshuk)

Le responsable du développement du sport d’excellence à l’UQAC, Luc Thériault, est très fier de la saison 2009-2010. « Évidemment, nous sommes considérés comme novices dans le sport d’excellence, mais persuadés que l’UQAC prendra sa place au sein de la ligue interuniversitaire. » Cette année, nous avons ajouté les disciplines suivantes : le triathlon, le golf, le cross-country, l’athlétisme et la natation.

Afin de souligner la performance des athlètes et entraîneurs s’étant distingués au cours de l’année, un Gala a eu lieu, le 22 avril dernier. Chaque gagnant a reçu une statuette Inukshuk.

Les lauréats sont :

SPORTS COLLECTIFS

Athlète féminine par excellence
Chantal Touchette (étudiante en plein air et tourisme d’aventure)
Athlète masculin par excellence
Jean-Simon L’Heureux (étudiant en sciences comptables)

SPORTS INDIVIDUELS

Athlète féminine par excellence
Marjorie Saint-Gelais (étudiante en adaptation scolaire)

Athlète masculin par excellence
Fabien Maltais (étudiant en administration)

ENTRAÎNEUR PAR EXCELLENCE

Stéphane Pages (entraîneur de l’équipe de soccer)

Toutes nos félicitations!

Marie-Élaine Jobin finaliste

12e concours
Femwe de mérite 2010

Marie-Élaine Jobin est finaliste !

Elle est l’une des trois finalistes dans la catégorie Sports. Lors du Gala-bénéfice par son implication en badminton régional.
Venez l’encourager lors du Gala-bénéfice
Femmes de mérite le 19 mai au Hilton Québec.

Finales de soccer le 27 mars

Les finales de la ligue intersectorielle collégiale/universitaire 7 contre 7 auront lieu le 27 mars 2010 au Centre Alphonse Desjardins de Trois-Rivières. Les équipes féminine et masculine des INUK sont en bonne position pour obtenir des médailles du Sport Étudiant. L’équipe féminine a terminée deuxième de sa division et feront les frais de la demi-finale à leur première année sur le circuit. Du côté de l’équipe masculine, les gars ont terminés en première position avec une fiche de 7 victoires, aucune défaite et 3 parties nulles. Avec cette superbe saison l’équipe masculine a obtenue une place directement en demi-finale, Les joueurs devront attendre le résultat des quarts de finale afin de connaître leur adversaire.

Badminton universitaire : étoiles et honneurs dévoilés

Montréal, le 11 mars 2010 – La Fédération québécoise du sport étudiant a dévoilé aujourd’hui la composition de l’équipe d’étoiles de même que les récipiendaires des honneurs individuels du circuit de badminton universitaire.

Daphnée Le Corre-Laliberté * (Québec, Qué.) du Rouge et Or de l’Université Laval et Amélie Felx (Grand-Mère, Qué.) des Carabins de l’Université de Montréal sont arrivés ex æquo dans les votes pour le titre de joueuse par excellence. Daphnée Le Corre-Laliberté a aidé le Rouge et Or à terminer en tête du classement par équipe féminin les 14 et 15 novembre à l’UQAC alors qu’elle a remporté ses trois matchs en simple et son match en double. Récipiendaire du prix Jean-Marie De Koninck en 2008 pour son excellence académique, elle est membre de l’équipe d’étoiles pour une troisième année consécutive en plus d’avoir été la recrue de l’année et championne en simple féminin en 2008. Elle a également été membre de l’équipe canadienne du Championnat du monde universitaire de Braga en 2010.

De son côté, Amélie Felx a aidé les Carabins à mettre la main sur la bannière féminine lors du championnat provincial par équipe féminin en remportant son match en simple et son match en double. Membre de l’équipe du Québec de 1993 à 2008, l’étudiante au Doctorat en sciences biomédicales a été championne canadienne senior en double mixte en 2008, demi-finaliste en double féminin aux Jeux panaméricains en 2005 et championne canadienne senior en double féminin en 2001.

Il y a aussi eu une égalité pour le Trophée Emmanuel-Constant, alors que Marie-Élaine Jobin (Gatineau, Qué.) de l’UQAC et Ariane Roy-Proulx (Rimouski, Qué.) de Université Laval se sont partagé l’honneur, qui récompense esprit sportif et l’implication communautaire. Présidente de l’association régionale de badminton du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marie-Élaine Jobin supervise le circuit régional civil, organise des sorties pour les juniors à des tournois provinciaux et coordonne la plupart des activités dans sa région touchant de près ou de loin le badminton. Elle est également entraîneure d’une équipe scolaire. Représentante de l’équipe de badminton au sein du comité des athlètes du Rouge et Or, Ariane Roy-Proulx a participé à une levée de fonds pour Haïti ainsi qu’à des démonstrations de badminton dans des écoles secondaires. Elle s’est également impliquée dans la Classique scolaire Rouge et Or.

