La force de caractère dans la défaite

Les Inuk ont conclu la saison 2016-2016 sur une défaite de à 8 à 0 face à la puissante Université Laval, malgré le bon vouloir de l’équipe.

L’entraîneur en chef, Olivier Chartier, savait très bien que le match n’allait pas être facile et que son équipe allait devoir combattre. Son intuition était bonne. Dès la première minute de jeu, le Rouge et Or a trouvé le fond du filet, montrant de quel bois elles se chauffaient. Dix minutes plus tard, c’était 3 à 0 et c’était 6-0 à la mi-temps.

«J’ai dit aux filles qu’il fallait stopper l’hémorragie. Si ça continuait comme ça, le match allait se terminer 10 à 0 et ce n’est pas ce qu’on voulait», affirme l’entraîneur en chef.

Les Inuk auront donné une belle leçon de détermination et jouant jusqu’au bout, malgré la défaite imminente. «Je suis quand même fier. C’est certain que nous aurions aimé avoir au moins un match nul, mais les filles ont apprécié leur saison», souligne-t-il.

Plusieurs étudiantes-athlètes continueront de pratiquer le soccer cet été dans leur équipe respective.

L’heure du bilan

«Je retiens que les joueuses ont eu du caractère, qu’elles n’ont jamais abandonné et c’est ce que je souhaitais leur inculquer», confie Olivier Chartier.

Il soutient aussi que cette saison a fait de lui un meilleur entraîneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + six =