Une fin de semaine parfaite pour les Inuk

20181019_INUK_Volleyball-139

L’équipe de volleyball des Inuk a terminé en beauté sa saison régulière avec trois victoires en trois occasions. Les étudiantes-athlètes ont démontré, à l’occasion du tournoi de la fin de semaine dernière à Rimouski, qu’elles se sont beaucoup améliorées sur tous les plans et qu’elles sont prêtes pour le championnat provincial.

Malgré un match à l’avantage des Inuk en grande partie, l’équipe locale a réussi à pousser l’affrontement en cinq sets, qui s’est terminé 3-2 (25-23, 25-27, 16-25, 20-25, et 15-11) pour l’UQAC. L’entraîneur Luc Martel confie que son équipe a accordé de mauvaises séquences. Les Inuk avaient ensuite rendez-vous avec l’ETS, formation contre laquelle ils avaient perdu les deux derniers matchs. La belle victoire de 3-1 (20-25, 25-19, 25-17 et 25-23) témoigne de l’amélioration importante de l’équipe. « Ça nous donne la confiance nécessaire pour les championnats provinciaux, mais ça met aussi un doute dans la tête de l’adversaire. Je suis bien fier de ce que les filles ont montré », raconte l’entraîneur.

Pour terminer la fin de semaine, l’équipe chicoutimienne devait affronter l’UQO. Alors que cette dernière venait tout juste de battre l’UQAR, l’UQAC en a profité pour prendre l’avantage, en restant concentrée en en gardant le jeu simple. Cette tactique a été bénéfique puisque les filles ont complété un tournoi parfait avec une victoire de 3-0 (25-15, 25-19 et 25-13).

En attendant les championnats provinciaux qui auront lieu les 15-16 mars, l’équipe a l’intention de bien se préparer, tout en soignant les blessures afin d’arriver en pleine forme au tournoi le plus important de la saison. L’entraineur est confiant « Les filles sont là où je voulais qu’elles soient à cette période de l’année. Elles ont réussi à partir des systèmes offensif et défensif. La cohésion de l’équipe est aussi excellente », termine-t-il.

Détermination et excellentes performances à l’invitation Vert & Or

L’équipe d’athlétisme des Inuk a pris la direction de Sherbrooke la fin de semaine dernière à l’occasion de l’Invitation Vert & Or, la première compétition en 2019. Les 19 étudiants-athlètes présents ont, comme à l’habitude, réalisé d’excellentes performances, dont quelques podiums.

L’entraîneuse en chef, Anne-Marie Fortin était claire sur le sujet : il n’y avait aucun objectif précis de performance pour cette compétition, mis à part, d’être au même niveau ou un peu meilleur qu’à pareille date l’an dernier. « On a pu voir qu’on est non seulement au même niveau que la saison dernière, mais on est même en avance sur notre plan d’entraînement. Ça augure bien pour le championnat provincial », explique-t-elle.

Les étudiantes-athlètes de l’UQAC ont participé à quatre épreuves lors de cette compétition. Au 300m, Mathilde Sauvé-Gagnon et Laurence Côté-Ouimet ont particulièrement surpris leur entraîneuse, qui considère que les deux jeunes femmes se sont très bien débrouillées. Sarah-Ève Boily a aussi impressionné au lancer du poids avec une distance de 10.25m ce qui lui a valu une 5eposition, à égalité avec la 4eposition. En considérant seulement les participants universitaires, elle a obtenu une 2eplace.

Chez les hommes, le relais 4x400m a encore une fois été un moment marquant de la compétition, alors que l’équipe a terminé à sur la plus haute marche du podium, devant l’Université d’Ottawa. Bertrand Naon au triple saut (12.72m) et Alexandre Goulard au lancer du poids (12.80m) ont tous deux obtenu une troisième position. Raphaël Aubut (9.76) est passé lui aussi bien près de monter sur le podium avec une 5eposition au 60m haies.

