Une progression payante: les Inuk au deuxième rang

Après une saison sous le signe de la progression, les Inuk ont complété le dernier tournoi de la saison avec deux victoires et un match nul, terminant ainsi au deuxième rang. L’entraîneur Christophe Lamant se dit satisfait de la performance de ses joueurs.

La fin de semaine a débuté sur une bonne note avec une victoire de 5 à 1 face à l’UQO. Le plan de match a été respecté à la lettre et quelques correctifs ont été appliqués, donnant ainsi lieu à un affrontement à l’avantage des Inuk. François Lachance a encore brillé offensivement avec trois buts. Vincent Cancel et Emmanuel Larouche se sont aussi inscrits au filet.

Le deuxième affrontement n’a pas été des plus faciles. Les Inuk avaient rendez-vous avec l’équipe de l’Université Bishop’s. L’équipe chicoutimienne n’arrivait pas à marquer et semblait déconcentrée par la victoire précédente, selon les dires de l’entraîneur en chef, ce qui a pu créer un certain doute dans leur esprit. À la mi-temps, Christophe Lamant a tenu à ressaisir ses joueurs, ce qui a semblé porter fruit, puisque Emmanuel Larouche et Samuel Tremblay ont marqué par la suite. Le match s’est terminé par la marque de 2 à 2.

Les Inuk ne voulaient pas terminer la saison sur une mauvaise note. «Il fallait se reprendre», soutient l’entraîneur en chef. L’adversaire pour le dernier match de la saison était l’équipe de l’ETS, invaincue jusqu’à maintenant. L’équipe chicoutimienne savait que ce match était important puisque c’était l’occasion de semer le doute dans la tête de leurs adversaires avant les séries. Le capitaine des Inuk a d’ailleurs livré un discours afin de motiver les troupes, ce qui a semblé fonctionner. «Les joueurs sont sortis avec le couteau entre les dents», affirme Christophe Lamant. Les Inuk ont réussi à marquer les premiers et ont poussé l’ETS à commettre des fautes, allant jusqu’à l’expulsion de l’un des leurs pour une faute commise à l’endroit de François Lachance. L’équipe chicoutimienne a poursuivi sur cette lancée pour marquer à nouveau, quittant ainsi avec une superbe victoire de 5 à 1. Vincent Cancel, Yanick Parent, Paul Sergerie et François Lachance (deux fois) sont les marqueurs.

Un bilan positif

L’entraîneur en chef, Christophe Lamant regarde la saison d’un œil positif. Il souligne l’amélioration remarquable de l’attaque et de la structure défensive. «Nous avons perdu le premier match face à l’ETS, le deuxième s’est terminé à égalité et nous avons remporté le dernier», remarque Christophe Lamant.

Avec les séries qui approchent à grands pas, les Inuk vont bien sûr s’entraîner, mais analyseront aussi beaucoup l’équipe de l’Université Bishop’s, leur bête noire, et leurs premiers adversaires dans les séries. L’objectif est d’aller chercher une médaille, mais Christophe Lamant ne veut pas mettre trop de pression sur ses étudiants-athlètes. «Nous ne partons pas favoris, ce n’est pas nous qui avons la pression. Nous allons travailler fort pour surprendre», termine-t-il.

Les Inuk auront rendez-vous le 1er avril pour défendre leur titre de champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − trois =