L’action reprend après une courte pause

INUK Soccer masculin
INUK Soccer masculin

Après un arrêt d’une semaine, les INUK reprennent le collier en fin de semaine prochaine, alors que l’équipe de natation prendra part au Championnat provincial universitaire et que celle de soccer masculin disputera trois matchs, dont deux contre des formations qui se trouvent derrière l’UQAC au classement.

 

Pour l’équipe de natation, seulement deux nageurs (Alain Turcotte et Noémie Godin) défendront les couleurs des INUK lors du Championnat provincial universitaire, qui aura lieu au PEPS de l’Université Laval, les 9 et 10 février prochain. Les trois autres membres de la formation (Simon Gagnon-Brassard, Camille Laliberté et Mathieu Rigolot) ne seront pas en mesure de prendre part à l’évènement, en raison d’engagements scolaires ou professionnels. Malgré cela, l’entraîneur Nicholas Bussières est sûr que les choses vont bien se passer. « J’ai bon espoir que l’UQAC va être en mesure de bien compétitionner en fin de semaine prochaine. Malgré le fait que nous ne disposons que de deux nageurs pour l’occasion, je crois que nous sommes en mesure d’aller récolter une médaille, surtout dans le cas d’Alain [Turcotte]. Même si le calibre est des plus élevés, je suis très optimiste », mentionne Bussières, en ajoutant que la préparation de ses protégés ne s’est pas faite sans heurts. Ces derniers ont perdu l’accès à la piscine du Cégep de Chicoutimi, où se tient les entraînements. Nonobstant cela, le pilote des Chicoutimiens ne croît pas que cela ait un impact sur le moral de l’équipe.

 

Quant à elle, l’équipe de soccer masculin, qui détient une fiche d’une défaite et d’un match nul depuis le début de la saison, prendra part à trois matchs le 10 février prochain, au Centre Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières. La formation dirigée par Stéphane Pagès y disputera alors trois matchs, face aux Cheetahs du Collège Vanier, aux Piranhas de l’École de technologie supérieure et aux Torrents de l’UQO. L’équipe de l’UQAC tentera alors de se rapprocher le plus près possible du sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires, actuellement occupé par les Gaulois du Cégep de Rosemont. Cependant, il sera important pour les joueurs, selon l’entraîneur Pagès, de porter attention à la finition des jeux. L’incapacité des jours des INUK à finir leurs jeux a nui à ces derniers lors des deux premiers matchs de la saison.

 

Félix Tremblay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 5 = quarante cinq