Archives pour la catégorie Soccer masculin

Une médaille d’argent pour l’équipe de soccer

Une progression constante depuis le début de la saison a permis à l’équipe masculine de soccer des Inuk de remporter la médaille d’argent au championnat provincial universitaire de soccer 7 contre 7 qui prenait place la fin de semaine dernière. 

L’équipe chicoutimienne avait rendez-vous avec l’Université Bishop pour le match de demi-finale. Les Inuk ont réussi à s’inscrire rapidement avec un but de François Lachance et se sont mis dans des conditions favorables pour le reste de la partie, entrainant ensuite une victoire sans trop de difficultés. L’entraîneur en chef, Christophe Lamant, regarde cet affrontement d’un œil très positif.

Ayant remporté la demi-finale par la marque de 1 à 0, la finale pour la médaille d’or était la prochaine étape. L’objectif étant de retourner à Chicoutimi avec une médaille, on pouvait donc dire mission accomplie, mais le désir de la victoire de l’équipe n’allait pas s’arrêter là.

Pour accéder à la médaille d’or, les Inuk devaient vaincre les premiers au classement au classement général, les Piranhas de l’ETS. L’adversaire a marqué très tôt dans le match, mais il en fallait plus pour déconcentrer les Inuk. « L’équipe a gardé son calme et savait ce qu’elle avait à faire », souligne Christophe Lamant.

Le travail d’arbitrage semble avoir été questionnable à plusieurs reprises. Mais cette difficulté supplémentaire a simplement motivé les troupes. Samuel Demers a réussi à maquer un superbe but, donnant confiance à l’équipe, mais un adversaire oublié aura permis aux Piranhas de s’inscrire à nouveau au filet.

Malgré un travail acharné et plusieurs chances créées, dont une par Paul Sergerie, les Inuk n’ont pas pu niveler la maque. L’affrontement s’est terminé 2 à 1 pour l’ETS.

Malgré l’excellent parcours de l’équipe cette saison et une médaille d’argent, la déception habitait l’équipe après la rencontre. « Nous avons un peu un sentiment d’inachevé. On savait qu’on était capable d’aller chercher l’or », confie l’entraîneur en chef.

Le programme du sport universitaire de l’UQAC tient à féliciter toute l’équipe et à remercier les étudiants-athlètes et entraîneurs pour leur implication.

Une progression payante: les Inuk au deuxième rang

Après une saison sous le signe de la progression, les Inuk ont complété le dernier tournoi de la saison avec deux victoires et un match nul, terminant ainsi au deuxième rang. L’entraîneur Christophe Lamant se dit satisfait de la performance de ses joueurs.

La fin de semaine a débuté sur une bonne note avec une victoire de 5 à 1 face à l’UQO. Le plan de match a été respecté à la lettre et quelques correctifs ont été appliqués, donnant ainsi lieu à un affrontement à l’avantage des Inuk. François Lachance a encore brillé offensivement avec trois buts. Vincent Cancel et Emmanuel Larouche se sont aussi inscrits au filet.

Le deuxième affrontement n’a pas été des plus faciles. Les Inuk avaient rendez-vous avec l’équipe de l’Université Bishop’s. L’équipe chicoutimienne n’arrivait pas à marquer et semblait déconcentrée par la victoire précédente, selon les dires de l’entraîneur en chef, ce qui a pu créer un certain doute dans leur esprit. À la mi-temps, Christophe Lamant a tenu à ressaisir ses joueurs, ce qui a semblé porter fruit, puisque Emmanuel Larouche et Samuel Tremblay ont marqué par la suite. Le match s’est terminé par la marque de 2 à 2.

Les Inuk ne voulaient pas terminer la saison sur une mauvaise note. «Il fallait se reprendre», soutient l’entraîneur en chef. L’adversaire pour le dernier match de la saison était l’équipe de l’ETS, invaincue jusqu’à maintenant. L’équipe chicoutimienne savait que ce match était important puisque c’était l’occasion de semer le doute dans la tête de leurs adversaires avant les séries. Le capitaine des Inuk a d’ailleurs livré un discours afin de motiver les troupes, ce qui a semblé fonctionner. «Les joueurs sont sortis avec le couteau entre les dents», affirme Christophe Lamant. Les Inuk ont réussi à marquer les premiers et ont poussé l’ETS à commettre des fautes, allant jusqu’à l’expulsion de l’un des leurs pour une faute commise à l’endroit de François Lachance. L’équipe chicoutimienne a poursuivi sur cette lancée pour marquer à nouveau, quittant ainsi avec une superbe victoire de 5 à 1. Vincent Cancel, Yanick Parent, Paul Sergerie et François Lachance (deux fois) sont les marqueurs.

