Une médaille de bronze pour l’UQAC

29432767_10216559731484400_7933947428846725732_n

L’équipe de volleyball des Inuk a remporté le bronze lors du championnat provincial qui se déroulait la fin de semaine dernière à Montréal. Malgré divers évènements qui ont ébranlé la préparation des étudiantes-athlètes, ces dernières se sont levées pour terminer le tournoi en beauté et sortir victorieuses.

Pour la demi-finale de vendredi soir, les Inuk avaient rendez-vous avec les Piranhas de l’ETS. Les deux équipes ont d’ailleurs terminé la saison avec chacune huit victoires et quatre défaites, ce qui les a placés à égalité au classement. La chaude lute au classement ne s’est toutefois pas reflété dans le match de vendredi, alors que les Inuk se sont inclinés par la marque de 3-0 (26-24, 25-18 et 25-22). L’entraîneur en chef, Ghyslain Harvey, ne cache pas sa déception quant au résultat final, mais concède que certains facteurs ont nui à son équipe. « La foule locale et l’aspect protocolaire étaient très imposants, ce qui a déstabilisé l’équipe. Nous avons aussi eu des blessures cette semaine, ce qui a dérangé la préparation. Il faut le dire, l’ETS a mieux joué que nous », explique celui qui croit que si les Inuk avaient gagné la première manche, l’issue du match aurait pu être différente.

Il n’était, pas contre, pas question pour l’équipe chicoutimienne de retourner à la maison les mains vides. La finale de bronze, contre Rimouski était l’occasion d’oublier le match de la veille. Par contre, leurs adversaires aussi avaient le même objectif et ont commencé l’affrontement en lion en remportant la première manche 25-16. Les nouveaux talents des Inuk, Jessica Michaux, Maïda Beaulieu et Alexan Huber, comme a mentionné M. Bergeron, se sont levés et ont transporté l’équipe vers la victoire. À la suite d’un ajustement défensif qui a permis de faire tourner le vent et qui a donné lieu à des jeux spectaculaires, les Inuk ont reporté les trois manches suivantes 25-19, 25-21 et 25-16 pour terminer le match 4-1.

Même si l’objectif en début de saison était de faire la finale d’or, l’entraîneur est satisfait du dernier match du tournoi. « Étant donné les blessures et tout ce qui est arrivé, je n’aurais pas pu demander mieux », explique-t-il. Il ajoute qu’il aurait été vraiment déçu de perdre le match de samedi contre Rimouski, puisque les Inuk ont battu cette équipe à trois reprises en trois occasions cette saison. Il est à noter que chaque affrontement entre les deux équipes s’est terminé en cinq manches, alors que cette fois-ci, les Inuk auront eu raison de leur adversaire en quatre manches.

En terminant, M. Bergeron mentionne que Jessica Michaud a été la joueuse de la fin de semaine. « Elle était partout, elle a prouvé qu’elle a sa place sur l’équipe d’étoiles du RSEQ ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf × 2 =