De son côté, Annie Laforest (Laval, Qué.) des Martlets de l’Université McGill a été nommée recrue de l’année. Lors de la première compétition de la saison par équipe féminine, elle a remporté quatre de ses cinq matchs.

Du côté des hommes, Philippe Charron * (Montréal, Qué.) des Carabins a volé la vedette en raflant les titres de joueur par excellence et de recrue de l’année. Lors du championnat provincial par équipe masculin, il a aidé les Bleus à mettre la main sur la bannière en remportant ses deux matchs en simple. À sa première compétition au niveau universitaire, il a remporté ses quatre matchs en faisant face chaque fois au meilleur joueur de simple adverse. Dominant, il n’avait pas alloué plus de 16 points à un adversaire pendant une manche, remportant tous ses matchs en deux sets.

Fabien Maltais (Alma, Qué.) de l’UQAC a raflé le Trophée Emmanuel-Constant. Agent de développement pour l’Association régionale de badminton du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il est entraîneur-chef en badminton au Collège d’Alma. Il travaille également à la mise en place du cours d’entraîneur en badminton de niveau 1 et 2.

À la barre du Rouge et Or depuis 2006, Étienne Couture a été récompensé du prix de l’entraîneur de l’année. Au championnat provincial par équipe, le Rouge et or a terminé au deuxième rang autant chez les hommes que chez les femmes. Il a mené son équipe au championnat provincial en 2007 et 2008 en plus d’avoir été entraîneur-chef de l’équipe canadienne universitaire de badminton aux Universiades de Bangkok en 2007.

FÉMININ

JOUEUSES PAR EXCELLENCE (EX-AEQUO)
Daphnée Le Corre-Laliberté, U. Laval, Actuariat, Québec *
Amélie Felx, U. de Montréal, Doctorat en sciences biomédicales, Grand-Mère

RECRUE DE L’ANNÉE
Annie Laforest, U. McGill, Medical Preparatory, Laval

TROPHÉE EMMANUEL-CONSTANT (EX-AEQUO)
Marie-Élaine Jobin, UQAC, Éco-Conseil, Gatineau
Ariane Roy-Proulx, U. Laval, Communication publique, Rimouski

ÉQUIPE D’ÉTOILES
Nom, université, programme d’études, ville natale
Daphnée Le Corre-Laliberté, U. Laval, Actuariat, Québec *
Amélie Felx, U. de Montréal, Doctorat en sciences biomédicales, Grand-Mère
Annie Laforest, U. McGill, Medical Preparatory, Laval
Caroline Vézina, U. de Montréal, Polytechnique, Génie civil, Laval
Valérie St-Jacques, UQAM, Administration, Gatineau
Alexandra Gagné, U. Laval, Administration des affaires, L’Ancienne-Lorette
Karine Déragon-Jean, U. de Montréal, Enseignement primaire et pré-scolaire, Montréal
Anna Durrant, U. McGill, Science, Psychology, Kelowna, Colombie-Britannique

MASCULIN

JOUEUR PAR EXCELLENCE
Philippe Charron, U. de Montréal, Mathématiques, Montréal

RECRUE DE L’ANNÉE
Philippe Charron, U. de Montréal, Mathématiques, Montréal

TROPHÉE EMMANUEL-CONSTANT
Fabien Maltais, UQAC, Administration, Alma

ÉQUIPE D’ÉTOILES
Nom, université, programme d’études, ville natale
Philippe Charron, U. de Montréal, Mathématiques, Montréal *
Francis Laforest, U. McGill, Management (Commerce), Laval
Pieric Langlais Gagné, U. de Montréal, HEC Montréal, Administration, Gatineau
Audric Hartmann Karsenti, U. Laval, Génie mécanique, Rouyn-Noranda
Sébastien Guérard, UQAC, Maîtrise ingénierie, Québec *
François Bourret, UQAM, Urbanisme, Québec
Simon Ferland-Lepage, U. Laval, Administration des affaires, Québec

ENTRAÎNEUR DE L’ANNÉE
Étienne Couture, U. Laval

* Boursier ou boursière de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec

La Fédération québécoise du sport étudiant assure la promotion et le développement du sport et de l’activité physique en milieu étudiant, de l’initiation jusqu’au sport de haut niveau. Elle favorise ainsi l’éducation, la réussite scolaire et la santé des jeunes.