Un bilan positif

L’entraîneur en chef, Christophe Lamant regarde la saison d’un œil positif. Il souligne l’amélioration remarquable de l’attaque et de la structure défensive. «Nous avons perdu le premier match face à l’ETS, le deuxième s’est terminé à égalité et nous avons remporté le dernier», remarque Christophe Lamant.

Avec les séries qui approchent à grands pas, les Inuk vont bien sûr s’entraîner, mais analyseront aussi beaucoup l’équipe de l’Université Bishop’s, leur bête noire, et leurs premiers adversaires dans les séries. L’objectif est d’aller chercher une médaille, mais Christophe Lamant ne veut pas mettre trop de pression sur ses étudiants-athlètes. «Nous ne partons pas favoris, ce n’est pas nous qui avons la pression. Nous allons travailler fort pour surprendre», termine-t-il.

Les Inuk auront rendez-vous le 1er avril pour défendre leur titre de champions.

Une amélioration constante pour l’équipe masculine de soccer

L’équipe masculine des Inuk a très bien fait cette fin de semaine avec un match nul et deux victoires. En plus de l’offensive impressionnante qui a réussi a marqué 12 buts, la défensive en a seulement accordé six.

Les Inuk avaient rendez-vous avec les piranhas de l’ETS pour le premier affrontement qui s’est terminé par la marque de 2 à 2. Le match avait mal démarré alors que l’ETS avait pris l’avance. L’équipe chicoutimienne ne s’est toutefois pas laissée faire et elle a fait preuve de caractère en revenant toujours dans la partie, ce qui a permis d’éviter la défaite contre leurs plus grands adversaires, selon l’entraîneur en chef, Christophe Lamant. Yanick Parent et Erwan Mélou sont les deux étudiants-athlètes qui se sont inscrits au filet.

La troupe de Christophe Lamant devait ensuite affronter l’Université Bishops’s. Les Inuk ont très bien débuté, mais un petit relâchement s’est par contre fait ressentir au milieu de la partie. L’équipe n’a toutefois jamais lâché prise avec un total de cinq buts marqués dont deux par François Lachance, un par Charles Fortin, un par Yanick Parent et un par Samuel Tremblay, l’emportant ainsi 5 à 2.

Les Torrents de l’UQO étaient les prochains à affronter les Inuk. Occupant le dernier rang au classement de la ligue et n’ayant encore aucune victoire cette saison, il était facile de sous-estimer. «L’équipe était totalement différente que ce que nous avions vu en début de saison, et ça nous a surpris», confie l’entraîneur en chef. Les Inuk se sont toutefois levés défensivement et offensivement pour l’emporter 5 à 2. Les marqueurs ont été Yanick Parent, Samuel Tremblay et François Lachance, qui s’est inscrit trois fois au filet.

Christophe Lamant souligne que la force de caractère et mentale des Inuk a été un gros point positif lors de ce deuxième tournoi de la saison. La progression du niveau de jeu est aussi remarquable.

L’équipe retournera sur le terrain le 4 mars.

Un bilan de mi-saison plus que positif pour les Inuk

Après quatre mois d’activités, la saison 2016-2017 des Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi peut maintenant dresser son bilan de mi-saison. C’est sous le signe du changement et du renouveau que s’est amorcée cette dernière, autant du côté des étudiants-athlètes que des différents entraîneurs. Les Inuk sont maintenant, plus que jamais, en voie de se positionner comme une puissance du sport universitaire.

Cross-country

L’organisation est très fière d’avoir nommé à la tête des équipes d’anciens porte-couleurs des Inuk, dont Anne-Marie Fortin, nouvelle entraîneuse en chef de l’équipe de cross-country. La progression constante de l’équipe s’est poursuivie jusqu’au championnat provincial en octobre dernier, alors que presque tous les étudiants-athlètes ont accompli leur meilleur temps au kilomètre de l’année. L’olympien Léandre Bouchard a d’ailleurs réalisé un record pour les Inuk à cette occasion, remportant une 18e place au circuit de 10 km avec un chronomètre de 35 min 44 s.

