Tous les articles par p8gagnon

Trois records d’équipe battus à l’Invitation Vert et Or

L’équipe d’athlétisme des Inuk a encore une fois bien fait cette fin de semaine, avec des résultats jugés très satisfaisants, selon l’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin. Trois records d’équipe ont d’ailleurs été surpassés avec les performances de Bertrand Naon au triple sauts, Florian Brenaud au saut en longueur et Alexandre Paquet au lancer du poids.

Après des résultats exceptionnels à la dernière compétition, c’était l’occasion pour l’entraîneuse en chef de constater le niveau de progression de ses protégés, autant pour ce qui est des résultats, que de leur autonomie. Ce sont 27 étudiants-athlètes qui arboraient les couleurs des Inuk, ce qui représente un nombre beaucoup plus élevé que ce qui était prévu en début de saison. «Je suis vraiment contente qu’on ait pu amener plus d’athlètes. Les résultats étaient présents, c’était facile de convaincre», souligne Anne-Marie Fortin.

Chaque étudiant-athlète a beaucoup amélioré son temps lors des épreuves de course. La progression marquée se fait sentir. Questionnée sur les performances marquantes de la compétition, l’entraîneuse répond que «chacun a marqué la compétition à sa façon, non pas avec des performances au sommet, mais parce que chacun a progressé individuellement».

La troisième compétition de la saison se déroulera les 27 et 28 janvier à l’Université McGill.

60m 

18e Lauriane Simard
24e Véronique Morin

300m

17e Véronique Morin

600m

15e Rachel Arsenault-Belley
19e Viviane Harvey
26e Frédérique Poulin

1000m

16e Madeleine Jacob
27e Frédérique Tremblay

1500m

26e Myriam Hardy

Relais 4x400m

1e UQAC( Lauriane Simard, Frédérique Poulin, Viviane Harvey, Rachel Arseneault-Belley)

Épreuves masculines

60m

22e Florian Brenaud
30e Bertrand Naon
36e Alex Cleka
43e Brian Bégin
46e Mamadou Yatera
50e Pierric Desranleau

300m

24e Brian Bégin
25e Mamadou Yatera
26e Pierric Desranleau

600m

18e Marc-André Tremblay

1000m

9e Frédéric Lefebvre

1500m

15e Valentin Perrin

3000m

17e Charles-Olivier Hupaya-Proulx

Saut en hauteur

5e Maxime Campagna-Lejeune

Saut en longueur

9e Florian Brenaud
16e Raphael Breauchemin
17e Bastien Gadoury

Triple saut

5e Bertrand Naon
6e Bastien Gadoury
8e Jean-Michel Gagnon

Lancer du poids 7,26kg

11e Alexandre Paquet
12e Brian Bégin
14e André Soucy
15e Pierric Desranleau

 Relais 4x200m

3e UQAC (Bastien Gadoury, Bertrand Naon, Brian Bégin, Florian Brenaud)

Relais 4x400m

2e UQAC (Brian Bégin, Marc-André Tremblay, Valentin Perrin, Frédéric Lefebvre)

Un bilan de mi-saison plus que positif pour les Inuk

Après quatre mois d’activités, la saison 2016-2017 des Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi peut maintenant dresser son bilan de mi-saison. C’est sous le signe du changement et du renouveau que s’est amorcée cette dernière, autant du côté des étudiants-athlètes que des différents entraîneurs. Les Inuk sont maintenant, plus que jamais, en voie de se positionner comme une puissance du sport universitaire.

Cross-country

L’organisation est très fière d’avoir nommé à la tête des équipes d’anciens porte-couleurs des Inuk, dont Anne-Marie Fortin, nouvelle entraîneuse en chef de l’équipe de cross-country. La progression constante de l’équipe s’est poursuivie jusqu’au championnat provincial en octobre dernier, alors que presque tous les étudiants-athlètes ont accompli leur meilleur temps au kilomètre de l’année. L’olympien Léandre Bouchard a d’ailleurs réalisé un record pour les Inuk à cette occasion, remportant une 18e place au circuit de 10 km avec un chronomètre de 35 min 44 s.

