Archives pour la catégorie Volley-ball féminin

Les Inuk terminent au deuxième rang

Léquipe féminine de volleyball des Inuk a terminé la saison sur une bonne note, avec une défaite et deux victoires, terminant ainsi au deuxième rang du classement. Caractère, détermination et travail d’équipe étaient au rendez-vous cette fin de semaine.

Loin d’être une saison facile avec le départ de plusieurs vétéranes importantes pour l’équipe, les recrues ont dû se lever et occuper des postes de leaders, ce qu’elles ont fait avec brio. Dès le premier match de ce tournoi, les étudiantes-athlètes ont dû faire face à d’importants obstacles : le départ imprévu de la capitaine Alexandra Maltais et la blessure d’une de leur coéquipière. Avec seulement huit membres de l’équipe sur le banc, les Inuk étaient au minimum de joueuses requis pour jouer un match.

Les étudiantes-athlètes ont toutefois profité de ces difficultés pour élever leur jeu d’un cran. «On peut dire que nous étions en mode reconstruction. Nous devions travailler différemment avec le départ d’Alexandra Maltais et les filles ont très bien fait», souligne l’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron.

Ce bel effort n’aura toutefois pas suffi pour cette fois-ci, alors que les Inuk se sont inclinés par la marque de 3-0 face aux championnes de la saison, les Patriotes de l’UQTR.

L’équipe a par contre réussi à atteindre son objectif en terminant avec deux victoires de 3-1 face à l’UQO et l’ETS.

«Après la perte de notre passeuse numéro un et de notre capitaine ainsi que la blessure d’une joueuse, les filles auraient pu perdre confiance, mais elles ont fait preuve de caractère et se sont même surprises elles-mêmes», raconte fièrement l’entraîneur.

Les joueuses avec peu d’expérience l’ont d’ailleurs surpris, avec de belles performances. Il note aussi le jeu de Sarah-Pier Babin, qui a été tout en puissance et subtilité.

Les Inuk auront trois semaines, afin de se préparer au championnat provincial de volleyball qui prendra place à l’UQAC les 10 et 11 mars. Ghyslain Bergeron souhaite que ses étudiantes-athlètes jouent le mieux possible pour bien sûr atteindre la finale.

Un bilan de mi-saison plus que positif pour les Inuk

Après quatre mois d’activités, la saison 2016-2017 des Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi peut maintenant dresser son bilan de mi-saison. C’est sous le signe du changement et du renouveau que s’est amorcée cette dernière, autant du côté des étudiants-athlètes que des différents entraîneurs. Les Inuk sont maintenant, plus que jamais, en voie de se positionner comme une puissance du sport universitaire.

Cross-country

L’organisation est très fière d’avoir nommé à la tête des équipes d’anciens porte-couleurs des Inuk, dont Anne-Marie Fortin, nouvelle entraîneuse en chef de l’équipe de cross-country. La progression constante de l’équipe s’est poursuivie jusqu’au championnat provincial en octobre dernier, alors que presque tous les étudiants-athlètes ont accompli leur meilleur temps au kilomètre de l’année. L’olympien Léandre Bouchard a d’ailleurs réalisé un record pour les Inuk à cette occasion, remportant une 18e place au circuit de 10 km avec un chronomètre de 35 min 44 s.

Volleyball

La troupe de Ghyslain Bergeron a une importante mission cette saison. Détentrice du titre de championne québécoise de la saison dernière, la jeune équipe – qui a beaucoup changé depuis – a dû s’adapter rapidement afin de rivaliser avec des formations plus fortes qu’au printemps dernier. Les étudiantes-athlètes ont bien rempli leur mandat à ce jour, en s’assurant avec sept victoires et deux défaites de la seconde place au classement général. Elles participeront également à la Coupe de l’est du Canada en janvier prochain, avant de reprendre l’action au mois de février.

Athlétisme

L’équipe d’athlétisme a créé la surprise dès sa première compétition cette saison. Les étudiants-athlètes étaient promis, sur papier, à de très beaux résultats : ils ont toutefois surpris en dépassant les objectifs prévus pour la campagne 2016-2017. En plus d’obtenir d’excellents résultats dans les 16 épreuves auxquelles participaient les étudiants-athlètes, les Inuk se sont démarqués avec une place au second rang du classement par équipe pour la formation masculine, devançant ainsi l’université McGill. Maxime Campagna-Lejeune a quant à lui réalisé un exploit en décrochant la première place au saut en hauteur, marquant du coup un record pour les Inuk. L’équipe aura rendez-vous les 14 et 15 janvier prochain à Sherbrooke pour la deuxième compétition de la saison.

