Cross-Country: mission accomplie à l’invitation Rouge et Or

Les Inuk ont complété leur série de trois courses en trois semaines, lors de l’Invitation Rouge et Or, qui prenait place samedi dernier, sur les plaines d’Abraham. Malgré la forte compétition, l’entraineuse en chef, Anne-Marie Fortin, se dit très satisfaite de la performance de ses étudiants-athlètes.

La difficulté du parcours et la fatigue n’auront pas eu raison de la motivation des Inuk. Selon l’entraîneuse en chef, il s’agit de la meilleure compétition depuis le début de la saison sur le plan de l’accomplissement des objectifs personnels fixés par chaque coureur.  «L’équipe est très jeune et détient peu d’expérience, mais ils sont tous très forts psychologiquement. À chaque compétition ils font de gros apprentissages sur tous les plans de ce sport», souligne Anne-Marie Fortin.

Du côté féminin, Madeleine Jacob a obtenu le meilleur résultat chez les Inuk, en complétant les 6km en 27min 22sec, ce qui lui a valu la 77e place. Vivianne Harvey(80e), Myriam Hardy(87e), Frédérique Tremblay(103e) et Frédérique Poulin(111e) ont, par la suite, franchi la ligne d’arrivée. Les performances individuelles ont placé l’équipe féminine au 11e rang du classement par équipe.

Pour ce qui est de la course masculine de 10km, Léandre Bouchard a terminé 28e, en ayant complété le parcours en 34min 37 sec. Ses coéquipiers Valentin Perrin(70e), Marc-André Tremblay(84e) et Nicolas Lemieux(91e) l’ont suivi. Avec seulement 4 étudiants-athlètes, l’équipe masculine n’a pas pu faire partie du classement par équipe.

Afin de prévenir les blessures et de ne pas fatiguer inutilement les étudiants-athlètes, seulement neuf d’entre eux étaient présents cette fin de semaine. L’entraineuse en chef souhaite mettre toutes les chances du côté de l’équipe, afin de bien performer au championnat provincial de cross-country, qui aura lieu le samedi 29 octobre. Valentin Perrin est le seul ayant participé aux trois courses.

L’esprit d’équipe, plus fort que tout

Ce n’est pas parce que l’équipe est presque uniquement composée de recrues que l’esprit d’équipe n’est pas présent. Au contraire, ce lien qui unit le groupe d’étudiants-athlètes est très fort.

Alors que Frédérique Poulin terminait le difficile parcours sur les plaines d’Abraham, les encouragements de son entraîneuse ne suffisaient plus. C’est lorsque sa coéquipière Vivianne Harvey, qui avait déjà complété la course, est retournée près d’elle pour l’encourager, que Frédérique a retrouvé l’énergie nécessaire pour terminer ce qu’elle avait commencé.

           

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 3 = vingt un