Archives pour la catégorie Cross-country

Cross-country: Un top 10 pour les Inuk

20190922_Cross-Country_Garáons-079

Les Inuk étaient du côté de Sherbrooke samedi dernier, à l’occasion de la dernière compétition avant les championnats provinciaux.

Chez les hommes, Charles-Olivier Huapaya-Proulx a réalisé un record personnel en termes de position en terminant au 10erang avec un temps de 28:58. C’est ensuite Alec Bousquet (31:52) à la 37eplace et Zachary Gessan (32:05) à la 40equi l’ont suivi. La distance parcourue par les hommes était un 8 km sur un tout nouveau parcours.

Du côté féminin, Catherine Fleury a réalisé le meilleur temps de la formation féminine pour une deuxième compétition de suite avec un résultat de 25:02, ce qui lui a valu la 22eposition. C’est ensuite Marie-Claire Côté (28:51) au 52erang et Chloé Guillon à la 53eposition qui ont complété le top 3 féminin des Inuk pour ce 6 km.

C’est en raison d’une décision stratégique que certains étudiants-athlètes n’étaient pas présents à cette compétition. En effet, les athlètes doivent participer à deux compétitions, afin d’être éligibles au championnat provincial. Ceux qui avaient déjà pris part à deux évènements cette saison étaient donc absents afin d’éviter le risque de blessures, avoir plus de repos…

Pour la première fois la semaine dernière, l’équipe a assisté à une séance de psychologie sportive. Riche en apprentissages, cette première session a permis de mettre en application une nouvelle technique lors des compétitions, afin d’atteindre des objectifs précis. Les étudiants-athlètes étaient jumelés en équipe de deux. Lorsque le premier était en train de courir, l’autre était placé à un endroit stratégique sur le parcours afin de lui rappeler au bon moment l’objectif qu’il devait respecter. L’entraîneuse Anne-Marie Fortin est très satisfaite des résultats de ce premier atelier.

Les Inuk seront de retour sur le terrain le 27 octobre au Parc Maisonneuve à Montréal à l’occasion du championnat provincial de cross-country.

En bref :

8km masculin

10eCharles-Olivier Huapaya Proulx (28:58)

37eAlec Bousquet (31:52)

40eZachary Gessan (32:05)

 

6km féminin

22eCatherine Fleury (25:02)

52eMarie-Claire Côté (28:51)

53eChloé Guillon (29:45)

Des Inuk dans le haut du classement

D4A_3800

Samedi dernier, l’équipe de cross-country des Inuk était du côté de Québec, à l’occasion de l’Invitation Rouge & Or qui se déroulait sur les Plaines d’Abraham. Malgré un parcours difficile, une plus grande distance et un niveau de compétition relevé, nous avons pu voir des étudiants-athlètes représentant l’UQAC dans le haut du classement.

Chez les hommes, Charles Perrault a obtenu une très bonne 14position avec un temps de 27:47.1 pour parcourir la distance 8 km sur un parcours majoritairement composé de gazon. C’est ensuite son coéquipier Alec Bousquet qui a franchi la ligne d’arrivée 46après avoir pris 31:18.6 pour terminer la course. Il s’agissait la première course d’Alec sur le parcours universitaire, puisque ce dernier était incommodé par une blessure depuis la fin de la saison estivale. « Il se levait très tôt tous les matins pour venir à nos entraînements, même s’il ne pouvait pas y participer. Il faisait les exercices du physiothérapeute et de l’entraînement léger à la place. C’est remarquable de voir qu’il s’est classé 2ede notre équipe dans ce contexte. Il a une belle attitude, il est passionné », raconte son entraîneuse, Naomie Fréchette. C’est Fréféric Lefebvre qui s’est classé 3ede son équipe avec une 49position au classement et un temps de 31:38.8.

Du côté féminin, Catherine Fleury a obtenu la 19e  place en réalisant la course de 6 km en 24:33.3. L’étudiante-athlète, dont le vélo de montagne est le sport principal, a eu tout un début de course en conservant une place parmi les coureuses en tête de la course, ce qui lui a permis de terminer dans une très bonne position. Laurence Normandin, avec un temps de 25:51.7, a terminé à la 33position suivie de Mozelle Théoret, 43avec un résultat de 27:41.4.