Soccer masculin

Un ancien Inuk a pris cette saison la tête de l’équipe de soccer masculin : Christophe Lamant, qui agissait l’an dernier à titre d’entraîneur adjoint, est désormais entraîneur en chef. C’est en compagnie de l’expérimenté David Proulx qu’il dirige la formation. Le duo, plus que complémentaire, espère pouvoir mener l’équipe à une seconde victoire en finale de championnat. La formation a pu se mesurer à ses adversaires à seulement trois reprises jusqu’à maintenant cette saison, mais plusieurs matchs s’annoncent au cours des prochains mois.

 Soccer féminin

Depuis déjà plusieurs mois, les étudiantes-athlètes s’entraînent afin d’être fin prêtes pour donner le coup d’envoi à leur saison, qui débutera le 22 janvier prochain.

Deuxième place assurée pour les Inuk

Capture d’écran 2016-12-06 à 15.02.22

L’équipe de volleyball des Inuk a complété son dernier tournoi de l’année 2016, avec trois victoires en trois occasions. L’adversité était au rendez-vous, mais les porte-couleurs de l’Université du Québec à Chicoutimi ont réussi à l’emporter 3-1 sur les Torrents de l’UQO, 3-2 sur le Nordet de l’UQAR et 3-1 sur les Piranhas de l’ETS.

L’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron, se dit satisfait, mais souligne que la fin de semaine n’a pas été nécessairement facile. «Ces deux jours ont été longs et intenses. Nous avions deux joueuses en moins, nos matchs commençaient tard et la foule était impressionnante, mais nous avons réussi à faire de belles performances», affirme-t-il.

Les Inuk avaient rendez-vous contre les Torrents pour débuter le tournoi. L’équipe chicoutimienne l’a emporté en 4 manches (25-22, 22-25, 25-22, 25-14). C’était ensuite au tour de l’UQAR d’affronter l’UQAC. La rencontre s’est poursuivie jusqu’en 5e manche, avec des résultats plus que serrés. Les Inuk auront eu l’avantage (23-25, 25-23, 20-25, 25-22, 15-10) pour l’emporter 3-2.

La dernière équipe à affronter avait l’avantage d’être à la maison. Les partisans des Piranhas, nombreux et bruyants, ont réussi à ébranler la concentration de l’équipe pour les quelques premières minutes du match, mais celle-ci a rapidement corrigé le tir pour sortir vainqueur de cet affrontement par la marque de 3-1 (25-11, 23-25, 25-21, 25-21).  «Les joueuses se sont vraiment bien adaptées, ont travaillé en équipe et ont fait preuve d’organisation, malgré les erreurs individuelles», souligne l’entraîneur en chef.

La deuxième place au classement est maintenant assurée aux Inuk jusqu’à la fin de la saison. Ayant une équipe en reconstruction, le groupe d’entraîneurs s’était fixé l’objectif de terminer la saison dans les trois premières positions. L’équipe occupe présentement le premier rang, mais leurs plus grandes rivales, les Patriotes de l’UQTR, accusent un retard de trois dans le nombre de matchs joués.

Les Inuk auront une occasion d’acquérir de l’expérience, alors qu’ils prendront part au tournoi civil de la Coupe de l’Est du Canada, avant de participer au quatrième tournoi de la saison qui prendra place les 17 et 18 février.

Résultats en bref: 

UQAC VS UQO : 3-1

UQAC VS UQAR : 3-2

UQAC VS ETS : 3-1

Les Inuk au deuxième rang du classement

Capture d’écran 2016-11-21 à 18.21.21

Les Inuk ont encore bien fait cette fin de semaine, à l’occasion du deuxième tournoi de volleyball de la saison, qui prenait place à Trois-Rivières. L’équipe a remporté ses deux premiers affrontements contre le Nordet de l’UQAR et les Torrents de l’UQO, avant de s’incliner devant leurs grands rivaux, les Patriotes de l’UQTR.

La fin de semaine a très bien débuté alors que la troupe de Ghyslain Bergeron l’a emporté 3-1 sur le Nordet de l’UQAR. Le Nordet avait pris l’avance en remportant la première manche 25-23, mais les Inuk ont montré leur niveau de jeu en sortant vainqueur des trois autres manches, par la marque de 25-22, 25-28 et 25-22. Jessica Michaud a été la joueuse la plus offensive en produisant 16 attaques marquantes.

L’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron, se dit satisfait de la performance de ses étudiantes-athlètes, mais reste conscient que plusieurs aspects restent encore à améliorer. «Même si nous sommes l’équipe la plus en reconstruction de la ligue, nos jeunes progressent vite et bien. Nous sommes environ à 50% du potentiel de notre offensive», a-t-il souligné.

