Archives pour la catégorie Résultats

Le positif derrière la défaite

20181019_INUK_Volleyball-19

Parfois, le résultat final ne représente pas exactement l’effort qui a été fourni. C’est ce qui est arrivé la fin de semaine dernière avec l’équipe féminine de volleyball des Inuk. Même les Chicoutimiennes sont revenues avec seulement une victoire et deux défaites, l’entraîneur Luc Martel voit le positif et souligne l’attitude de ses protégées.

Les Inuk avaient rendez-vous avec l’UQAR lors de leur premier match et l’ont emporté par la marque de 3-1. Même si l’équipe de Rimouski occupe actuellement le 4erang de la ligne, elle a toutefois donné du fil à retordre à l’UQAC qui a dû bien se défendre pour quitter le terrain avec la victoire. « Ce n’est pas vraiment facile de jouer à 21h le vendredi soir. Il y a la route, la fatigue de la semaine. Les étudiantes-athlètes avaient beaucoup d’examens dernièrement », explique l’entraîneur en chef, Luc Martel.

Le deuxième affrontement, qui opposait l’UQAC à l’ETS a été haut en émotions. L’équipe de Montréal, que les Inuk n’avaient jamais vu cette saison, a offert une très belle performance qui lui a permis de remporter le match 3-1. « Ça aurait dû aller en 5emanche. Nous étions partout en défensive. Malgré la défaite, je vois beaucoup de positif. Les filles ont démontré une belle attitude et elles ont ce qu’il faut pour battre l’ETS au courant de la saison », raconte l’entraîneur. L’histoire s’est répétée pour le 3ematch, alors que l’UQTR, l’équipe championne de la saison dernière, a remporté le match 3-0. « Nous avons réussi à challenger les Patriotes, mais comme pour le match précédent, nous avons mal terminer. C’est le sprint final qui est défaillant », termine-t-il.

Par rapport au premier tournoi, Luc Martel voit une amélioration. « La cohésion d’équipe est nettement meilleure. Les filles ont vraiment une belle chimie. Elles ont aussi amélioré les solutions d’attaque pour réussir à trouver l’emplacement optimal pour le ballon ».

Les Inuk auront la chance de se reprendre les 23 et 24 novembre prochain à l’occasion du troisième tournoi de la saison.

Cross-country: les Inuk terminent la saison en beauté

20190922_Cross-Country_Filles-031

À l’occasion du championnat provincial de cross-country, les Inuk avaient rendez-vous au Parc Maisonneuve à Montréal samedi dernier. Fidèles à eux-mêmes, les étudiants-athlètes chicoutimiens ont offert une très belle performance remplie de succès personnels, de détermination, d’esprit d’équipe et de dépassement de soi.

Chez les hommes, Charles-Olivier Huapaya-Proulx a terminé le premier de son équipe avec une 29eposition et un temps de 34:02.3. Il s’est d’ailleurs amélioré de plus d’une minute par rapport à la saison dernière sur le même parcours à pareille date. C’est ensuite la recrue Charles Perrault qui l’a suivi de très près avec une 37eposition en réalisant le 10 km en 35:18.0. Alec Bousquet a quant à lui obtenu la 61eplace avec un temps de 37:17.9.

Du côté féminin, Laurence Normandin a réalisé le meilleur temps, 34:51.1, ce qui lui a permis de franchir la ligne d’arrivée 56e. Mozelle Théoret a aussi réalisé une très bonne performance en terminant à la 59eposition avec un temps de 35:18.0. 73eMathilde Sauvé-Gagnon a parcouru le 8km en 37:13.4, lui permettant ainsi de terminer en 73eposition.

L’entraîneuse Anne-Marie Fortin voit ces résultats comme un succès sur toute la ligne. « La semaine précédant la compétition, nous avons beaucoup travaillé le côté mental. Certains étaient plus nerveux puisqu’ils n’avaient jamais couru cette distance » explique-t-elle. Comme lors de la dernière compétition, chaque étudiant-athlète s’était fixé un objectif personnel et un autre membre de l’équipe était placé sur le parcours pour lui rappeler. « Ça a vraiment bien fonctionné. Les étudiants-athlètes étaient fiers d’eux-mêmes. Certains avaient presque les larmes aux yeux à la ligne d’arrivée », ajoute Anne-Marie Fortin. La saison 2018-2019 était l’une des plus belles pour l’équipe de cross-country des Inuk.