Anne-Marie Fortin tenait à souligner le travail exceptionnel des vétérans auprès des recrues. « Leur appui est indéniable envers ceux qui viennent d’arriver. Les recrues ont des modèles qui les aident dans tous les aspects de la compétition et des entraînements. Je vois vraiment une différence par rapport à il y a trois ans, quand il y avait presque uniquement des recrues » raconte-t-elle.

Les Inuk seront de retour en compétition les 25 et 26 janvier à l’occasion du McGill Team Challenge.

 

Les résultats complets

Femmes :

60m

29Laurence Côté-Ouimet (9.04)

300m

16Mathilde Sauvé-Gagnon (47.89)

20Laurence Côté-Ouimet (49.59)

3000m

15Mozelle Théoret (11:34.05)

Lancer du poids

5Sarah-Ève Boily (10.25m) *égalité avec la 4eposition

 

Hommes :

60m

34Maxime Bernard (7.50)

57Manuel Landverde (7.99)

300m

10Bastien Gadoury (37.80)

27Maxime Bernard (40.25)

33Manuel Landverde (42.73)

600m

14Marc-André Tremblay (1:28.46)

22William Bégin (1:32.90)

3000m

18Charles-Olivier Huapaya-Proulx (9 :36.22)

60m haies

5Raphaël Aubut (9.76)

4x400m

1er Raphaël Aubut, William Bégin, Jonathan Riverin, Marc-André Tremblay (3:43.18)

Saut en longueur

10Bertrand Naon (5.84m)

17Raphaël Aubut (5.57m)

21Bastien Gadoury (5.37m)

Triple saut

3Bertrand Naon (12.72m)

4Jonathan Riverin (12.13m)

Lancer du poids

3Alexandre Goulard (12.80m)

6e Diego Pando-Corbeil (10.27m)

9Olivier Giroux (7.76m)

Un retour des fêtes difficile mais qui permettra de rebondir

20181019_INUK_Volleyball-33

Après un repos bien mérité pour la période des fêtes, l’équipe féminine de volleyball des Inuk était de retour sur le terrain la fin de semaine dernière à l’occasion de la Coupe de l’Est, un tournoi hors concours regroupant diverses équipes canadiennes. Malgré trois défaites et quelques blessures, l’équipe a su tirer du positif de chaque affrontement.

« Un tournoi de la sorte, ça nous permet d’affronter des équipes différentes que celles qui font partie de notre division et c’est très bien », explique l’entraîneur en chef Luc Martel. Il ajoute que cet exercice permet de casser les automatismes. « Les filles ne savent pas exactement à quoi s’attendre, elles ont peu d’appréhensions ».

L’UQAC a débuté le tournoi en affrontant l’équipe du Cégep de Sherbrooke.  Les chicoutimiennes ont essuyé un premier revers, par la marque de 3-1 (20-25, 25-13, 26-24,25-20). Ensuite, les Inuk avaient rendez-vous avec le Holland College de l’Île-du-Prince-Édouard. L’affrontement s’est soldé par une défaite de 3-0 (25-16, 25-17, 25-23). Bien que le résultat soit le même pour les deux matchs du samedi, face à l’UQTR (25-17, 25-9, 25-12) et face au Cégep Garneau (25-17, 25-9, 25-12), Luc Martel souligne toutefois que l’équipe a réussi à offrir de la compétition et que la défensive de l’équipe l’a satisfaite lors du dernier match.

« C’est certain que c’est un peu décevant, mais l’équipe va reprendre le rythme, je ne suis pas inquiet », explique l’entraîneur. D’ici le prochain tournoi qui aura lieu dans deux semaines, l’équipe prendra part à des matchs préparatoires en plus de participer à des entraînements pour que les étudiantes-athlètes soient au sommet de leur forme, là où elles ont laissé avant la période des fêtes.