La deuxième rencontre du tournoi, à laquelle participaient les Inuk, s’est soldée par une victoire en trois manches, 25-10, 25-21, 26-24, face aux Torrents de l’UQO. «Nous avons fait moins d’erreurs collectives et la cohésion était plus présente cette fin de semaine», affirme l’entraîneur en chef.

Le tournoi qui aurait pu être parfait s’est malheureusement terminé par une défaite contre les grandes rivales des Inuk depuis la saison dernière, les Patriotes de l’UQTR. Tout comme il y a deux semaines, les Patriotes, occupant présentement le premier rang du classement général de la ligue, l’ont emporté 3-0 sur les Inuk, conservant ainsi leur séquence parfaite. Malgré l’issue de la rencontre, l’équipe saguenéenne a poussé Trois-Rivières à ouvrir la machine offensive.

Les Inuk occupent maintenant le deuxième rang du classement. L’entraîneur en chef souligne que l’équipe est bien installée au second rang, mais que les étudiantes-athlètes travailleront fort d’ici le prochain tournoi, afin d’améliorer l’offensive et de créer plus de régularité.

L’équipe aura rendez-vous les 2 et 3 décembre prochains pour l’avant-dernier tournoi de la saison.

Deux victoires pour les Inuk cette fin de semaine

L’équipe de volleyball des Inuk de l’UQAC a su reprendre les choses en main et terminer le premier tournoi de la saison d’une belle façon, avec deux victoires contre le Nordet de l’Université du Québec à Rimouski(UQAR) et les Piranhas de l’École de technologie supérieure. Les étudiantes-athlètes avaient essuyé un revers la veille face à leurs rivales du dernier championnat provincial, les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières(UQTR).

C’est vendredi soir, devant plus de 150 partisans, que les Inuk se sont butés à une équipe encore plus forte que la saison dernière. Les patriotes de l’UQTR l’ont emporté en trois manches (25-20, 25-19 et 29-27). «C’est certain que nous souhaitions battre Trois-Rivières, mais nous savions que le calibre de l’équipe était très fort. L’objectif était de bien jouer et nous l’avons atteint à 70 ou 80%. Nous avons fait des erreurs individuelles et l’aspect technique reste à améliorer, mais nous avons aussi montré de belles choses», souligne l’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron.

Malgré la présence d’un grand nombre de recrues, la cohésion entre les étudiantes-athlètes s’est améliorée d’un match à l’autre. Les différents maillons de l’équipe sont d’ailleurs déjà soudés par une belle amitié. L’entraineur en chef souligne que les joueuses n’ont eu que très peu de temps de jeu ensemble jusqu’à présent. «Les recrues m’ont agréablement surpris cette fin de semaine; elles ont produit plus offensivement que ce à quoi je m’attendais», résume Ghyslain Bergeron.

Les étudiantes-athlètes ont ensuite conclu le tournoi d’une belle façon en l’emportant 25-21, 25-20 et 25-21 sur le Nordet de l’UQAR et 25-20, 25-16 et 25-14 face aux Piranhas de l’École de technologie supérieure, ce qui les place maintenant au deuxième rang de la division deux de volleyball féminin universitaire.

Les Inuk reprendront l’action les 18 et 19 novembre pour le deuxième tournoi de la saison qui prendra place à l’UQTR.

La fin de semaine en bref :

UQAC VS UQTR : Défaite des Inuk en trois manches, 25-20, 25-19 et 29-27

UQAC VS UQAR : Victoire des Inuk en trois manches, 25-21, 25-20 et 25-21

UQAC VS ETS :  Victoire des Inuk en trois manches, 25-20, 25-16 et 25-14

Première sortie de l’équipe de volleyball féminin !

Les joueuses de l’entraîneur Luc Harvey, entameront leur année 2014  à Rimouski en fin de semaine. Ce dernier ne manque pas d’enthousiasme. ¨Les joueuses sont bien préparées et la motivation est là. De plus, nous nous attendons à des gros matchs et notre objectif est de se préparer en vue du championnat provincial qui se tiendra à Montréal en mars¨.  Harvey indique cependant qu’Audrey Simard (centrale) sera absente de la compétition. Mais cela n’empêchera pas l’équipe de bien performer puisque Karina Laprise et Alice Tremblay seront appelées à faire le boulot.