 

Les résultats en bref :

Femmes

56eLaurence Normandin 34:51.1

59eMozelle Théoret 35:18.0

73eMathilde Sauvé-Gagnon 37:13.4

74eChloé Guillon 37:33.2

77eMarie-Claire Côté 37:52.5

79eNative Lombardot 38:28.1

 

Hommes

29eCharles-Olivier Huapaya-Proulx 34:02.3

37eCharles Perrault 34:50.6

61eAlec Bousquet 37:17.9

65eFrederic Lefebvre 37:37.4

70eZachary Gessan 38.29.4

78eMarc-Antoine Plourde 39:40.4

79eNicolas Belair 40:48.7

Un premier tournoi sous le signe du succès pour les Inuk

D4S_1512 2

Les Inuk ont donné le coup d’envoi à la saison de volleyball féminin division 2 cette fin de semaine devant leurs partisans réunis au Pavillon sportif de l’UQAC. La troupe de Luc Martel a réussi à amasser deux victoires sur un total de trois matchs, une bonne performance en général selon ce dernier.

La formation chicoutimienne avait rendez-vous vendredi soir avec les Patriotes de l’UQTR, l’équipe championne des deux dernières saisons.  Une magnifique deuxième manche et plusieurs beaux échanges de ballons n’auront pas été suffisants pour que les Inuk remportent leur premier match de la saison, qui s’est terminé par la marque de 3-0 (25-17, 25-17 et 25-16). « On s’est bien battu. On a montré qu’on était de calibre face à l’équipe favorite », commente l’entraîneur en chef, Luc Martel.

Les Inuk devaient ensuite affronter les Torrents de l’UQO samedi matin. Un bon contrôle et une bonne réception de balle leur ont permis de remporter le match assez facilement 3-0 (25-18, 25-18 et 25-20). Pour terminer le tournoi, l’équipe locale allait croiser le fer avec le Nordet de l’UQAR. « Je voyais que les filles commençaient à être fatiguées, mais elles ont su rester concentrées et ont appliqué mes conseils », explique Luc Martel. Ce travail a été payant, puisque les Inuk ont terminé le tournoi en beauté, avec une victoire de 3-0 (25-23, 25-20 et 25-18).

L’entraîneur souligne la performance de ses protégées dans certaines phases du jeu. Il a aussi vraiment apprécié le travail à la défense, en plus des magnifiques balles sauvées qui ont donné tout un spectacle aux partisans présents. « Je voulais qu’on implante bien le système de jeu et qu’on soit compétitifs, ce qui a été fait », ajoute Luc Martel. Après un tournoi, les Inuk se trouvent au deuxième rang du classement général, avec deux victoires et une défaite.

Un premier tournoi pour Luc Martel

Après le départ de Ghyslain Bergeron la saison dernière, Luc Martel a fait ses premiers pas dans le volleyball universitaire cette fin de semaine. Il se dit emballé par son premier tournoi. « C’était vraiment plaisant. Le format de compétition est très agréable. J’ai, par contre, hâte de voir des matchs plus longs qui ne se terminent pas 3-0 », lance-t-il en riant.

En résumé :

UQAC vs UQTR : défaite 3-0 (25-17, 25-17 et 25-16)

UQAC vs UQO : victoire 3-0 (25-18, 25-18 et 25-20)

UQAC vs UQAR : victoire 3-0 (25-23, 25-20 et 25-18)

Cross-country: Un top 10 pour les Inuk

20190922_Cross-Country_Garáons-079

Les Inuk étaient du côté de Sherbrooke samedi dernier, à l’occasion de la dernière compétition avant les championnats provinciaux.

Chez les hommes, Charles-Olivier Huapaya-Proulx a réalisé un record personnel en termes de position en terminant au 10erang avec un temps de 28:58. C’est ensuite Alec Bousquet (31:52) à la 37eplace et Zachary Gessan (32:05) à la 40equi l’ont suivi. La distance parcourue par les hommes était un 8 km sur un tout nouveau parcours.

Du côté féminin, Catherine Fleury a réalisé le meilleur temps de la formation féminine pour une deuxième compétition de suite avec un résultat de 25:02, ce qui lui a valu la 22eposition. C’est ensuite Marie-Claire Côté (28:51) au 52erang et Chloé Guillon à la 53eposition qui ont complété le top 3 féminin des Inuk pour ce 6 km.

