Une fin de semaine parfaite pour nos Inuk

volley ball inuk 12795

Le défi lancé par l’entraîneur en chef, Ghyslain Bergeron, a été relevé haut la main par l’équipe féminine de volleyball des Inuk en fin de semaine dernière, à l’occasion du premier tournoi de la saison. Les étudiantes-athlètes ont été parfaites devant leurs partisans avec trois victoires en trois occasions, comme le souhaitait leur entraîneur.

Les Inuk avaient rendez-vous avec le Nordet de l’UQAR pour donner le coup d’envoi à la saison 2017-2018, avec un match haut en couleur. L’équipe chicoutimienne a remporté la première manche assez facilement, par la marque de 25 à 13, ainsi que la deuxième (25-23), mais le Nordet n’avait pas dit son dernier mot. Ce dernier est sorti vainqueur des deux autres manches (26-24 et 25-21) et a forcé la tenue d’une cinquième et ultime manche, que les Inuk ont d’ailleurs remportée (15-6), permettant d’ajouter une première victoire de la saison, par la marque de 3-2.

Les Piranhas de l’ETS ont offert une résistance tout aussi forte aux Inuk pour leur deuxième match de la saison. Alors que l’ETS a pris l’avance dans le match en remportant la première manche 25-23, les Inuk ont fait preuve de détermination et ont repris les choses en main. La troupe de Ghyslain Bergeron a alors excellé dans les trois manches suivantes (25-20, 25-19 et 25-23) pour se sauver avec une deuxième victoire par la marque de 3-1.

« Les filles ont connu des creux, mais elles ont toujours été capables de remonter et c’est bon signe. Elles ont beaucoup appris. Elles sont allées chercher de la cohésion, de la continuité dans le jeu et sont toujours remontées même dans les moments difficiles », mentionne l’entraîneur en chef. Il souligne par le passage le travail constant de Jessica Michaud et Marianne Tremblay qui ont beaucoup aidé à revenir de l’arrière à certains moments. Le potentiel des recrues comme Arianne Marois et Élise Imbeau l’a aussi beaucoup impressionné.

Un peu comme à l’image du premier match, les Inuk avaient pris l’avance lors du troisième affrontement contre les Torrents de l’UQO. Après deux manches remportés par la troupe locale (25-23 et 25-15), l’UQO a été vainqueur des deux suivantes (26-24 et 26-24). Les Inuk ont toutefois remporté l’ultime manche 16-18, pour terminer la fin de semaine en beauté avec une victoire de 3-2.

« Nous ne nous sommes pas donné une tâche facile, puisqu’il nous a fallu quatre à cinq sets pour obtenir la victoire à chaque fois, mais je suis fière et satisfaite du travail et de la cohésion de l’équipe », explique la capitaine Sandrine Mailloux.

Des équipes de même calibre

La force équivalente des quatre équipes qui étaient présentes cette fin de semaine au Pavillon sportif, à l’occasion de ce tournoi, saute aux yeux. Contrairement à l’habitude, seulement un affrontement s’est terminé en trois manches. L’entraîneur des Inuk avait prévenu ses joueuses : aucune équipe ne devra être prise à la légère cette année. « C’est le plus beau niveau de jeu que j’ai vu dans les quatre dernières années », affirme M. Bergeron.

« Maintenant, c’est à nous de prouver qu’on mérite la place qu’on a obtenue cette fin de semaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 3 = trois