Naomie Fréchette se dit très satisfaite des résultats de ses protégés. « Il s’agit de l’un des parcours les plus difficiles au Québec puisqu’il est presque entièrement composé de gazon et de côtes. C’est plus instable et ça augmente le risque de glisser », explique-t-elle. Elle mentionne aussi que la fatigue commence à se faire ressentir. « La saison de cross-country est très intense. Des compétitions à toutes les fins de semaine, beaucoup d’entraînements, c’est exigeant pour les étudiants-athlètes. Malgré ces facteurs, ils restent tout de même motivés et ils performent », souligne-t-elle. L’équipe sera d’ailleurs du côté de Sherbrooke samedi prochain, à l’occasion de la dernière compétition avant les championnats provinciaux.

Les résultats en bref :  

Femmes

19eCatherine Fleury (24:33.3)

33eLaurence Normandin (25:51.7)

43eMozelle Théoret (27:41.4)

Hommes

14eCharles Perrault (27:47.1)

46eAlec Bousquet (31:18.6)

49eFrederic Lefebvre (31:38.8)

La saison de cross-country lancée en grand

41871742_2328791657161332_4920220946960220160_n

En fin de semaine dernière, l’équipe de cross-country des Inuk a donné le coup d’envoi à la saison du sport universitaire à l’occasion du McGill Open. Avec de nouveaux records, les 16 étudiants-athlètes présents ont donné le ton à une saison qui s’annonce surprenante.

Du côté masculin, les Inuk ont réalisé le meilleur classement universitaire de l’organisation depuis 2011, avec un total de 277 points par rapport à 282 à pareille date il y a sept ans. Ce total leur a valu la 7eposition sur un total de 24 équipes classées. Charles-Olivier Huapaya-Proulx a réalisé la meilleure performance de son équipe en parcourant le 6km en 20min 32sec , terminant à la 18eposition. Il a d’ailleurs surpassé son record personnel en plus de battre le record de l’équipe pour cette position, qui était détenu par Joey Dufour depuis 2014. C’est ensuite la recrue Charles Perreault, qui a traversé la ligne d’arrivée à la 38position avec un temps de 22min 26sec, qui a obtenu la 2emeilleure performance de l’équipe. Frédéric Lefebvre a, quant à lui, battu son record personnel en terminant la course à la 57eposition (22min 04sec).

Chez les femmes, le record d’équipe a passé bien près d’être surpassé, selon l’entraîneuse, Anne-Marie Fortin. Laurence Normandin a obtenu la meilleure performance de son équipe avec une 53eplace et un temps de 17min 06sec pour parcourir la distance de 4km. C’est ensuite Mozelle Théoret (56e– 17min 20sec) et Native Lombardot (67e– 18min 06sec) qui ont réalisé les 2eet 3emeilleurs temps chez les Inuk. L’équipe s’est classée à la 13eposition avec un total de 371 points. Petit fait intéressant, l’entraîneuse Naomie Fréchette avait réalisé un temps de 20min 21sec à cette même compétition en 2011.

41876490_2328791880494643_7060724366866120704_n

« Les étudiants-athlètes ont réalisé des performances au-dessus de nos attentes, même s’il s’agissait d’une première compétition sur le circuit pour plusieurs et que la température était très chaude. Ils ont vraiment bien contrôlé leur nervosité », explique Naomie Fréchette. Pour certain étudiants internationaux, il s’agissait aussi de leur première visite dans la métropole québécoise. Elle souligne aussi l’impressionnant esprit d’équipe qui habite les Inuk en ce début de saison. « C’est digne de la fin de l’année. Ils sont soudés. Chaque membre de l’équipe était placé à un endroit sur le terrain afin d’encourager leurs coéquipiers qui étaient en train de courir. Je crois vraiment que le camp d’entraînement y est pour quelque chose », ajoute-t-elle.

Les Inuk seront de retour sur le terrain dès la fin de semaine prochaine, à l’occasion de l’Invitation Rouge & Or sur les Plaines d’Abraham.