Volleyball

La troupe de Ghyslain Bergeron a une importante mission cette saison. Détentrice du titre de championne québécoise de la saison dernière, la jeune équipe – qui a beaucoup changé depuis – a dû s’adapter rapidement afin de rivaliser avec des formations plus fortes qu’au printemps dernier. Les étudiantes-athlètes ont bien rempli leur mandat à ce jour, en s’assurant avec sept victoires et deux défaites de la seconde place au classement général. Elles participeront également à la Coupe de l’est du Canada en janvier prochain, avant de reprendre l’action au mois de février.

Athlétisme

L’équipe d’athlétisme a créé la surprise dès sa première compétition cette saison. Les étudiants-athlètes étaient promis, sur papier, à de très beaux résultats : ils ont toutefois surpris en dépassant les objectifs prévus pour la campagne 2016-2017. En plus d’obtenir d’excellents résultats dans les 16 épreuves auxquelles participaient les étudiants-athlètes, les Inuk se sont démarqués avec une place au second rang du classement par équipe pour la formation masculine, devançant ainsi l’université McGill. Maxime Campagna-Lejeune a quant à lui réalisé un exploit en décrochant la première place au saut en hauteur, marquant du coup un record pour les Inuk. L’équipe aura rendez-vous les 14 et 15 janvier prochain à Sherbrooke pour la deuxième compétition de la saison.

Soccer masculin

Un ancien Inuk a pris cette saison la tête de l’équipe de soccer masculin : Christophe Lamant, qui agissait l’an dernier à titre d’entraîneur adjoint, est désormais entraîneur en chef. C’est en compagnie de l’expérimenté David Proulx qu’il dirige la formation. Le duo, plus que complémentaire, espère pouvoir mener l’équipe à une seconde victoire en finale de championnat. La formation a pu se mesurer à ses adversaires à seulement trois reprises jusqu’à maintenant cette saison, mais plusieurs matchs s’annoncent au cours des prochains mois.

 Soccer féminin

Depuis déjà plusieurs mois, les étudiantes-athlètes s’entraînent afin d’être fin prêtes pour donner le coup d’envoi à leur saison, qui débutera le 22 janvier prochain.

Première fin de semaine positive pour l’équipe de soccer masculin

Les Inuk ont lancé leur saison 2016-2017 sur une note positive, malgré quelques faux pas. Après trois matchs, dont une défaite, un résultat nul et une victoire, l’équipe occupe le deuxième rang du classement général.

Le premier match contre l’ETS, qui s’est terminé par une défaite 2 à 1 a agi à titre de leçon pour la troupe de Christophe Lamant. Les nombreuses chances de marquer étaient présentes, mais l’incapacité à concrétiser les actions a ébranlé la confiance des Inuk. Ils ont payé le prix fort pour ce cinq minutes de déconcentration, alors que l’ETS a inscrit deux buts coup sur coup.  « Les joueurs sont devenus nerveux. Il faut garder en considération que l’équipe est jeune et qu’on pratique depuis trois mois sans avoir à affronter un adversaire », souligne l’entraîneur en chef. Sébastien Sylvestre a été le seul marqueur pour l’équipe chicoutimienne.

Les Inuk avaient rendez-vous avec l’Université Bishop’s pour le deuxième affrontement, qui s’est terminé par la marque égale de 3-3. François Lachance a inscrit deux buts, tandis que Emmanuel Larouche a été l’autre marqueur. L’issue de ce match laisse l’entraîneur en chef un peu amer : « nous aurions dû gagner le match ».

C’est au troisième match que l’équipe s’est ressaisie et a joué au niveau attendu. Les Inuk l’ont emporté par la marque de 3-0 sur les Torrents de l’UQO. «L’équipe a su se remobiliser et appliquer le plan de match à la lettre», explique Christophe Lamant. François Lachance a de nouveau marqué deux buts. Vincent Cancel s’est aussi inscrit au filet.