INUK Volleyball féminin
INUK Volleyball féminin

 

Yvan Giguère

Relationniste médias pour les INUK

Championnat de volleyball universitaire deuxième division

Après avoir échappé le titre l’an dernier sur leur propre terrain, aux mains des Citadins de l’UQAM, les Patriotes de l’UQTR se sont repris de plus belle dimanche dernier, à l’occasion du Championnat provincial de volleyball féminin Division 2, qui se tenait au Pavillon sportif de l’UQAC. Même si elles ont dû faire face à une forte opposition de la part des porte-couleurs de l’UQAM, les Trifluviennes se sont imposées par la marque de 3-2, pour mettre la main sur la médaille d’or, leur deuxième en trois saisons. De leur côté, les Citadins repartent avec la médaille d’argent, également pour la deuxième fois en trois ans.

Ce tournoi, qui se tenait pour la première fois dans une ville autre que Trois-Rivières (qui en a été la ville hôtesse pendant deux ans de suite), a donné la chance aux spectateurs présents de pouvoir assister à du jeu des plus relevés, et ce, tout au long de la fin de semaine. La première demi-finale, qui mettait aux prises les Citadins de l’UQAM (1) à l’équipe hôtesse des INUK de l’UQAC (4), a vu la formation montréalaise s’imposer sur de multiples aspects du jeu et cela lui a permis de gagner la partie par la marque de 3-0 (25-12, 25-12 et 25-14). Les joueuses de l’UQAM ont pu profiter d’un avantage marqué sur leurs rivales, de par la force et la précision des coups et des échanges face à une équipe de l’UQAC qui a semblé être figée par la nervosité.

Par la suite, la demi-finale suivante opposant les Patriotes de l’UQTR (2) au Nordet de l’UQAR (3) a offert du jeu plus serré que ce que la marque de 3-0 (25-20, 25-22 et 25-12) en faveur de l’équipe de l’UQTR le laisse croire. L’UQAR, qui a connu une amélioration en termes de performances depuis les deux dernières saisons, a su offrir une bonne opposition aux puissantes Patriotes, qui ont dépassé la marque des 1 000 points produits en saison régulière, une première dans l’histoire de la Division 2, qui a été créée à l’automne 2010.

Le match pour la médaille de bronze, entre l’UQAC et l’UQAR, a été un peu à l’image du match UQTR-UQAR. Grâce à un jeu d’ensemble des plus excitants, les spectateurs étaient rivés au bout de leur siège jusqu’à la toute fin. Malheureusement pour les spectateurs des INUK, leurs favoris se sont inclinés par la marque de 3-0 (25-13, 25-21 et 28-26), voyant ainsi leurs chances de remporter la médaille d’or s’envoler en fumée. Les deux dernières manches de la partie illustrent d’ailleurs ce fait, car celles-ci se sont terminées avec moins de cinq points d’écart.

Félix Tremblay

Un retour à la maison qui fera du bien

INUK Volleyball féminin
INUK Volleyball féminin

Fortes d’un dossier de deux gains contre sept revers, les joueuses de volleyball féminin des INUK de l’UQAC auront le privilège de pouvoir terminer la saison 2012-2013 à domicile. En effet, ces dernières seront les hôtes du dernier tournoi de la saison régulière, qui se tiendra les 15 et 16 février prochains, tout comme du Championnat provincial, qui aura lieu un mois plus tard.

 

Pour les INUK, le Tournoi de l’UQAC est l’occasion idéale de terminer l’année sur une bonne note, après avoir connu les aléas de la première saison d’un programme de reconstruction. Malgré la pression provenant du fait d’évoluer devant une foule partisane, l’entraîneur Luc Harvey croît que la situation pourra tourner à l’avantage de ses protégées. « J’ai bon espoir que l’on va réussir à bien faire lors du Tournoi de l’UQAC. Les filles ont eu une très bonne préparation, même si celle-ci a été parsemée d’embûches, notamment le fait que certaines d’entre elles ont été affaiblies par le virus de la grippe et que la météo a perturbé les séances d’entraînement. Afin de pallier à la contrainte de jouer devant parents et amis, la préparation de la dernière semaine a surtout porté sur comment gérer la pression psychologique, ce qui s’est avéré être un grand succès », mentionne l’entraîneur des INUK, tout en rappelant que les joueuses ont très bien réagi. De plus, Luc Harvey soutient que les attaquantes en puissance de la formation, en particulier Joannie Tremblay, Cathy Bouchard et Josiane Tremblay, se devront d’en donner plus, à la lumière du rendement offert par ces dernières lors du Tournoi de l’UQAR. « Afin que nous ayons le plus de chances possible de connaître du succès, nos attaquantes de puissance se devront de fournir un effort supplémentaire. Elles devront donner leur 110 %. Mais, suite à ce que j’ai vu lors des dernières séances d’entraînement, je crois qu’elles ont parfaitement compris le message dont je leur ai fait part », conclut Luc Harvey, en indiquant que le jeu défensif a aussi fait partie du menu d’entraînement de l’équipe dernièrement. Ce dernier rappelle que cet aspect du jeu a une importance primordiale et que sans un bon jeu en défensive, les chances de générer de l’attaque deviennent beaucoup plus restreintes.