Cross-country: Une année prometteuse pour les Inuk

Photo_inuk

L’équipe de cross-country des Inuk donnera le coup d’envoi à la saison du sport universitaire de l’Université du Québec à Chicoutimi ce samedi, à l’occasion du McGill Open. Les entraîneuses Anne-Marie Fortin et Naomie Fréchette sont pleines d’espoir face à cette année qui s’annonce encore meilleure que la précédente. Nouvelles recrues performantes, duo complémentaire d’entraîneuses, activités d’équipe diversifiées : les Inuk n’ont rien à envier aux autres équipes.

Cette première compétition sera l’occasion de voir ce dont les recrues sont capables. « Étant donné que la distance de course est un peu plus petite et qu’il y a aussi des coureurs collégiaux, nous pouvons nous permettre d’inscrire beaucoup d’étudiants-athlètes, même ceux qui sont plus des athlètes de soutien puisque le niveau de compétition est moins relevé. Nous nous assurons ainsi d’avoir un maximum de coureurs admissibles au championnat provincial », explique Anne-Marie Fortin.

Le cross-country et les Inuk s’imposent

Le cross-country fait de plus en plus sa marque à l’UQAC, ce qui se reflète d’ailleurs dans le nombre d’inscriptions. Une trentaine d’étudiants se sont présentés aux tests de sélection, qui assurent un standard. « Des étudiants internationaux sont venus aux tests parce qu’ils avaient entendu parler de la réputation des Inuk. On a aussi entendu des histoires d’étudiants de deuxième année qui étaient hésitants à leur arrivée à l’UQAC mais le rayonnement de l’équipe l’an dernier a suffi à les convaincre de faire les tests cette année », raconte le duo d’entraîneuses avec fierté.

Vingt athlètes ont été sélectionnés pour faire partie de l’alignement officiel de la saison 2018-2019. On compte cinq recrues féminines et le même nombre du côté des garçons. « Chaque étudiant-athlète apporte quelque chose d’unique à l’équipe. Ce sont des jeunes qui s’investissent énormément », souligne Naomie Fréchette.

Pour la première fois cette année, l’équipe de cross-country a tenu un camp d’entraînement. Les étudiants-athlètes ayant obtenu les meilleurs résultats aux tests physiques, qui se tenaient plus tôt dans la semaine, étaient invités à venir passer la fin de semaine à Simoncouche, un site en banlieue de Chicoutimi appartenant à l’UQAC. Ces trois jours hors de l’ordinaire et à l’écart des distractions du quotidien ont été une occasion pour l’équipe de se développer autant physiquement que mentalement. Au menu; entraînements, rencontres individuelles, activités de groupe. Anne-Marie Fortin pouvait déjà témoigner, à ce moment, du bel esprit qui règne au sein du groupe.

Bien que l’équipe d’entraîneuses soit la même que l’année dernière, la répartition des tâches sera quelque peu différente. Anne-Marie Fortin et Naomie Fréchette seront présentes à parts égales, ce qui ne sera que bénéfique pour les étudiants-athlètes puisqu’il pourront profiter d’un duo complémentaire et compétent. « C’est ma troisième année avec l’équipe et je suis honorée d’avoir la confiance d’Anne-Marie pour prendre plus de place dans l’équipe. Je me sens encore plus impliquée dans l’organisation » confie celle qui était auparavant entraîneuse adjointe.

Sur la photo :  Anne-Marie Fortin et Naomie Fréchette (crédit photo : Pierric Desranleau)

Les Inuk remettent 18 000$ en bourses

DSC_4361 copie

Les Inuk de l’Université du Québec sont fiers d’avoir remis 14 bourses totalisant un montant record de 18 000$ aux étudiants-athlètes qui se sont illustrés tout au long de la saison. Que ce soit pour l’excellence académique, le leadership, l’amélioration ou les performances sportives, les différents lauréats ont chacun reçu entre 1 000 et 1 500$. Le montant total de 18 000$ représente une bonification importante par rapport aux années précédentes alors que les bourses totalisaient un montant qui variait entre 10 000$ et 13 000$.