Dans un plan d’ensemble, l’entraîneur en chef est satisfait et même surpris du niveau de jeu de ses protégés. L’équipe a terminé sur une bonne note avec un match parfait, même si quelques maillons importants de l’équipe manquaient à l’appel. Il souligne que les étudiants-athlètes ont même mieux répondu que ce à quoi il était habitué en entraînement. «Il faudra maintenir notre concentration, être plus proactif et faire les efforts jusqu’au bout, mais nous pouvons finir la saison dans les deux premières positions», termine-t-il.

 

UQAC VS ETS: 1-2

UQAC VS BISHOP: 3-3

UQAC VS UQO: 3-0

 

Soccer masculin: Les Inuk défendront leur titre de champions cette saison

Une semaine après le lancement de la saison d’athlétisme qui en a surpris plus d’un, c’est au tour de l’équipe de soccer des Inuk de prendre part à ses trois premiers affrontements de la saison, qui auront lieu samedi prochain au Complexe sportif Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières. L’équipe a beaucoup changé depuis la conquête du titre de champions la saison dernière, mais ce but tant convoité ne semble pas hors de portée, selon le nouvel entraîneur-chef et ancien étudiant-athlète membre des Inuk, Christophe Lamant.

L’équipe en général a fait peau neuve. Du côté du duo d’entraîneurs, après le départ de Stéphane Pagès, l’entraîneur adjoint Christophe Lamant, qui occupait ce poste depuis cinq ans, a accepté de prendre la tête de l’équipe. « Je n’ai pas hésité. C’est vraiment une belle preuve de confiance que l’université m’a faite. Je prends ce changement comme un défi », exprime-t-il. Très proche de ses joueurs, il accorde une grande importance à l’avis de ceux-ci. « Je crois que je peux beaucoup apprendre d’eux », souligne Christophe Lamant.

Conscient de la grande charge de travail et très humble face au fait d’être un jeune entraîneur, il a décidé de s’entourer de quelqu’un d’expérience et son choix s’est naturellement arrêté sur David Proulx, entraîneur en chef pour l’équipe de soccer du Cégep de Chicoutimi. Ayant déjà travaillé ensemble précédemment, le duo partage des affinités et se connaît bien, ce qui est un avantage pour l’équipe. Leurs personnalités très différentes se complètent afin de former un tout des plus avantageux pour les joueurs.

Pour David Proulx, maintenant entraîneur adjoint pour les Inuk, voir à long terme est important. C’est dans cette optique qu’il s’implique aussi dans le développement de jeunes joueurs. Être entraîneur pour les Inuk lui permet de voir le fruit de ce long travail. « Ils sont maintenant des hommes, nous pouvons travailler différemment et les pousser un peu plus », ajoute-t-il en riant. Son collègue Christophe Lamant souligne aussi que son esprit d’analyse est très utile à l’équipe.

Les Inuk feront donc tout en leur possible pour conclure la saison avec une bannière de champions. L’entraîneur-chef est optimiste tout en restant réaliste. « Je suis conscient que nos joueurs sont jeunes, mais en travaillant correctement et en équipe, on peut y arriver », termine-t-il.

 

Deuxième place assurée pour les Inuk

Capture d’écran 2016-12-06 à 15.02.22

L’équipe de volleyball des Inuk a complété son dernier tournoi de l’année 2016, avec trois victoires en trois occasions. L’adversité était au rendez-vous, mais les porte-couleurs de l’Université du Québec à Chicoutimi ont réussi à l’emporter 3-1 sur les Torrents de l’UQO, 3-2 sur le Nordet de l’UQAR et 3-1 sur les Piranhas de l’ETS.

L’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron, se dit satisfait, mais souligne que la fin de semaine n’a pas été nécessairement facile. «Ces deux jours ont été longs et intenses. Nous avions deux joueuses en moins, nos matchs commençaient tard et la foule était impressionnante, mais nous avons réussi à faire de belles performances», affirme-t-il.