Les résultats en bref

  1. UQAC VS Sherbrooke : Défaite 3-1  (20-25, 25-13, 26-24,25-20)
  2. UQAC VS Holland College (IPE): Défaite 3-0 (25-16, 25-17, 25-23)
  3. UQTR VS UQAC : Défaite 3-0 (25-17, 25-9, 25-12)
  4. Cégep Garneau VS UQAC Défaite 3-0 (25-10, 25-16, 25-18)

Des podiums dès la première compétition

Les Inuk avaient rendez-vous à l’Invitation Rouge et Or, samedi dernier, à l’occasion de la première compétition de l’athlétisme de la saison. L’équipe, composée à moitié de recrues qui en sont à leur première saison à vie dans ce sport, a très bien fait, notamment avec 3 podiums.

« Il y avait beaucoup de nouveaux et c’est certain qu’au début, le fonctionnement de ce genre de compétition doit être assimilé, mais les vétérans ont fait un travail de parrain extraordinaire », explique l’entraîneuse Anne-Marie Fortin. Sur un total de 28 étudiants-athlètes, 14 n’avaient jamais participé à une compétition d’athlétisme. Ceux-ci ont joint l’équipe à la suite des tests physiques de l’automne dernier.

Parmi les meilleures performances, on peut mentionner celle de la capitaine Laurence Normandin au 1000 mètres qui est arrivée 5e, Bertrand Naon et Bastien Gadoury qui sont montés sur les deux plus hautes marches du podium pour l’épreuve du triple saut et les différentes courses de la recrue Maxime Bernard qui a d’ailleurs réalisé le meilleur temps de son équipe dans le relais masculin. D’ailleurs, les quatre membres des Inuk qui ont participé à cette épreuve ont presque égalé le record de l’équipe, en arrivant seulement 2 secondes après ce dernier.

Toutefois, certaines équipes du circuit universitaires n’étaient pas présentes ou ont présenté une formation incomplète, ce qui signifie que la rivalité sera encore plus présente lors des prochaines compétitions. « La saison est encore jeune, mais on est au niveau où on devrait être. Les étudiants-athlètes ont réalisé de belles performances », raconte l’entraîneuse.

L’esprit d’équipe est déjà présent. Anne-Marie Fortin souligne d’ailleurs le travail de soutien et d’encouragement réalisé par les deux capitaines Laurence Normandin et William Bégin.

Les résultats: 

Femmes

60 m

18e Laurence Ouimet-Côté (8.90)

20e Mathilde Sauvé-Gagnon (8.98)

23e Chloé Guillon (9.31)

25e Gabrielle Béchard (9,67)

600m

11e Native Lmobardot (1:53.57)

1000m

5e Laurence Normandin (3:09.78)

Relais 4x200m

2e Native Lombardot, Laurence Côté-Ouimet, Mathilde Sauvé-Gagnon, Chloé Guillon (2:01.79)

Saut à la perche

6e Frédérique Lehouillier (1.80m)

Lancer du poids 4kg

5e Anne-Julie Bouchard (7.43m)

 

Hommes

60m (qualifications)

12e Maxime Bernard (7.36)

16e Pierric Desranleau (7.60)

24e Mamadou Yatera (7.85)

29e Manuel Landaverde-Umana (8.04)

31e Vincent Cox (8.20)

60m (finales)

9e Maxime Bernard (7.31)

1500m

19e Charles Perreault (4:23.52)

22e Charles-Olivier Huapaya-Proulx (4:30.69)

30e Alec Bousquet (4:37.92)

33e Étienne Fleury (4:49.85)

Relais 4x200m

3e Bastien Gadoury, Maxime Bernard, Pierric Desranleau, Bertrand Naon (1:55.26)

Saut en longueur

9e Jonathan Riverin (5.55m)

Triple saut

1e Bertrand Naon (12.34m)

2e Bastien Gaboury (12.04m)

5e Jonathan Riverin (11.85m)

Lancer du poids 16 lbs

3e Alexandre Goulard (12.64m)

4e André Soucy (10.87m)