Ces bourses sont un moyen de souligner l’excellence des étudiants-athlètes tout en contribuant financièrement à leur développement durant la période universitaire. « Les bourses représentent souvent un facteur important dans la décision du choix de l’institution par l’étudiant-athlète », témoigne le responsable du sport universitaire à l’UQAC, Philippe Gagnon. Il souligne aussi la participation de l’association étudiante, le MAGE UQAC qui accorde une grande place aux Inuk lors de la négociation de partenariats avec l’entreprise privé. La synergie que crée le MAGE entre ses fournisseurs et les Inuk permet d’offrir un nombre aussi important de bourses aux étudiants-athlètes. La Corporation d’aide au Pavillon Sportif (CAPS) a aussi rendu possible cette remise de bourse en contribuant financièrement à ce moment important qui met un terme à la saison 2017-2018.

Voici les récipiendaires des bourses d’excellence des Inuk pour la saison 2017-2018

Excellence académique – André Dorion (1 500$) : Sarah-Pier Babin – Enseignement adaptation scolaire et sociale

Amélioration sportive – Coca-Cola (1 500$) : Sarah-Ève Boily – Kinésiologie

Excellence sportive et académique – CAPS (1 500$ et 1 000$) : Viviane Harvey – Kinésiologie et Charles Olivier Huapaya Proulx – Maitrise en sciences cliniques et biomédicales

Leadership – Molson (1 000$) : Sandrine Laflamme Thibault – Sciences (réadaptation)

Contribution – Pepsi (1 500$ et 1 000$) : Nicolas Lemieux – Kinésiologie et Marianne Tremblay – Sciences (réadaptation)

Excellence sportive – Pepsi (4 x 1 500$ et 1 x 1 000$) : Sandrine Mailloux – Sciences comptables, Arianne Marois – Psychologie, Jessica Michaud – enseignement des mathématiques, Bertrand Naon – Génie civil et Jonathan Riverin – Sciences comptables

Année recrue – Pepsi (2 x 1 000$) : Marc-André Tremblay – Génie électrique et Robin Ruhlmann – DESS en gestion de projet

Sur la photo: Mario Ruel, directeur du Pavillon Sportif, Sarah-Ève Boily (athlétisme-lancer du poids), Marianne Tremblay (volleyball) et Philippe Gagnon, responsable du sport universitaire.

Des records personnels à l’honneur

ROUGE ET OR

Les étudiants-athlètes de l’équipe de cross-country ont bouclé la boucle, samedi dernier, à l’occasion du Championnat provincial qui prenait place au Parc Maisonneuve à Montréal. Malgré les très bonnes et les moins bonnes performances, l’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, retient l’effort de chacun, mais surtout l’amélioration de ceux-ci.

Du côté masculin, Charles-Olivier Huapaya-Proulx a réalisé le meilleur temps de son équipe et par le fait même, son meilleur temps à vie, avec 35min37 et une 54e position. L’an dernier lors de la même compétition, il avait réalisé un temps avoisinant les 41min, ce qui représente une amélioration considérable que son entraîneuse tenait à souligner.

C’est ensuite Robin Ruhlmann qui a franchi la ligne d’arrivée en parcourant le 10 km en 36min41. Frédéric Girard (36min55), Florent Bougon (37min50), Nicolas Lemieux (41min31), qui s’est d’ailleurs amélioré de cinq minutes par rapport à l’an dernier et Vincent Leclerc (43min07) qui ont terminé la course.

De façon générale, Anne-Marie Fortin se dit très satisfaite de ce qu’elle a vu. « Ils ont bien géré la course et presque tous les garçons ont réalisé leur meilleur temps, ce qui signifie beaucoup pour moi. Ce qui était important, c’était les temps et l’amélioration, pas vraiment les positions.

Du côté féminin, Sandrine Thibault a réalisé le meilleur temps avec 38min28 pour parcourir le 8km, ce qui représente une excellente performance selon son entraîneuse. C’est ensuite Léa Vandermersh (39min40) et Maéli Rioux-Larouche (39min47) qui ont complété la dernière compétition de la saison.  Malheureusement, Marie-Claire Côté et Hélène Genay ont dû abandonner la course avant la fin, malgré leur désir de réussir cette dernière épreuve.