Les Inuk avaient rendez-vous contre les Torrents pour débuter le tournoi. L’équipe chicoutimienne l’a emporté en 4 manches (25-22, 22-25, 25-22, 25-14). C’était ensuite au tour de l’UQAR d’affronter l’UQAC. La rencontre s’est poursuivie jusqu’en 5e manche, avec des résultats plus que serrés. Les Inuk auront eu l’avantage (23-25, 25-23, 20-25, 25-22, 15-10) pour l’emporter 3-2.

La dernière équipe à affronter avait l’avantage d’être à la maison. Les partisans des Piranhas, nombreux et bruyants, ont réussi à ébranler la concentration de l’équipe pour les quelques premières minutes du match, mais celle-ci a rapidement corrigé le tir pour sortir vainqueur de cet affrontement par la marque de 3-1 (25-11, 23-25, 25-21, 25-21).  «Les joueuses se sont vraiment bien adaptées, ont travaillé en équipe et ont fait preuve d’organisation, malgré les erreurs individuelles», souligne l’entraîneur en chef.

La deuxième place au classement est maintenant assurée aux Inuk jusqu’à la fin de la saison. Ayant une équipe en reconstruction, le groupe d’entraîneurs s’était fixé l’objectif de terminer la saison dans les trois premières positions. L’équipe occupe présentement le premier rang, mais leurs plus grandes rivales, les Patriotes de l’UQTR, accusent un retard de trois dans le nombre de matchs joués.

Les Inuk auront une occasion d’acquérir de l’expérience, alors qu’ils prendront part au tournoi civil de la Coupe de l’Est du Canada, avant de participer au quatrième tournoi de la saison qui prendra place les 17 et 18 février.

Résultats en bref: 

UQAC VS UQO : 3-1

UQAC VS UQAR : 3-2

UQAC VS ETS : 3-1

Fin de semaine record pour l’équipe d’athlétisme

15356603_10211163217935878_745433492557865839_n

Les Inuk en ont surpris plus d’un cette fin de semaine à l’occasion de la première compétition d’athlétisme de la saison. En plus d’obtenir d’excellents résultats dans les 16 épreuves auxquelles les étudiants-athlètes participaient, Maxime Campagna-Lejeune a réalisé un exploit en décrochant la première place au saut en hauteur. L’équipe masculine a d’ailleurs terminé au deuxième rang du classement par équipe devançant ainsi l’université McGill.

L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, est plus que satisfaite des résultats obtenus. «Avec les tests physiques que nous avons réalisés, nous nous attendions à certains résultats et nous avions fixé des objectifs pour la fin de la saison. Nos athlètes ont non seulement atteints ces objectifs, mais plusieurs les ont dépassés», souligne-t-elle fièrement.

L’alignement présenté à la compétition qui prenait place à l’Université Laval était très jeune. En effet, sur la totalité des étudiants-athlètes participant à la compétition, seulement quatre faisaient partie de l’équipe l’an dernier. Le manque d’expérience ne s’est toutefois pas vraiment fait sentir et les étudiants-athlètes ont réussi à dépasser bien souvent les objectifs.

Une première place, une première fois

Maxime Campagna-Lejeune a fait détourner bien des regards cette fin de semaine. Athlète dans l’âme, mais n’ayant aucune expérience en saut en hauteur, il s’est emparé de la première place de cette épreuve avec un résultat de 1,98m, devant ses compétiteurs qui s’entraînent dans cette discipline depuis plusieurs années. «Sa gestion du stress et sa concentration sont irréprochables. Il était dans l’état d’esprit d’un haut niveau, c’est vraiment un athlète complet», affirme Anne-Marie Fortin. L’étudiant-athlète n’avait d’ailleurs bénéficié que de trois entraînements spécifiques au saut en hauteur, étant donné le peu de temps entre le début de la saison et cette compétition.

Lors des tests physiques, le groupe d’entraîneurs avait fixé l’objectif de 1,85m pour Maxime Campagna-Leujeune. Il a donc dépassé largement les attentes en sautant à 1,98m. En comparant avec les résultats du championnat provincial universitaire d’athlétisme de la saison dernière, le porte-couleurs des Inuk aurait décroché la deuxième place, si cette compétition avait eu lieu hier.

