Une première moitié de saison à la hauteur des attentes

Après deux compétitions et des mois d’entraînement, l’équipe de volleyball des Inuk peut affirmer qu’elle est en bonne position pour le championnat provincial. La pause de fêtes, qui arrive à mi-saison est l’occasion pour l’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron, de faire le bilan de la première moitié de saison, qui a été très positive.

« Nous voulions avoir une équipe unie, rester dans les équipes en tête du classement et être en bonne position pour se démarquer au championnat provincial. Nous sommes dans cette situation alors nous pouvons dire que nous sommes satisfaits », explique-t-il. Sur un total de six matchs joués, les Inuk ont une fiche de cinq victoires, ce qui les place au deuxième rang, mais à égalité avec Trois-Rivières, qui occupe la première position. Même si leur participation à l’ultime tournoi est assurée, M, Bergeron souligne qu’il s’agit d’un gros défi et qu’aucune équipe ne doit être prise à la légère.

L’équipe a réussi à maintenir un bon rendement avec des étudiantes-athlètes clés comme Sarah-Pier Babin, Marianne Tremblay, Sandrine Mailloux, Jessica Michaud, Allyson English et la recrue Arianne Marois, qui a démontré beaucoup de volonté et de potentiel.

Dès le début de la saison, l’équipe a dû compétitionner avec un nombre limité d’étudiantes-athlètes, ce qui a forcé ces dernières à être beaucoup sur le terrain, mais la situation sera modifiée au retour du congé des fêtes.

De nouvelles recrues s’amènent

Les Inuk pourront compter sur trois nouvelles recrues dès le mois de janvier, par contre, seulement l’une d’entre elles pourra intégrer le jeu tout de suite, en raison de certains règlements. Les deux autres pourront toutefois s’entraîner avec l’équipe en attendant leur arrivée officielle. « Elles vont donner de la profondeur à l’entraînement. On va pouvoir pratiquer des jeux avec plus de joueuses », mentionne l’entraîneur.

Alexan Huber, qui pourra quant à elle participer aux prochains tournois, s’entraîne depuis le début de l’année avec l’équipe. L’étudiante-athlète en administration, originaire de Granby, saura contribuer à sa façon au succès de l’équipe. « Elle a beaucoup de potentiel et travaille fort pour se développer. En étant notre 10e joueuse, elle va permettre de stabiliser le jeu », commente M. Bergeron.

La Coupe de l’Est, un tournoi hors-saison opposant plusieurs équipes canadiennes de différents niveaux du 5 au 7 janvier, sera une belle occasion pour l’entraîneur de voir sa nouvelle protégée à l’œuvre avec le reste de l’équipe, dans une situation de compétition.

L’entraîneur en chef se réjouit de voir la force de recrutement grandissante des Inuk. « Notre programme de sport universitaire est de plus en plus attirant. Notre équipe performe depuis plusieurs années et est maintenant reconnue sur la scène provinciale », termine-t-il.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× un = 5