Volleyball

La troupe de Ghyslain Bergeron a une importante mission cette saison. Détentrice du titre de championne québécoise de la saison dernière, la jeune équipe – qui a beaucoup changé depuis – a dû s’adapter rapidement afin de rivaliser avec des formations plus fortes qu’au printemps dernier. Les étudiantes-athlètes ont bien rempli leur mandat à ce jour, en s’assurant avec sept victoires et deux défaites de la seconde place au classement général. Elles participeront également à la Coupe de l’est du Canada en janvier prochain, avant de reprendre l’action au mois de février.

Athlétisme

L’équipe d’athlétisme a créé la surprise dès sa première compétition cette saison. Les étudiants-athlètes étaient promis, sur papier, à de très beaux résultats : ils ont toutefois surpris en dépassant les objectifs prévus pour la campagne 2016-2017. En plus d’obtenir d’excellents résultats dans les 16 épreuves auxquelles participaient les étudiants-athlètes, les Inuk se sont démarqués avec une place au second rang du classement par équipe pour la formation masculine, devançant ainsi l’université McGill. Maxime Campagna-Lejeune a quant à lui réalisé un exploit en décrochant la première place au saut en hauteur, marquant du coup un record pour les Inuk. L’équipe aura rendez-vous les 14 et 15 janvier prochain à Sherbrooke pour la deuxième compétition de la saison.

Soccer masculin

Un ancien Inuk a pris cette saison la tête de l’équipe de soccer masculin : Christophe Lamant, qui agissait l’an dernier à titre d’entraîneur adjoint, est désormais entraîneur en chef. C’est en compagnie de l’expérimenté David Proulx qu’il dirige la formation. Le duo, plus que complémentaire, espère pouvoir mener l’équipe à une seconde victoire en finale de championnat. La formation a pu se mesurer à ses adversaires à seulement trois reprises jusqu’à maintenant cette saison, mais plusieurs matchs s’annoncent au cours des prochains mois.

 Soccer féminin

Depuis déjà plusieurs mois, les étudiantes-athlètes s’entraînent afin d’être fin prêtes pour donner le coup d’envoi à leur saison, qui débutera le 22 janvier prochain.

Première fin de semaine positive pour l’équipe de soccer masculin

Les Inuk ont lancé leur saison 2016-2017 sur une note positive, malgré quelques faux pas. Après trois matchs, dont une défaite, un résultat nul et une victoire, l’équipe occupe le deuxième rang du classement général.

Le premier match contre l’ETS, qui s’est terminé par une défaite 2 à 1 a agi à titre de leçon pour la troupe de Christophe Lamant. Les nombreuses chances de marquer étaient présentes, mais l’incapacité à concrétiser les actions a ébranlé la confiance des Inuk. Ils ont payé le prix fort pour ce cinq minutes de déconcentration, alors que l’ETS a inscrit deux buts coup sur coup.  « Les joueurs sont devenus nerveux. Il faut garder en considération que l’équipe est jeune et qu’on pratique depuis trois mois sans avoir à affronter un adversaire », souligne l’entraîneur en chef. Sébastien Sylvestre a été le seul marqueur pour l’équipe chicoutimienne.

Les Inuk avaient rendez-vous avec l’Université Bishop’s pour le deuxième affrontement, qui s’est terminé par la marque égale de 3-3. François Lachance a inscrit deux buts, tandis que Emmanuel Larouche a été l’autre marqueur. L’issue de ce match laisse l’entraîneur en chef un peu amer : « nous aurions dû gagner le match ».

C’est au troisième match que l’équipe s’est ressaisie et a joué au niveau attendu. Les Inuk l’ont emporté par la marque de 3-0 sur les Torrents de l’UQO. «L’équipe a su se remobiliser et appliquer le plan de match à la lettre», explique Christophe Lamant. François Lachance a de nouveau marqué deux buts. Vincent Cancel s’est aussi inscrit au filet.

Dans un plan d’ensemble, l’entraîneur en chef est satisfait et même surpris du niveau de jeu de ses protégés. L’équipe a terminé sur une bonne note avec un match parfait, même si quelques maillons importants de l’équipe manquaient à l’appel. Il souligne que les étudiants-athlètes ont même mieux répondu que ce à quoi il était habitué en entraînement. «Il faudra maintenir notre concentration, être plus proactif et faire les efforts jusqu’au bout, mais nous pouvons finir la saison dans les deux premières positions», termine-t-il.

 

UQAC VS ETS: 1-2

UQAC VS BISHOP: 3-3

UQAC VS UQO: 3-0

 

L’équipe de soccer masculin de l’UQAC impressionne!