5e Samuel Morin (10.22m)

6e Diego Pando-Corbeil (9.90m)

7e Pierric Desranleau (9.23m)

8e Olivier Giroux (7.57m)

 

Pointage par équipe

Pointage par équipe – masculin : 2e position

Pointage par équipe – féminin : 4e position

Pointage combiné : 3e position

Le positif derrière la défaite

20181019_INUK_Volleyball-19

Parfois, le résultat final ne représente pas exactement l’effort qui a été fourni. C’est ce qui est arrivé la fin de semaine dernière avec l’équipe féminine de volleyball des Inuk. Même les Chicoutimiennes sont revenues avec seulement une victoire et deux défaites, l’entraîneur Luc Martel voit le positif et souligne l’attitude de ses protégées.

Les Inuk avaient rendez-vous avec l’UQAR lors de leur premier match et l’ont emporté par la marque de 3-1. Même si l’équipe de Rimouski occupe actuellement le 4erang de la ligne, elle a toutefois donné du fil à retordre à l’UQAC qui a dû bien se défendre pour quitter le terrain avec la victoire. « Ce n’est pas vraiment facile de jouer à 21h le vendredi soir. Il y a la route, la fatigue de la semaine. Les étudiantes-athlètes avaient beaucoup d’examens dernièrement », explique l’entraîneur en chef, Luc Martel.

Le deuxième affrontement, qui opposait l’UQAC à l’ETS a été haut en émotions. L’équipe de Montréal, que les Inuk n’avaient jamais vu cette saison, a offert une très belle performance qui lui a permis de remporter le match 3-1. « Ça aurait dû aller en 5emanche. Nous étions partout en défensive. Malgré la défaite, je vois beaucoup de positif. Les filles ont démontré une belle attitude et elles ont ce qu’il faut pour battre l’ETS au courant de la saison », raconte l’entraîneur. L’histoire s’est répétée pour le 3ematch, alors que l’UQTR, l’équipe championne de la saison dernière, a remporté le match 3-0. « Nous avons réussi à challenger les Patriotes, mais comme pour le match précédent, nous avons mal terminer. C’est le sprint final qui est défaillant », termine-t-il.

Par rapport au premier tournoi, Luc Martel voit une amélioration. « La cohésion d’équipe est nettement meilleure. Les filles ont vraiment une belle chimie. Elles ont aussi amélioré les solutions d’attaque pour réussir à trouver l’emplacement optimal pour le ballon ».

Les Inuk auront la chance de se reprendre les 23 et 24 novembre prochain à l’occasion du troisième tournoi de la saison.

Cross-country: les Inuk terminent la saison en beauté

20190922_Cross-Country_Filles-031

À l’occasion du championnat provincial de cross-country, les Inuk avaient rendez-vous au Parc Maisonneuve à Montréal samedi dernier. Fidèles à eux-mêmes, les étudiants-athlètes chicoutimiens ont offert une très belle performance remplie de succès personnels, de détermination, d’esprit d’équipe et de dépassement de soi.

Chez les hommes, Charles-Olivier Huapaya-Proulx a terminé le premier de son équipe avec une 29eposition et un temps de 34:02.3. Il s’est d’ailleurs amélioré de plus d’une minute par rapport à la saison dernière sur le même parcours à pareille date. C’est ensuite la recrue Charles Perrault qui l’a suivi de très près avec une 37eposition en réalisant le 10 km en 35:18.0. Alec Bousquet a quant à lui obtenu la 61eplace avec un temps de 37:17.9.

Du côté féminin, Laurence Normandin a réalisé le meilleur temps, 34:51.1, ce qui lui a permis de franchir la ligne d’arrivée 56e. Mozelle Théoret a aussi réalisé une très bonne performance en terminant à la 59eposition avec un temps de 35:18.0. 73eMathilde Sauvé-Gagnon a parcouru le 8km en 37:13.4, lui permettant ainsi de terminer en 73eposition.