L’équipe masculine s’est aussi démarquée au classement par équipe en s’installant confortablement au deuxième rang, devant l’université McGill, avec 65 points.

La prochaine compétition aura lieu les 14 et 15 janvier 2017.

Les résultats en bref :

Épreuves féminines

60m (préliminaires)

16e Lauriane Simard

300m

7e Rachel Arsenault-Belley
8e Lauriane Simard

600m

12e Viviane Harvey : 1min 48sec

1500m

14e Madeleine Jacob
15e Frédérique Tremblay
16e Frédérique Poulin

3000m

16e Myriam Hardy

Épreuves masculines

60m (préliminaires)

11e Florian Brenaud
14e Maxime Campagna-Lejeune
19e Bertrand Naon
24e Alex Cleka
29e Brian Bégin
31e Mamadou Yatera
34e Pierric Desranleau
36e Raphael Beauchemin
37e Adrien Turgeon

60m (finales)
10e Florian Brenaud

300m

6e Alex Cleka
11e Bertrand Naon
12e Mamadou Yatera
15e Pierric Desranleau
18e Raphael Beauchemin
20e Adrien Turgeon

600m

9e William Bégin

1000m

7e Marc-André Tremblay
9e Jean-Michel Gagnon

1500m

11e Charles-Olivier Huapaya-Proulx
13e Nicolas Lemieux

3000m

24e Frédéric Lefevbre
30e Valentin Perrin

Saut en hauteur

1er Maxime Campagna-Lejeune : 1,98m
5e Brian Bégin : 1,55m

Saut en longueur

5e Maxime Campagna Lejeune : 5,67m
6e Bertrand Naon : 5,62m

Triple saut

5e Jean-Michel Gagnon : 10,95m

Lancer du poids 16LBS

6e Maxime Campagna-Lejeune : 9,50m
8e Brian Bégin : 9,41m
9e André Souci : 9,23m

Saut à la perche

4e Maxime Campagna-Lejeune : 2,70m
6e Brian Bégin : 2,55m

Les Inuk lanceront leur saison d’athlétisme cette fin de semaine

Après le cross-country et le volleyball féminin, c’est au tour de l’équipe d’athlétisme de donner le coup d’envoi à sa saison 2016-2017, et c’est sous le signe de la nouveauté que s’amorcera cette dernière le 3 décembre prochain. Le travail de collaboration et les forces respectives des quatre nouveaux entraîneurs guideront la jeune formation, qui sera d’ailleurs présente dans presque toutes les épreuves d’athlétisme et qui pourrait surprendre au courant de la saison. 

C’est samedi prochain, que plusieurs des étudiants-athlètes compétitionneront dans leurs épreuves respectives pour la première fois. L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, voit cette compétition comme une opportunité de voir toute l’équipe à l’œuvre, et d’analyser les forces de chacun. «C’est un peu comme un gros entraînement. Je veux permettre à chacun d’acquérir de l’expérience concernant la gestion du stress et de la technique, mais par-dessus tout, je veux qu’ils passent un beau moment», souligne-t-elle.

Nouveau groupe d’entraîneurs

Quatre nouveaux entraîneurs se retrouvent à la tête de la jeune équipe d’athlétisme. L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin, est loin d’être inconnue des étudiants-athlètes. Kinésiologue au Pavillon sportif, elle a fait son retour dans la famille des Inuk l’automne dernier, en prenant la tête de l’équipe de cross-country. Elle confirme que sa connaissance des aptitudes de plusieurs étudiants-athlètes qui étaient membres de l’équipe de cross-country est un avantage.

Son entraîneuse adjointe, Naomie Fréchette l’a aussi suivie dans cette nouvelle expérience. Extrêmement appréciée des étudiants-athlètes, son écoute, son soutien et sa relation exceptionnelle avec ses protégés auront un effet très positif sur le développement de l’équipe.