En soccer masculin, les joueurs de l’entraîneur Stéphane Pagès ont connu une fin de semaine parfaite à Trois-Rivières en remportant trois victoires en autant de matchs. La première rencontre fut chaudement disputée contre l’Université Bishop aux dires de Pagès, mais une belle progression s’est ensuite installée, pour ses protégés, dans les deux autres parties inscrites au programme. Donc, un excellent bilan pour les INUK qui se traduit par des victoires : (2-1) contre Bishop, (2-1) contre l’Université du Québec en Outaouais. Finalement, l’équipe de l’UQAC a blanchi la formation de l’Université de Rimouski par la marque de (3-0).

Yvan GiguèreÉquipe de soccer masculin

Relationniste médias

Sport excellence de l’UQAC

Journée profitable pour les INUK

Dominique Miolo
Dominique Miolo

Les INUK étaient de retour sur le terrain dimanche dernier, alors qu’ils ont disputé trois matchs de la plus grande importance en vue de la course pour les éliminatoires. Ces affrontements, qui eurent lieu au Centre Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières, ont vu les INUK être les vainqueurs dans deux de ceux-ci, ce qui a permis à nos représentants de grimper au 6e rang au classement général, à trois points du 4e rang, présentement occupé par le Nordet de l’UQAR.

 

Tout d’abord, au cours du premier match face aux Cheetahs du Collège Vanier, l’UQAC s’est imposée par la marque de 4-0, grâce à quatre marqueurs différents, soit Dominique Miolo, Aymen Bouabdallah, Laurent Gauthier et Attia Bencherif. Par la suite, lors du second match face aux Piranhas de l’ÉTS, ne s’est pas avéré être un moment heureux pour les INUK, qui ont plié l’échine 4-1, Steve Cockburn étant le seul marqueur pour les Chicoutimiens. Finalement, le duel face aux Torrents de l’UQO a vu du jeu beaucoup plus serré, mais les INUK ont été quand même en mesure de l’emporter, et ce, par la marque de 3-2, grâce aux filets de Charles-Olivier Hébert, Dominique Miolo et Abdoulaye Sall. Les prochains matchs de l’équipe chicoutimienne auront lieu le 9 mars prochain, toujours à Trois-Rivières. Celle-ci y disputera trois duels, face aux Nordiques du Cégep Lionel-Groulx, aux Indiens du Cégep d’Ahuntsic et aux Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy. La tâche s’annonce relativement difficile, puisque Lionel-Groulx et Ahuntsic se retrouvent dans le haut du classement général, avec 12 points chacun.

Félix Tremblay

L’action reprend après une courte pause

INUK Soccer masculin
INUK Soccer masculin

Après un arrêt d’une semaine, les INUK reprennent le collier en fin de semaine prochaine, alors que l’équipe de natation prendra part au Championnat provincial universitaire et que celle de soccer masculin disputera trois matchs, dont deux contre des formations qui se trouvent derrière l’UQAC au classement.

 

Pour l’équipe de natation, seulement deux nageurs (Alain Turcotte et Noémie Godin) défendront les couleurs des INUK lors du Championnat provincial universitaire, qui aura lieu au PEPS de l’Université Laval, les 9 et 10 février prochain. Les trois autres membres de la formation (Simon Gagnon-Brassard, Camille Laliberté et Mathieu Rigolot) ne seront pas en mesure de prendre part à l’évènement, en raison d’engagements scolaires ou professionnels. Malgré cela, l’entraîneur Nicholas Bussières est sûr que les choses vont bien se passer. « J’ai bon espoir que l’UQAC va être en mesure de bien compétitionner en fin de semaine prochaine. Malgré le fait que nous ne disposons que de deux nageurs pour l’occasion, je crois que nous sommes en mesure d’aller récolter une médaille, surtout dans le cas d’Alain [Turcotte]. Même si le calibre est des plus élevés, je suis très optimiste », mentionne Bussières, en ajoutant que la préparation de ses protégés ne s’est pas faite sans heurts. Ces derniers ont perdu l’accès à la piscine du Cégep de Chicoutimi, où se tient les entraînements. Nonobstant cela, le pilote des Chicoutimiens ne croît pas que cela ait un impact sur le moral de l’équipe.

 

Quant à elle, l’équipe de soccer masculin, qui détient une fiche d’une défaite et d’un match nul depuis le début de la saison, prendra part à trois matchs le 10 février prochain, au Centre Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières. La formation dirigée par Stéphane Pagès y disputera alors trois matchs, face aux Cheetahs du Collège Vanier, aux Piranhas de l’École de technologie supérieure et aux Torrents de l’UQO. L’équipe de l’UQAC tentera alors de se rapprocher le plus près possible du sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires, actuellement occupé par les Gaulois du Cégep de Rosemont. Cependant, il sera important pour les joueurs, selon l’entraîneur Pagès, de porter attention à la finition des jeux. L’incapacité des jours des INUK à finir leurs jeux a nui à ces derniers lors des deux premiers matchs de la saison.