 

Félix Tremblay

Un optimisme qui pourrait provoquer de belles choses

Joannie Tremblay
Joannie Tremblay

C’est avec une bonne dose de confiance que les joueuses des INUK de l’UQAC fouleront le terrain du Centre sportif de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), afin de prendre part au troisième et avant-dernier tournoi de la saison 2012-2013, les 18 et 19 janvier prochain.

 

Les INUK y disputeront alors trois matchs, comme à l’habitude, contre les Citadins de l’UQAM, les Patriotes de l’UQTR et l’équipe hôte du Nordet de l’UQAR. À quelques jours du début de la compétition, l’entraîneur Luc Harvey soutenait qu’il était très enthousiaste quant aux chances de sa formation de bien performer. « J’ai grandement confiance que mes joueuses sauront bien faire à Rimouski. Nous avons eu des séances d’entraînement très positives tout au long de la semaine, au cours desquelles l’accent a été mis sur les matchs contre l’UQAM et l’UQTR. Notre récente participation à la Coupe de l’Est du Canada nous a aussi été très utile », mentionne Harvey, qui ajoute que Josiane Tremblay et la capitaine Joannie Tremblay seront parmi les joueuses à surveiller chez les INUK. Cependant, ce dernier s’inquiète un peu du fait que certaines joueuses ont dû rater des entraînements, suite à l’arrivée d’une nouvelle session. « Comme certaines de nos filles ont de nouveaux cours, dont certains se donnent le soir, il y a certaines membres de l’équipe qui doivent s’absenter des pratiques. Ça a été le cas de Cathy Bouchard, qui a seulement deux pratiques dans le corps. C‘est pour cela, entre autres, que je n’ai pas de grosses attentes envers elle », conclut Harvey, qui affirme aussi être très satisfait du travail de ses recrues jusqu’à présent, soit la libero Noémie Arsenault, la passeuse Sabrina Harvey et la joueuse de centre Audrey Simard.

 

Félix Tremblay

Une bonne expérience à la Coupe de l’Est du Canada

Volleyball INUK
Volleyball INUK

L’histoire s’est répétée pour les INUK à la Coupe de l’Est du Canada, qui s’est tenu les 4, 5 et 6 janvier dernier, au Cégep de Limoilou, à Québec. Pour une seconde année (et participation) consécutive, les protégées de l’entraîneur Luc Harvey sont revenues de la Vieille Capitale avec une fiche d’un gain contre trois revers.

 

Lors de cette compétition, qui regroupe des équipes de partout au pays et où le calibre est des plus relevés, les INUK ont su offrir une bonne prestation, en offrant du jeu serré à chaque reprise. Le premier match, contre les Mounties de l’Université Mount Allison, est le seul qui a vu les représentantes de l’UQAC l’emporter, et ce, en trois manches. Les trois matchs suivants, respectivement contre François-Xavier-Garneau, Seneca College et la Cité collégiale, ont vu les INUK s’incliner à chaque reprise, également en trois manches. Cependant, malgré les apparences, il est à noter que les INUK ont chèrement vendu leur peau, puisque dans deux des trois rencontres s’étant soldées par des revers, le score était des plus serrés.

 

Dans son analyse de la compétition, Luc Harvey soulignait que tout le monde a bien performé, compte tenu de quelques circonstances particulières. « Bien franchement, ce sont toutes les joueuses de l’équipe qui ont bien fait à Limoilou. Celles-ci ont su tirer leur épingle du jeu à chaque fois, même s’il nous manquait deux joueuses de centre régulières », souligne celui-ci, en ajoutant qu’une éventuelle participation au tournoi de l’an prochain n’est pas encore décidée. Luc Harvey conclut que le tournoi de la Coupe de l’Est du Canada s’avérera très bénéfique pour son équipe, puisque cela permettra aux INUK de démarrer l’année 2013 sur les chapeaux de roue. Le Tournoi de l’UQAR s’en vient à grands pas (18 et 19 janvier) et l’UQAC accuse un retard de six points sur la seconde position, présentement occupée par les Patriotes de l’UQTR.

 

Félix Tremblay