Deux nouvelles équipes en développement

L’équipe du Pavillon sportif est à l’affût de toutes les nouveautés ainsi que des développements possibles dans chacune des disciplines sportives offertes par la Fédération Québécoise du Sport Etudiant. Par le fait même, le service des sports d’excellence de l’UQAC est à l’étude de faisabilité présentement afin de démarrer deux nouvelles équipes dès l’an prochain c’est-à-dire dès septembre 2010. En effet suite à plusieurs demandes de notre institution au réseau du Sport Etudiant avec deux disciplines (volley-ball féminin et basket-ball masculin) dans une deuxième division universitaire.
Donc nous devrions voir l’apparition d’athlètes en sports collectifs sur notre campus.
Toutes personnes intéressés à participer (entraîneur ou athlète) doivent communiquer avec

Luc thériault
Responsable des sports d’excellence
Tél. (418) 545-5011 poste: 4002
luc1theriault@uqac.ca
Une vision, une passion

Les INUK terminent au premier rang

Les Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ont complété leur saison régulière, hier, au soccer universitaire intérieur 7 contre 7. Les représentants masculins de l’UQAC ont signé des gains de 4 à 1 contre Bishop, et de 2 à 1 contre l’Université du Québec à Rimouski, avant de faire match nul 0 à 0 contre le Collège François-Xavier Garneau. Ces résultats permettent aux Inuk de terminer au premier rang de la division Est, en vertu d’une fiche de sept victoires, aucune défaite et trois verdicts nuls. Ils obtiennent ainsi un laissez-passer direct pour les demi-finales du circuit universitaire, qui seront présentées le 27 mars prochain, à Trois-Rivières. Du côté féminin, les Inuk ont subi une défaite crèvecoeur de 1 à 0, contre Rimouski, avant d’être écrasées par la puissante formation de F.-X. Garneau, au compte de 5 à 0. Chicoutimi (1-5-1) termine tout de même au deuxième rang de la division Est, et devra donc passer par les quarts de finale, le 27 mars.
Texte de Samuel Tremblay (Le Quotidien, 08 mars 2010, Page 26)

L’équipe des INUK surprend!

En fin de semaine dernière, à l’Université Laval, face à la puissante formation de l’UQAM, les étudiants de l’UQAC ont passé très près de revenir avec la médaille de bronze. Rappelons que préalablement, l’équipe de l’UQAC s’était classée pour les séries en devançant l’École de technologie supérieure, McGill (une tradition d’excellence) et Sherbrooke dans la toute dernière partie de la saison.

Il est à noter que l’UQAC a dû se passer de ses deux meilleurs éléments: Sébastien Guérard et Francois Desjardins qui avaient malheureusement terminé leur session universitaire à ce moment. Fabien Maltais portant la lourde tâche d’être le numéro un de la formation a failli causer la surprise de la fin de semaine, pour finalement s’incliner en perdant 19-21,23-21,19-21. Maxime Rome-Gosselin a gagné contre Ken Kuk Chan 21-18 et 21-14, et ce, contre toute attente. Enfin la victoire surprise de Xavier Labrie 22-20 et 21-18 contre Youri Trottier a couronné cette journée forte en rebondissements.

Tous les espoirs sont permis pour la saison 2010-2011. Quatre recrues prometteuses viendront épauler les vétérans.

Le prochain et dernier tournoi de la saison est le Championnat provincial individuel qui se tiendra à Montréal le 14 mars. Une dizaine de joueurs de l’UQAC nous représenteront lors de cet événement.

Tournoi de Sherbrooke

Le Quotidien
Sports, mercredi 27 janvier 2010, p. 37

Sport universitaire

BADMINTON

(JSTP) – La délégation des Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi a bataillé avec ardeur, samedi, au tournoi de badminton par équipe (mixte), mais n’a pas été en mesure de se qualifier pour le tournoi. « Nous n’avons pas eu de résultats éclatants, mais au niveau de l’esprit du groupe, ce fut l’un de nos meilleurs tournois », souligne l’entraîneur-chef Jean-Marc Girard.

L’UQAC s’est inclinée 4-1 contre l’Université Laval et l’Université de Sherbrooke (hôte du tournoi). Les Inuk ont aussi perdu 5-0 contre l’Université McGill, l’UQAM et l’Université de Montréal. Les deux victoires de la journée sont l’oeuvre de Fabien Maltais en simple (gain de 21-18 et 21-17 contre Maxime Bouthillier de Sherbrooke) et du tandem de Marie-Élaine Jobin et Maxime Rome-Gosselin contre les représentants de l’Université Laval, en deux sets identiques de 21-18. Malgré la perte de deux piliers pour le reste de la saison, Jean-Marc Girard est particulièrement fier de l’attitude de ses joueurs. « Tout le monde a lutté avec coeur du début à la fin, sans jamais baisser les bras », a-t-il conclu.