C’est en raison d’une décision stratégique que certains étudiants-athlètes n’étaient pas présents à cette compétition. En effet, les athlètes doivent participer à deux compétitions, afin d’être éligibles au championnat provincial. Ceux qui avaient déjà pris part à deux évènements cette saison étaient donc absents afin d’éviter le risque de blessures, avoir plus de repos…

Pour la première fois la semaine dernière, l’équipe a assisté à une séance de psychologie sportive. Riche en apprentissages, cette première session a permis de mettre en application une nouvelle technique lors des compétitions, afin d’atteindre des objectifs précis. Les étudiants-athlètes étaient jumelés en équipe de deux. Lorsque le premier était en train de courir, l’autre était placé à un endroit stratégique sur le parcours afin de lui rappeler au bon moment l’objectif qu’il devait respecter. L’entraîneuse Anne-Marie Fortin est très satisfaite des résultats de ce premier atelier.

Les Inuk seront de retour sur le terrain le 27 octobre au Parc Maisonneuve à Montréal à l’occasion du championnat provincial de cross-country.

En bref :

8km masculin

10eCharles-Olivier Huapaya Proulx (28:58)

37eAlec Bousquet (31:52)

40eZachary Gessan (32:05)

 

6km féminin

22eCatherine Fleury (25:02)

52eMarie-Claire Côté (28:51)

53eChloé Guillon (29:45)

Des Inuk dans le haut du classement

D4A_3800

Samedi dernier, l’équipe de cross-country des Inuk était du côté de Québec, à l’occasion de l’Invitation Rouge & Or qui se déroulait sur les Plaines d’Abraham. Malgré un parcours difficile, une plus grande distance et un niveau de compétition relevé, nous avons pu voir des étudiants-athlètes représentant l’UQAC dans le haut du classement.

Chez les hommes, Charles Perrault a obtenu une très bonne 14position avec un temps de 27:47.1 pour parcourir la distance 8 km sur un parcours majoritairement composé de gazon. C’est ensuite son coéquipier Alec Bousquet qui a franchi la ligne d’arrivée 46après avoir pris 31:18.6 pour terminer la course. Il s’agissait la première course d’Alec sur le parcours universitaire, puisque ce dernier était incommodé par une blessure depuis la fin de la saison estivale. « Il se levait très tôt tous les matins pour venir à nos entraînements, même s’il ne pouvait pas y participer. Il faisait les exercices du physiothérapeute et de l’entraînement léger à la place. C’est remarquable de voir qu’il s’est classé 2ede notre équipe dans ce contexte. Il a une belle attitude, il est passionné », raconte son entraîneuse, Naomie Fréchette. C’est Fréféric Lefebvre qui s’est classé 3ede son équipe avec une 49position au classement et un temps de 31:38.8.

Du côté féminin, Catherine Fleury a obtenu la 19e  place en réalisant la course de 6 km en 24:33.3. L’étudiante-athlète, dont le vélo de montagne est le sport principal, a eu tout un début de course en conservant une place parmi les coureuses en tête de la course, ce qui lui a permis de terminer dans une très bonne position. Laurence Normandin, avec un temps de 25:51.7, a terminé à la 33position suivie de Mozelle Théoret, 43avec un résultat de 27:41.4.

Naomie Fréchette se dit très satisfaite des résultats de ses protégés. « Il s’agit de l’un des parcours les plus difficiles au Québec puisqu’il est presque entièrement composé de gazon et de côtes. C’est plus instable et ça augmente le risque de glisser », explique-t-elle. Elle mentionne aussi que la fatigue commence à se faire ressentir. « La saison de cross-country est très intense. Des compétitions à toutes les fins de semaine, beaucoup d’entraînements, c’est exigeant pour les étudiants-athlètes. Malgré ces facteurs, ils restent tout de même motivés et ils performent », souligne-t-elle. L’équipe sera d’ailleurs du côté de Sherbrooke samedi prochain, à l’occasion de la dernière compétition avant les championnats provinciaux.