L’entraîneuse Anne-Marie Fortin voit ces résultats comme un succès sur toute la ligne. « La semaine précédant la compétition, nous avons beaucoup travaillé le côté mental. Certains étaient plus nerveux puisqu’ils n’avaient jamais couru cette distance » explique-t-elle. Comme lors de la dernière compétition, chaque étudiant-athlète s’était fixé un objectif personnel et un autre membre de l’équipe était placé sur le parcours pour lui rappeler. « Ça a vraiment bien fonctionné. Les étudiants-athlètes étaient fiers d’eux-mêmes. Certains avaient presque les larmes aux yeux à la ligne d’arrivée », ajoute Anne-Marie Fortin. La saison 2018-2019 était l’une des plus belles pour l’équipe de cross-country des Inuk.

 

Les résultats en bref :

Femmes

56eLaurence Normandin 34:51.1

59eMozelle Théoret 35:18.0

73eMathilde Sauvé-Gagnon 37:13.4

74eChloé Guillon 37:33.2

77eMarie-Claire Côté 37:52.5

79eNative Lombardot 38:28.1

 

Hommes

29eCharles-Olivier Huapaya-Proulx 34:02.3

37eCharles Perrault 34:50.6

61eAlec Bousquet 37:17.9

65eFrederic Lefebvre 37:37.4

70eZachary Gessan 38.29.4

78eMarc-Antoine Plourde 39:40.4

79eNicolas Belair 40:48.7

Un premier tournoi sous le signe du succès pour les Inuk

D4S_1512 2

Les Inuk ont donné le coup d’envoi à la saison de volleyball féminin division 2 cette fin de semaine devant leurs partisans réunis au Pavillon sportif de l’UQAC. La troupe de Luc Martel a réussi à amasser deux victoires sur un total de trois matchs, une bonne performance en général selon ce dernier.

La formation chicoutimienne avait rendez-vous vendredi soir avec les Patriotes de l’UQTR, l’équipe championne des deux dernières saisons.  Une magnifique deuxième manche et plusieurs beaux échanges de ballons n’auront pas été suffisants pour que les Inuk remportent leur premier match de la saison, qui s’est terminé par la marque de 3-0 (25-17, 25-17 et 25-16). « On s’est bien battu. On a montré qu’on était de calibre face à l’équipe favorite », commente l’entraîneur en chef, Luc Martel.

Les Inuk devaient ensuite affronter les Torrents de l’UQO samedi matin. Un bon contrôle et une bonne réception de balle leur ont permis de remporter le match assez facilement 3-0 (25-18, 25-18 et 25-20). Pour terminer le tournoi, l’équipe locale allait croiser le fer avec le Nordet de l’UQAR. « Je voyais que les filles commençaient à être fatiguées, mais elles ont su rester concentrées et ont appliqué mes conseils », explique Luc Martel. Ce travail a été payant, puisque les Inuk ont terminé le tournoi en beauté, avec une victoire de 3-0 (25-23, 25-20 et 25-18).

L’entraîneur souligne la performance de ses protégées dans certaines phases du jeu. Il a aussi vraiment apprécié le travail à la défense, en plus des magnifiques balles sauvées qui ont donné tout un spectacle aux partisans présents. « Je voulais qu’on implante bien le système de jeu et qu’on soit compétitifs, ce qui a été fait », ajoute Luc Martel. Après un tournoi, les Inuk se trouvent au deuxième rang du classement général, avec deux victoires et une défaite.

Un premier tournoi pour Luc Martel

Après le départ de Ghyslain Bergeron la saison dernière, Luc Martel a fait ses premiers pas dans le volleyball universitaire cette fin de semaine. Il se dit emballé par son premier tournoi. « C’était vraiment plaisant. Le format de compétition est très agréable. J’ai, par contre, hâte de voir des matchs plus longs qui ne se terminent pas 3-0 », lance-t-il en riant.