Le quatuor d’entraîneurs est complété par Jean-Michel Goupille et Neil Martingale. Ingénieur de métier, Jean-Michel Goupille est responsable des épreuves de sprint. Qualifié de très technique, mais aussi humain et proche de ses athlètes, il est un atout important au sein de l’équipe.

L’expérience de Neil Martindale est indéniable. En plus d’avoir déjà travaillé pour les universités Laval et McGill, il a été l’entraîneur de Mélanie Blouin, athlète olympique au saut à la perche, qui a participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Son travail avec les Inuk se situe principalement sur les épreuves de pelouse, tels que les différents sauts.

Dès samedi prochain, à l’Université Laval, les étudiants-athlètes des Inuk provenant de plusieurs milieux

Les Inuk au deuxième rang du classement

Capture d’écran 2016-11-21 à 18.21.21

Les Inuk ont encore bien fait cette fin de semaine, à l’occasion du deuxième tournoi de volleyball de la saison, qui prenait place à Trois-Rivières. L’équipe a remporté ses deux premiers affrontements contre le Nordet de l’UQAR et les Torrents de l’UQO, avant de s’incliner devant leurs grands rivaux, les Patriotes de l’UQTR.

La fin de semaine a très bien débuté alors que la troupe de Ghyslain Bergeron l’a emporté 3-1 sur le Nordet de l’UQAR. Le Nordet avait pris l’avance en remportant la première manche 25-23, mais les Inuk ont montré leur niveau de jeu en sortant vainqueur des trois autres manches, par la marque de 25-22, 25-28 et 25-22. Jessica Michaud a été la joueuse la plus offensive en produisant 16 attaques marquantes.

L’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron, se dit satisfait de la performance de ses étudiantes-athlètes, mais reste conscient que plusieurs aspects restent encore à améliorer. «Même si nous sommes l’équipe la plus en reconstruction de la ligue, nos jeunes progressent vite et bien. Nous sommes environ à 50% du potentiel de notre offensive», a-t-il souligné.

La deuxième rencontre du tournoi, à laquelle participaient les Inuk, s’est soldée par une victoire en trois manches, 25-10, 25-21, 26-24, face aux Torrents de l’UQO. «Nous avons fait moins d’erreurs collectives et la cohésion était plus présente cette fin de semaine», affirme l’entraîneur en chef.

Le tournoi qui aurait pu être parfait s’est malheureusement terminé par une défaite contre les grandes rivales des Inuk depuis la saison dernière, les Patriotes de l’UQTR. Tout comme il y a deux semaines, les Patriotes, occupant présentement le premier rang du classement général de la ligue, l’ont emporté 3-0 sur les Inuk, conservant ainsi leur séquence parfaite. Malgré l’issue de la rencontre, l’équipe saguenéenne a poussé Trois-Rivières à ouvrir la machine offensive.

Les Inuk occupent maintenant le deuxième rang du classement. L’entraîneur en chef souligne que l’équipe est bien installée au second rang, mais que les étudiantes-athlètes travailleront fort d’ici le prochain tournoi, afin d’améliorer l’offensive et de créer plus de régularité.

L’équipe aura rendez-vous les 2 et 3 décembre prochains pour l’avant-dernier tournoi de la saison.

Deux victoires pour les Inuk cette fin de semaine

L’équipe de volleyball des Inuk de l’UQAC a su reprendre les choses en main et terminer le premier tournoi de la saison d’une belle façon, avec deux victoires contre le Nordet de l’Université du Québec à Rimouski(UQAR) et les Piranhas de l’École de technologie supérieure. Les étudiantes-athlètes avaient essuyé un revers la veille face à leurs rivales du dernier championnat provincial, les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières(UQTR).

C’est vendredi soir, devant plus de 150 partisans, que les Inuk se sont butés à une équipe encore plus forte que la saison dernière. Les patriotes de l’UQTR l’ont emporté en trois manches (25-20, 25-19 et 29-27). «C’est certain que nous souhaitions battre Trois-Rivières, mais nous savions que le calibre de l’équipe était très fort. L’objectif était de bien jouer et nous l’avons atteint à 70 ou 80%. Nous avons fait des erreurs individuelles et l’aspect technique reste à améliorer, mais nous avons aussi montré de belles choses», souligne l’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron.