« Même si les résultats n’ont pas toujours été à l’image des efforts qui ont été fournis, je suis fière de la saison de l’équipe. Tout le monde s’est vraiment impliqué, l’esprit d’équipe est présent depuis le début et je suis certaine que les étudiants-athlètes ont beaucoup appris », termine l’entraîneuse en chef.

La grande majorité des étudiants-athlètes de l’équipe de cross-country poursuivront leur entraînement avec l’équipe d’athlétisme, dont la saison débutera après les fêtes.

Un dernier effort avant le championnat provincial

Malgré des beaux efforts, la performance des Inuk la fin de semaine dernière lors du Carleton Invitation a laissé un goût amer aux étudiants-athlètes. Cette expérience aura par contre été une occasion d’apprendre de ses erreurs pour mieux performer, notamment sur le plan de la gestion de course et la gestion de soi.

« C’est certain que nous sommes déçus, mais il faut voir à moyen et long terme. Plusieurs athlètes en sont à leur première année dans l’équipe. Il y a encore du travail à faire, mais ils apprennent », explique l’entraîneuse en chef, Anne-Marie-Fortin.

Ce parcours particulier a donné du fil à retordre aux athlètes. En plus d’une montée importante, les coureurs ont dû parcourir un total de 1,5 km sur le sable.

Du côté féminin, Sandrine Laflamme, très efficace dans les montées, a eu un avantage sur ses adversaires. Cette dernière a terminé le parcours à la 80e position, tout juste derrière Marie-Claire Côté qui a réalisé le meilleur temps chez les Inuk avec 26min55 et une 71e position. C’est ensuite Maeli Rioux-Larouche (85e) et Hélène Genay (90e) qui ont complété la course. Chez les hommes, Nicolas Lemieux a terminé le parcours de 8km à la 83e position avec un temps de 24min01. Son entraîneuse souligne une belle progression de sa part.

La prochaine et ultime étape de la saison sera le championnat provincial qui aura lieu à Montréal le 28 octobreU. Ce n’est pas tant la position qui sera évaluée par l’entraîneuse-chef de l’équipe, mais bien le dépassement de soi lors de cette compétition. C’est d’ailleurs cinq filles et sept garçons qui représenteront l’équipe.

Une compétition formatrice pour les Inuk

IMG_8714

Les positions n’étaient pas exactement à l’image de la performance des coureurs des Inuk lors de l’Invitation Rouge et Or de cross-country qui prenait place la fin de semaine dernière sur les Plaines d’Abraham. L’effort collectif toutefois permit l’amélioration de temps personnels et a fait prendre de l’expérience aux étudiants-athlètes.

L’invitation Rouge et Or, une compétition interconférence relevée, a été un beau défi pour les étudiants-athlètes des Inuk. « Cette course a permis de les sortir de leur zone de confort. Malgré les résultats un peu décevants, nous avons vu de belles forces sur le plan psychologique », explique l’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin.

Du côté masculin, Charles-Olivier Huapaya Proulx a réalisé le meilleur temps de l’équipe avec 36min 41, ce qui représente une amélioration de 4 min par rapport à son temps de l’année dernière sur le même parcours de 10 km. C’est ensuite Frédéric Girard (38min 14), Robin Rulhman (38min 33), Florent Bougon (40min 30), Guillaume Lavigueur (41min 32), Vincent Leclerc (41min 40), Nicolas Lemieux (42min 54), Jonathan Laroche (45min 45) et Benjamin Fournier (47 min 07) qui l’ont suivi.

Du côté féminin, deux coureuses représentaient les Inuk, un choix stratégique selon l’entraîneuse en chef. Marie-Michèle Fiset a réalisé un temps de 36min 47, tandis que Léa Vandermersh a pris 40min 23 pour parcourir les 8km.

Choix stratégiques

Avec une saison intensive, des courses très rapprochées les unes des autres, seulement une fin de semaine sans compétition et de longs voyages, les entraîneuses de l’équipe de cross-country doivent être stratégiques afin de présenter des athlètes dans la meilleure forme possible au championnat québécois.