Les résultats en bref :  

Femmes

19eCatherine Fleury (24:33.3)

33eLaurence Normandin (25:51.7)

43eMozelle Théoret (27:41.4)

Hommes

14eCharles Perrault (27:47.1)

46eAlec Bousquet (31:18.6)

49eFrederic Lefebvre (31:38.8)

La saison de cross-country lancée en grand

41871742_2328791657161332_4920220946960220160_n

En fin de semaine dernière, l’équipe de cross-country des Inuk a donné le coup d’envoi à la saison du sport universitaire à l’occasion du McGill Open. Avec de nouveaux records, les 16 étudiants-athlètes présents ont donné le ton à une saison qui s’annonce surprenante.

Du côté masculin, les Inuk ont réalisé le meilleur classement universitaire de l’organisation depuis 2011, avec un total de 277 points par rapport à 282 à pareille date il y a sept ans. Ce total leur a valu la 7eposition sur un total de 24 équipes classées. Charles-Olivier Huapaya-Proulx a réalisé la meilleure performance de son équipe en parcourant le 6km en 20min 32sec , terminant à la 18eposition. Il a d’ailleurs surpassé son record personnel en plus de battre le record de l’équipe pour cette position, qui était détenu par Joey Dufour depuis 2014. C’est ensuite la recrue Charles Perreault, qui a traversé la ligne d’arrivée à la 38position avec un temps de 22min 26sec, qui a obtenu la 2emeilleure performance de l’équipe. Frédéric Lefebvre a, quant à lui, battu son record personnel en terminant la course à la 57eposition (22min 04sec).

Chez les femmes, le record d’équipe a passé bien près d’être surpassé, selon l’entraîneuse, Anne-Marie Fortin. Laurence Normandin a obtenu la meilleure performance de son équipe avec une 53eplace et un temps de 17min 06sec pour parcourir la distance de 4km. C’est ensuite Mozelle Théoret (56e– 17min 20sec) et Native Lombardot (67e– 18min 06sec) qui ont réalisé les 2eet 3emeilleurs temps chez les Inuk. L’équipe s’est classée à la 13eposition avec un total de 371 points. Petit fait intéressant, l’entraîneuse Naomie Fréchette avait réalisé un temps de 20min 21sec à cette même compétition en 2011.

41876490_2328791880494643_7060724366866120704_n

« Les étudiants-athlètes ont réalisé des performances au-dessus de nos attentes, même s’il s’agissait d’une première compétition sur le circuit pour plusieurs et que la température était très chaude. Ils ont vraiment bien contrôlé leur nervosité », explique Naomie Fréchette. Pour certain étudiants internationaux, il s’agissait aussi de leur première visite dans la métropole québécoise. Elle souligne aussi l’impressionnant esprit d’équipe qui habite les Inuk en ce début de saison. « C’est digne de la fin de l’année. Ils sont soudés. Chaque membre de l’équipe était placé à un endroit sur le terrain afin d’encourager leurs coéquipiers qui étaient en train de courir. Je crois vraiment que le camp d’entraînement y est pour quelque chose », ajoute-t-elle.

Les Inuk seront de retour sur le terrain dès la fin de semaine prochaine, à l’occasion de l’Invitation Rouge & Or sur les Plaines d’Abraham.

Une médaille de bronze pour l’UQAC

29432767_10216559731484400_7933947428846725732_n

L’équipe de volleyball des Inuk a remporté le bronze lors du championnat provincial qui se déroulait la fin de semaine dernière à Montréal. Malgré divers évènements qui ont ébranlé la préparation des étudiantes-athlètes, ces dernières se sont levées pour terminer le tournoi en beauté et sortir victorieuses.

Pour la demi-finale de vendredi soir, les Inuk avaient rendez-vous avec les Piranhas de l’ETS. Les deux équipes ont d’ailleurs terminé la saison avec chacune huit victoires et quatre défaites, ce qui les a placés à égalité au classement. La chaude lute au classement ne s’est toutefois pas reflété dans le match de vendredi, alors que les Inuk se sont inclinés par la marque de 3-0 (26-24, 25-18 et 25-22). L’entraîneur en chef, Ghyslain Harvey, ne cache pas sa déception quant au résultat final, mais concède que certains facteurs ont nui à son équipe. « La foule locale et l’aspect protocolaire étaient très imposants, ce qui a déstabilisé l’équipe. Nous avons aussi eu des blessures cette semaine, ce qui a dérangé la préparation. Il faut le dire, l’ETS a mieux joué que nous », explique celui qui croit que si les Inuk avaient gagné la première manche, l’issue du match aurait pu être différente.