 

Félix Tremblay

Une fin de semaine positive pour les INUK

Stéphane Pagès
Stéphane Pagès

Tout comme l’équipe féminine, l’équipe de soccer masculin des INUK de l’UQAC amorçait sa saison 2013, au Centre Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières, avec des matchs l’opposant aux Gaiters de Bishop’s et au Nordet de l’UQAR.

 

Le premier affrontement, face aux Gaiters, a vu une équipe de l’UQAC être trahie par un cruel manque de finition à l’attaque, même si la rencontre s’est bien déroulée sur le plan offensif pour l’UQAC, pour s’en tirer avec un match nul de 2-2. Cependant, ce manque de finition à l’attaque a fini par rattraper les INUK lors de la deuxième rencontre, contre le Nordet, qui a vu nos représentants s’incliner 3-2. Quand même, l’entraîneur Stéphane Pagès soutenait être très satisfait de ce qu’il a vu des siens lors de ces deux matchs. « Je retiens beaucoup de positif de nos deux rencontres disputées à Trois-Rivières, et ce, même si nous n’avons récolté qu’un seul point. Tout le monde s’est démarqué et nos défenseurs ont été très solides. Par contre, des erreurs fatales nous ont coûté le match face à l’UQAR et une possible victoire contre Bishop’s. Le manque de finition sera donc un élément auquel je porterai passablement d’attention lors de nos prochaines séances d’entraînement », conclut ce dernier, qui ajoute que les recrues se sont intégrées rapidement à l’équipe, ainsi qu’au système de jeu de celle-ci.

 

Félix Tremblay

Début de la saison pour les INUK

Soccer masculin INUK
Soccer masculin INUK

Les deux formations de soccer des INUK de l’UQAC entreprendront une toute nouvelle saison le 13 janvier prochain, au Centre Alphonse-Desjardins, de Trois-Rivières. Pour l’occasion, l’équipe masculine se frottera aux Gaiters de Bishop’s et au Nordet de l’UQAR, tandis que l’équipe féminine se mesurera aux Élans de François-Xavier-Garneau et au Nordet de l’UQAR.

 

Du côté masculin, l’équipe de l’entraîneur Stéphane Pagès tentera d’amorcer la saison sur le bon pied, elle qui ne s’est pas qualifiée pour les éliminatoires de l’an dernier, avec une fiche de deux victoires, six défaites et deux matchs nuls. Mais, selon le pilote de l’équipe chicoutimienne, l’important pour les INUK sera de bien faire les choses. « Je dois admettre que nous avons des attentes qualitatives en vue des affrontements de la fin de semaine. L’important sera, sans aucun doute, de mettre en place ce qui a été travaillé durant les entraînements. De plus, je pense que la profondeur intéressante que nous avons avec le retour des vétérans Simon-Olivier Toupin [gardien de but], Charles-Olivier Hébert [demi-latéral] et Steve Cockburn [demi-latéral] ne nous nuira pas, bien au contraire », soutient Pagès, qui soutient que tous, sans exception, devront donner leur 110 %. Dans la même veine, l’entraîneur des INUK met l’accent sur le fait que ses joueurs devront se méfier des Gaiters et du Nordet, qui même s’ils sont des équipes plus faibles que l’UQAC, ont la capacité de pouvoir jouer les trouble-fêtes.

 

Quant à elle, l’équipe féminine aura du pain sur la planche, alors qu’elle aura la lourde tâche de se mesurer aux Élans de François-Xavier-Garneau, qui ont connu une saison 2012 parfaite, et le Nordet de l’UQAR, qui a obtenu une fiche similaire à celle de l’UQAC, récoltant une victoire, huit défaites et un match nul. L’équipe de l’entraîneur Olivier Chartier pourra compter sur le retour de joueuses qui étaient avec l’équipe l’année dernière, notamment Mariève Croteau [arrière], Annie-Claude Gignac [avant], Tania Provencher [demi-centre] et Sophie Dufour [arrière]. Fait à noter que la capitaine de l’an dernier, Jessica Pageau, est maintenant l’adjointe d’Olivier Chartier.

Félix Tremblay