Pour l’instant, tous les coureurs masculins ont réalisé le nombre nécessaire de compétitions pour participer au championnat québécois. Les Inuk présenteront une formation féminine complète à Carleton la fin de semaine prochaine.

Les recrues impressionnent à l’Invitation Vert et Or

La chaleur accablante de samedi dernier n’aura pas empêché les Inuk de bien performer à l’Invitation Vert et Or. Records personnels et temps au-dessus des attentes ont surpris l’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, qui se dit satisfaite de ce qu’elle a vu.

Chez les femmes, c’est la recrue Marie-Claire Côté qui a réalisé le meilleur temps avec 25 min 53 sec et une 33e position. « Elle a fait un très bon temps et ce qui est vraiment plaisant, c’est qu’on sait qu’elle va progresser encore », explique Anne-Marie Fortin. C’est ensuite Maéli Rioux-Larouche (42e), Hélène Genay (46e), Sandrine Laflamme (47e), Ève Vaillancourt (51e) et Léa Vandermersch (52e) qui ont complété la course. « Je suis vraiment contente de nos recrues. Elles ont du caractère, elles travaillent fort et veulent performer », mentionne l’entraîneuse en chef.

Du côté masculin, Charles-Olivier Huapaya-Proulx a terminé le parcours de 8 km à la 34e position avec un temps de 29min 30 sec, ce qui représente une amélioration de 30 secondes par rapport à sa performance de l’an dernier sur le même terrain. C’est ensuite la recrue Frédéric Girard qui a surpris avec une 42e position. Marc-André Tremblay l’a suivi avec une 49e position et aussi une amélioration de son temps de 30 secondes par rapport à l’an dernier. Jean-Michel Gagnon a, quant à lui, terminé à la 51e place.

La prochaine semaine sera très chargée pour les étudiants-athlètes avec plusieurs entraînements. Les Inuk présenteront une équipe complète à la prochaine compétition qui se déroulera à Québec le 7 octobre.

Un futur prometteur pour l’équipe de cross-country

C’est samedi dernier que les recrues de l’équipe de cross-country des Inuk ont endossé pour la première fois les couleurs de la troupe chicoutimienne, à l’occasion du McGill Open. Le sérieux dont les cinq coureurs ont fait part tout au long de la préparation pour la compétition s’est traduit en résultats à la hauteur des attentes de leur entraîneuse en chef.

En considérant l’ensemble de ce qu’elle a vu cette fin de semaine, l’entraîneuse de l’équipe, Anne-Marie Fortin, se dit contente de ce que ses protégés lui ont montré. En faisant des comparaisons avec les résultats de l’an dernier, elle a d’ailleurs constaté que les recrues étaient positionnées comme les vétérans à pareille date l’an dernier.

« Ce sont des recrues donc ils devraient faire partie de l’équipe quelques années. L’avenir s’annonce vraiment prometteur pour nous », souligne-t-elle.

Le parcours du McGill Open n’était pas des plus difficile, mais la température a donné du fil à retordre aux coureurs. « Il faisait vraiment chaud et une section du parcours était complètement au soleil. Les athlètes ont trouvé ça difficile », explique Anne-Marie Fortin.

Cette difficulté n’aura pourtant pas empêché les cinq étudiants-athlètes des Inuk de compléter la course de 6 km. Robin Ruhlman a réalisé le meilleur temps pour l’équipe, avec 23min12 et une 89e position. C’est ensuite Guillaume Lavigueur (110e), Florent Bougon (121e), Vincent Leclerc (125e) et Jonathan Laroche (162e) qui ont complété les résultats chez les Inuk.

« Ils ont fait part d’un sérieux exemplaire, autant du côté de l’alimentation que du sommeil. Leur gestion du stress était aussi impressionnante pour une première compétition », souligne leur entraîneuse en chef.

Bien qu’aucune athlète féminine ne représentait les Inuk la fin de semaine dernière, les filles seront de la partie pour la prochaine compétition qui se déroulera samedi prochain à Sherbrooke.