Il n’était, pas contre, pas question pour l’équipe chicoutimienne de retourner à la maison les mains vides. La finale de bronze, contre Rimouski était l’occasion d’oublier le match de la veille. Par contre, leurs adversaires aussi avaient le même objectif et ont commencé l’affrontement en lion en remportant la première manche 25-16. Les nouveaux talents des Inuk, Jessica Michaux, Maïda Beaulieu et Alexan Huber, comme a mentionné M. Bergeron, se sont levés et ont transporté l’équipe vers la victoire. À la suite d’un ajustement défensif qui a permis de faire tourner le vent et qui a donné lieu à des jeux spectaculaires, les Inuk ont reporté les trois manches suivantes 25-19, 25-21 et 25-16 pour terminer le match 4-1.

Même si l’objectif en début de saison était de faire la finale d’or, l’entraîneur est satisfait du dernier match du tournoi. « Étant donné les blessures et tout ce qui est arrivé, je n’aurais pas pu demander mieux », explique-t-il. Il ajoute qu’il aurait été vraiment déçu de perdre le match de samedi contre Rimouski, puisque les Inuk ont battu cette équipe à trois reprises en trois occasions cette saison. Il est à noter que chaque affrontement entre les deux équipes s’est terminé en cinq manches, alors que cette fois-ci, les Inuk auront eu raison de leur adversaire en quatre manches.

En terminant, M. Bergeron mentionne que Jessica Michaud a été la joueuse de la fin de semaine. « Elle était partout, elle a prouvé qu’elle a sa place sur l’équipe d’étoiles du RSEQ ».

Les Inuk terminent la saison en force

28504020_10156018907811718_304936942_o

Les Inuk avaient rendez-vous, pour terminer la saison 2017-2018, au championnat provincial d’athlétisme qui se déroulait vendredi et samedi dernier à Sherbrooke. Plus déterminés et concentrés que jamais, plusieurs étudiants-athlètes sont passés bien près de monter sur le podium. Les records personnels et le dépassement de soi étaient au menu pour cette dernière compétition.

Du côté féminin, Vivianne Harvey a établi un record personnel au 300m avec un temps de 45.70, ce qui lui a valu une 26e place. Elle participait aussi au 600m. Son temps de 1:45.67 l’a placé au 24e rang. À l’épreuve du saut à la perche, Frédérique Lahouillier a très bien fait avec un record personnel. Cette dernière a obtenu un résultat de 2.00m et une 9e position.

La journée de samedi a commencé d’une bien triste façon, alors qu’un accident a perturbé la compétition, retardant ainsi les épreuves de trois heures. Heureusement, aucun étudiant-athlète des Inuk n’a été impliqué, mais cet incident ne les a toutefois pas laissés indifférents.

Chez les hommes, Manuel Landaverde-Umana a obtenu une 29e position au 60m avec un temps de 8.04. À l’épreuve du 300m, Pierre Faucher a terminé 18e en parcourant cette distance en 40.66. L’épreuve du 600m a été particulièrement spectaculaire, selon l’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin. Trois représentants des Inuk ont couru dans la même vague et ils ont d’ailleurs tous établi des records personnels. Marc-André Tremblay a terminé 9e avec un temps de 1:25.57, Robin Ruhlmann était tout juste derrière lui. Il a obtenu la 10e position avec un résultat de 1:25.60. Bastien Gadoury a quant à lui parcouru la distance en 1:26.05 et terminé 12e.

Nicolas Lemieux a obtenu le 20e rang avec un temps de 2:51.949 lors de l’épreuve du 1000m, tandis qu’il s’est classé 25e (4:38.64) au 1500m. Malheureusement, Emmanuel Hellequin ne s’est pas qualifié pour la finale du 60m haies avec une 10e position et un temps de 9.71. Son entraîneuse tenait tout de même à souligner qu’il ne s’agissait pas d’une mauvaise performance. Beaucoup d’espoirs étaient fondés sur l’équipe pour le relais masculin 4x400m. Bertrand Naon, Emmanuel Hellequin, Robin Ruhlmann et Marc-André Tremblay ont réussi à terminer 5e, avec une impressionnante performance. « C’était tellement beau à voir. Les gars ont tout donné », souligne Anne-Marie Fortin.