En résumé :

UQAC vs UQTR : défaite 3-0 (25-17, 25-17 et 25-16)

UQAC vs UQO : victoire 3-0 (25-18, 25-18 et 25-20)

UQAC vs UQAR : victoire 3-0 (25-23, 25-20 et 25-18)

Cross-country: Un top 10 pour les Inuk

20190922_Cross-Country_Garáons-079

Les Inuk étaient du côté de Sherbrooke samedi dernier, à l’occasion de la dernière compétition avant les championnats provinciaux.

Chez les hommes, Charles-Olivier Huapaya-Proulx a réalisé un record personnel en termes de position en terminant au 10erang avec un temps de 28:58. C’est ensuite Alec Bousquet (31:52) à la 37eplace et Zachary Gessan (32:05) à la 40equi l’ont suivi. La distance parcourue par les hommes était un 8 km sur un tout nouveau parcours.

Du côté féminin, Catherine Fleury a réalisé le meilleur temps de la formation féminine pour une deuxième compétition de suite avec un résultat de 25:02, ce qui lui a valu la 22eposition. C’est ensuite Marie-Claire Côté (28:51) au 52erang et Chloé Guillon à la 53eposition qui ont complété le top 3 féminin des Inuk pour ce 6 km.

C’est en raison d’une décision stratégique que certains étudiants-athlètes n’étaient pas présents à cette compétition. En effet, les athlètes doivent participer à deux compétitions, afin d’être éligibles au championnat provincial. Ceux qui avaient déjà pris part à deux évènements cette saison étaient donc absents afin d’éviter le risque de blessures, avoir plus de repos…

Pour la première fois la semaine dernière, l’équipe a assisté à une séance de psychologie sportive. Riche en apprentissages, cette première session a permis de mettre en application une nouvelle technique lors des compétitions, afin d’atteindre des objectifs précis. Les étudiants-athlètes étaient jumelés en équipe de deux. Lorsque le premier était en train de courir, l’autre était placé à un endroit stratégique sur le parcours afin de lui rappeler au bon moment l’objectif qu’il devait respecter. L’entraîneuse Anne-Marie Fortin est très satisfaite des résultats de ce premier atelier.

Les Inuk seront de retour sur le terrain le 27 octobre au Parc Maisonneuve à Montréal à l’occasion du championnat provincial de cross-country.

En bref :

8km masculin

10eCharles-Olivier Huapaya Proulx (28:58)

37eAlec Bousquet (31:52)

40eZachary Gessan (32:05)

 

6km féminin

22eCatherine Fleury (25:02)

52eMarie-Claire Côté (28:51)

53eChloé Guillon (29:45)

Des Inuk dans le haut du classement

D4A_3800

Samedi dernier, l’équipe de cross-country des Inuk était du côté de Québec, à l’occasion de l’Invitation Rouge & Or qui se déroulait sur les Plaines d’Abraham. Malgré un parcours difficile, une plus grande distance et un niveau de compétition relevé, nous avons pu voir des étudiants-athlètes représentant l’UQAC dans le haut du classement.

Chez les hommes, Charles Perrault a obtenu une très bonne 14position avec un temps de 27:47.1 pour parcourir la distance 8 km sur un parcours majoritairement composé de gazon. C’est ensuite son coéquipier Alec Bousquet qui a franchi la ligne d’arrivée 46après avoir pris 31:18.6 pour terminer la course. Il s’agissait la première course d’Alec sur le parcours universitaire, puisque ce dernier était incommodé par une blessure depuis la fin de la saison estivale. « Il se levait très tôt tous les matins pour venir à nos entraînements, même s’il ne pouvait pas y participer. Il faisait les exercices du physiothérapeute et de l’entraînement léger à la place. C’est remarquable de voir qu’il s’est classé 2ede notre équipe dans ce contexte. Il a une belle attitude, il est passionné », raconte son entraîneuse, Naomie Fréchette. C’est Fréféric Lefebvre qui s’est classé 3ede son équipe avec une 49position au classement et un temps de 31:38.8.