Malgré la présence d’un grand nombre de recrues, la cohésion entre les étudiantes-athlètes s’est améliorée d’un match à l’autre. Les différents maillons de l’équipe sont d’ailleurs déjà soudés par une belle amitié. L’entraineur en chef souligne que les joueuses n’ont eu que très peu de temps de jeu ensemble jusqu’à présent. «Les recrues m’ont agréablement surpris cette fin de semaine; elles ont produit plus offensivement que ce à quoi je m’attendais», résume Ghyslain Bergeron.

Les étudiantes-athlètes ont ensuite conclu le tournoi d’une belle façon en l’emportant 25-21, 25-20 et 25-21 sur le Nordet de l’UQAR et 25-20, 25-16 et 25-14 face aux Piranhas de l’École de technologie supérieure, ce qui les place maintenant au deuxième rang de la division deux de volleyball féminin universitaire.

Les Inuk reprendront l’action les 18 et 19 novembre pour le deuxième tournoi de la saison qui prendra place à l’UQTR.

La fin de semaine en bref :

UQAC VS UQTR : Défaite des Inuk en trois manches, 25-20, 25-19 et 29-27

UQAC VS UQAR : Victoire des Inuk en trois manches, 25-21, 25-20 et 25-21

UQAC VS ETS :  Victoire des Inuk en trois manches, 25-20, 25-16 et 25-14

Cross-country: Les Inuk terminent la saison en beauté

L’équipe de cross-country des Inuk a complété la saison d’une belle façon lors du Championnat provincial qui se déroulait à Sherbrooke. Presque la totalité des étudiants-athlètes ont accompli leur meilleur temps au kilomètre de l’année.

Après presque un mois sans compétition et plusieurs semaines d’entrainements, la troupe d’Anne-Marie Fortin était fin prête pour le point culminant de la saison : le Championnat provincial de cross-country. Ce n’était ni la température froide, ni la pluie ou la boue qui allaient les arrêter. «La température était atroce, mais les étudiants-athlètes ont tout donné et se sont tellement amusés. C’était même un plus à l’expérience», a raconté l’entraîneuse-chef en riant.

La meilleure performance de l’équipe, qui est d’ailleurs un record pour les Inuk, revient à Léandre Bouchard, qui s’est emparé du 18e rang avec un chronomètre de 35min 44sec pour le circuit de 10km. Valentin Perrin(59e), Charles-Olivier Huapaya-Proulx(65e), Frédéric Lefebvre(66e), William Bégin(75e), Marc-André Tremblay(76e) et Nicolas Lemieux(83e) ont aussi franchi la ligne d’arrivée.

Du côté féminin, Madeleine Jacob a terminé au 65e rang avec un temps de 26min 59sec. Myriam Hardy(69e), Viviane Harvey(71e) et Frédérique Tremblay l’ont suivie. Véronique Morin, n’ayant pas participé aux deux compétitions requises pour être admise au pointage par équipe, a décidé de tout même de participer à la compétition, pour relever des objectifs personnels, qu’elle a d’ailleurs relevés avec brio.

«Tout le monde a dépassé mes attentes. J’étais consciente que toute l’équipe s’était améliorée, mais pas à ce point-là.  Ça prouve qu’ils ont travaillé fort, non seulement aux entrainements, mais qu’ils ont fait tout ce qu’il fallait à la maison pour obtenir les résultats», affirme Anne-Marie Fortin.

Un autre défi

Dans quelques semaines, plusieurs membres de l’équipe de cross-country mettront leur talent au profit de l’équipe d’athlétisme. Il s’agit d’un autre défi, mais l’entraîneuse en chef s’attend à de belles performances. La première compétition de la saison se déroulera le samedi 3 décembre à l’Université Laval.

Crédit photo: Athlétisme Québec