À l’épreuve du saut en longueur, Bertrand Naon a obtenu la 9e position avec une distance de 5.59m, tandis que son coéquipier Pierre Faucher a terminé tout juste derrière lui avec 5.29m et une 10e place. Bertrand participait aussi à l’épreuve du triple saut, discipline dans laquelle il a obtenu de très bons résultats lors des deux dernières saisons. Cette fois-ci, il a terminé au pied du podium avec une 4e place et un résultat de 12.41m. Jonathan Riverin a surpris avec une amélioration de presque un mètre de son record personnel, lui donnant ainsi la 5e place et un résultat de 12.01m. Pour terminer, André Soucy a obtenu la 7e place au lancer du poids avec une distance parcourue de 10.78m.

« Nous avons eu de bons résultats, mais je retiens que les étudiants-athlètes étaient soudés. Leur attitude et leur éthique étaient irréprochables. Ils se sont surpassés », commente l’entraîneuse en chef de l’équipe. Les Inuk ont d’ailleurs fait bonne figure à l’étranger. « J’ai eu beaucoup de bons commentaires à propos de nous de la part des gens d’autres équipes qui étaient à la compétition. Nous avons un beau programme et nous pouvons en être fiers » ajoute-t-elle.

Le bilan de la saison s’effectuera dans les prochains jours, mais Anne-Marie Fortin peut déjà dire qu’elle est très fière de la progression de ses protégés, autant sur le plan de la gestion de course que sur celui des performances. L’an prochain, un effort particulier sera mis sur le recrutement féminin, afin d’avoir une équipe la plus complète possible.

 

Résultats :

300m Femmes

26e Vivianne Harvey 45.70

600m femmes

24e Vivianne Harvey 1:45.67

Saut à la perche femmes

9e Frédérique Lahouillier 2.00m

60m hommes

29e Manuel Landaverde-Umana 8.04

300m hommes

18e Pierre Faucher 40.66

600m hommes

9e Marc-André Tremblay 1:25.57
10e Robin Ruhlmann 1:25.60
12e Bastien Gadourt 1:26.05

1000m hommes

20e Nicolas Lemieux 2:51.949

1500m hommes

25e Nicolas Lemieux 4:38.64

60m haies hommes

10e Emmanuel Hellequin 9.71

Relais 4x400m hommes

5e UQAC (Bertrand Naon, Emmanuel Hellequin, Robin Ruhlmann, Marc-André Tremblay)

Saut en longueur hommes

9e Bertrand Naon 5.59m
10e Pierre Faucher 5.26m

Triple saut hommes

4e Bertrand Naon 12.41m
5e Jonathan Riverin 12.01m

Lancer du poids 7,26kg hommes

7e André Soucy 10.78m

 

 

 

Un pas de plus vers le championnat provincial

volley ball inuk 12801 - copie

Malgré les blessures qui affectent l’équipe, les Inuk ont réussi à atteindre leur objectif cette fin de semaine à Rimouski, lors du troisième tournoi de la saison, en remportant deux matchs sur un total de trois.

Les Inuk ont eu le dessus lors du premier match, malgré une très bonne performance de la part du Nordet de l’UQAR en présence de ses partisans. Après avoir alterné les victoires de sets, l’équipe chicoutimienne a dominé le dernier set 15 à 12 pour remporter le match 3 à 2. L’entraîneur en chef, Ghyslain Harvey, souligne que son équipe a réussi à contrer la meilleure attaquante de l’UQAR, ce qui représente un point très positif.

Pour le deuxième match du tournoi, les Inuk avaient rendez-vous avec les Patriotes de l’UQTR, l’équipe qui trône au sommet de la ligue. Malgré plusieurs bonnes séquences où les Inuk ont réussi à prendre l’avance, l’instabilité de l’équipe chicoutimienne a fait que les Patriotes ont remporté le match 3 à 0. « Nous avons fait de très bons échanges sur le terrain. L’UQTR n’est pas imbattable, nous souhaitons vraiment avoir une victoire contre eux d’ici la fin de la saison », mentionne l’entraîneur en chef.

Les étudiantes-athlètes de l’équipe chicoutimienne ont terminé le tournoi avec brio en remportant le match 3 à 0 face aux Torrents l’UQO. Malgré un set un peu plus serré, les Inuk ont dominé en grande partie cette rencontre. « Nous ne nous sommes jamais sentis en difficulté dans ce match. Les filles ont montré de belles aptitudes et un très bon taux de réussite des attaques », explique M. Bergeron.

