Un défi de taille pour les INUK

Karyane Bergeron
Karyane Bergeron

Après leurs succès des deux premières compétitions, les INUK feront face, les 25 et 26 janvier prochain, à leur plus grand défi, alors qu’ils prendront part au McGill Challenge, qui se tiendra à l’université montréalaise du même nom. Cette compétition, une des plus relevées qui soient, regroupera des équipes provenant de partout en Amérique du Nord.

 

Malgré l’ampleur du défi qui attend sa formation, l’entraîneur Gino Roberge est sûr de voir ses athlètes obtenir de bons résultats, comme c’est le cas depuis le début de la saison. « Même si nous allons faire face à forte opposition lors du McGill Challenge, j’ai la ferme conviction que mes protégées pourront bien faire. Tout le monde donne son 110 %, que ce soit lors des pratiques ou encore durant les compétitions. Donc, je vois très mal comment ça pourrait tourner mal à Montréal » mentionne ce dernier, qui indique que les espoirs des INUK reposeront en grande partie sur Alexandre Gbaguidi, Anne-Marie Fortin (qui a remporté une médaille d’argent la semaine dernière, au 60 m haies) et Karyane Bergeron. De plus, en lien avec la préparation en vue du McGill Challenge, Gino Roberge rappelle que celle-ci sera quand même assez détendue, malgré tout. « Quant à la préparation pour notre prochaine compétition, cette dernière sera quand même relativement tranquille, dans le sens que nous avons pas mal atteint les objectifs fixés, en ce qui a trait à l’amélioration de certains aspects techniques. Donc, l’accent sera plutôt mis sur le peaufinage des aspects qui ont été pratiqués et perfectionnés auparavant, afin que l’on soit fin prêts », souligne celui-ci.

 

 

Félix Tremblay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 6 = quinze