En regardant l’ensemble du tournoi, l’entraîneur est satisfait de ce qu’il a vu. « Nous sommes en train de mettre un nouveau système en place, mais les services et les réceptions se sont beaucoup améliorés. Il reste encore à travailler la précision, mais nous sommes dans nos objectifs. » Il termine en soulignant le travail de Sarah-Pier Babin, Arianne Marois et Maïda Beaulieu qui se sont démarquées cette fin de semaine.

Les Inuk auront rendez-vous les 16 et 17 février en Outaouais pour le dernier tournoi avant le championnat provincial.

Des performances brillantes à l’Invitation Rouge Et Or

IMG_6546 - copie

Pour une deuxième fin de semaine consécutive, les étudiants-athlètes de l’UQAC en athlétisme ont très bien fait. À l’Invitation Rouge et Or, les Inuk se sont dépassés pour se hisser en haut du classement dans plusieurs épreuves en plus de réaliser d’excellentes performances personnelles.

Même la tempête hivernale de samedi matin n’aura pas eu raison de la détermination de l’équipe. Du côté féminin, Sarah-Ève Boily a très bien fait avec un résultat de 9.92m et une 6e position à sa première participation à l’épreuve du lancer du poids 4kg. Vivianne Harvey s’est aussi démarquée au 600m en parcourant la distance en 1min46.96, ce qui lui a valu une 17e place.  Frédérique Lahoullier a quant à elle obtenu une 8e position au saut à la perche (1.50m), épreuve qu’elle réalisait pour la première fois de sa vie. Au 1500m, Marie-Claire Côté a malheureusement été disqualifiée.

Chez les hommes, comme à l’habitude, Bertrand Naon a offert une superbe performance au triple saut en terminant 2e (12.87m). Ce résultat le place dans le top 12 universitaire canadien. Au 60m haies, Emmanuel Hellequin a établi un record personnel avec un temps de 9.56 sec et une 4e position. William Bégin a obtenu une 10e position à cette épreuve lors des qualifications avec un temps de 10.22sec. Au lancé du poids 16 lbs, André Soucy a terminé à la 6e position après avoir propulsé le poids sur une distance de 11.41m. Au 1500m, Frédéric Girard a complété l’épreuve en 4min38.46 pour terminer en 35e position tandis que son coéquipier Bastien Arnoux a terminé la course en 4:54min57 pour une 41e position.

Cinq étudiants-athlètes des Inuk étaient sur la piste lors du 600m masculin. Marc-André Tremblay a réalisé le meilleur temps (1min27.22 / 12e), suivi de Bastien Gaboury (1min28.93 / 14e), William Bégin (1min29.63 / 17e), Robin Rulhmann (1min30.17 / 20e) et Nicolas Lemieux (1min34.40 / 30e). L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin souligne qu’elle a été agréablement surprise par la performance de Bastien Gaboury, qui est habituellement un sprinter.  Finalement, au 60m, Mamadou Yatera a franchi la ligne d’arrivée à la 28e position (7.79 sec) tandis que Manuel Ladaverde a terminé à la 35e position avec un temps de 8.12 sec.

Après deux semaines d’entraînements, les Inuk seront de retour en compétition les 26 et 27 janvier à l’occasion du McGill Team Challenge.

 

Voici les résultats:

Lancé du poids 4kg féminin

6e Sarah-Ève Boily (9.92m)

600m féminin

17e Vivianne Harvey (1min46.96)

1500m féminin

Marie-Claire Côté (disqualifiée)

Saut à la perche féminin

8e Frédérique Lahoullier (1.50m)

Triple saut masculin

2e Bertrand Naon (12.87m)

60m haies masculin

4e Emmanuel Hellequin (9.56 sec)

10e William Bégin (10.22 sec)

Lancé du poids 16 lbs masculin

6e André Soucy (11.41m)

1500m masculin

35e Frédéric Girard (4min38.46)

41e Bastien Arnoux (4:54min57)

600m masculin

12e Marc-André Tremblay (1min27.22)

14e Bastien Gaboury (1min28.93)

17e William Bégin (1min29.63)

20e Robin Rulhmann (1min30.17)

30e Nicolas Lemieux (1min34.40)

60m masculin

28e Mamadou Yatera (7.79 sec)

35e Manuel Ladaverde (8.12 sec)

 

Crédit photo: P. Morin