Du côté féminin, Catherine Fleury a obtenu la 19e  place en réalisant la course de 6 km en 24:33.3. L’étudiante-athlète, dont le vélo de montagne est le sport principal, a eu tout un début de course en conservant une place parmi les coureuses en tête de la course, ce qui lui a permis de terminer dans une très bonne position. Laurence Normandin, avec un temps de 25:51.7, a terminé à la 33position suivie de Mozelle Théoret, 43avec un résultat de 27:41.4.

Naomie Fréchette se dit très satisfaite des résultats de ses protégés. « Il s’agit de l’un des parcours les plus difficiles au Québec puisqu’il est presque entièrement composé de gazon et de côtes. C’est plus instable et ça augmente le risque de glisser », explique-t-elle. Elle mentionne aussi que la fatigue commence à se faire ressentir. « La saison de cross-country est très intense. Des compétitions à toutes les fins de semaine, beaucoup d’entraînements, c’est exigeant pour les étudiants-athlètes. Malgré ces facteurs, ils restent tout de même motivés et ils performent », souligne-t-elle. L’équipe sera d’ailleurs du côté de Sherbrooke samedi prochain, à l’occasion de la dernière compétition avant les championnats provinciaux.

Les résultats en bref :  

Femmes

19eCatherine Fleury (24:33.3)

33eLaurence Normandin (25:51.7)

43eMozelle Théoret (27:41.4)

Hommes

14eCharles Perrault (27:47.1)

46eAlec Bousquet (31:18.6)

49eFrederic Lefebvre (31:38.8)

La saison de cross-country lancée en grand

41871742_2328791657161332_4920220946960220160_n

En fin de semaine dernière, l’équipe de cross-country des Inuk a donné le coup d’envoi à la saison du sport universitaire à l’occasion du McGill Open. Avec de nouveaux records, les 16 étudiants-athlètes présents ont donné le ton à une saison qui s’annonce surprenante.

Du côté masculin, les Inuk ont réalisé le meilleur classement universitaire de l’organisation depuis 2011, avec un total de 277 points par rapport à 282 à pareille date il y a sept ans. Ce total leur a valu la 7eposition sur un total de 24 équipes classées. Charles-Olivier Huapaya-Proulx a réalisé la meilleure performance de son équipe en parcourant le 6km en 20min 32sec , terminant à la 18eposition. Il a d’ailleurs surpassé son record personnel en plus de battre le record de l’équipe pour cette position, qui était détenu par Joey Dufour depuis 2014. C’est ensuite la recrue Charles Perreault, qui a traversé la ligne d’arrivée à la 38position avec un temps de 22min 26sec, qui a obtenu la 2emeilleure performance de l’équipe. Frédéric Lefebvre a, quant à lui, battu son record personnel en terminant la course à la 57eposition (22min 04sec).

Chez les femmes, le record d’équipe a passé bien près d’être surpassé, selon l’entraîneuse, Anne-Marie Fortin. Laurence Normandin a obtenu la meilleure performance de son équipe avec une 53eplace et un temps de 17min 06sec pour parcourir la distance de 4km. C’est ensuite Mozelle Théoret (56e– 17min 20sec) et Native Lombardot (67e– 18min 06sec) qui ont réalisé les 2eet 3emeilleurs temps chez les Inuk. L’équipe s’est classée à la 13eposition avec un total de 371 points. Petit fait intéressant, l’entraîneuse Naomie Fréchette avait réalisé un temps de 20min 21sec à cette même compétition en 2011.

41876490_2328791880494643_7060724366866120704_n

« Les étudiants-athlètes ont réalisé des performances au-dessus de nos attentes, même s’il s’agissait d’une première compétition sur le circuit pour plusieurs et que la température était très chaude. Ils ont vraiment bien contrôlé leur nervosité », explique Naomie Fréchette. Pour certain étudiants internationaux, il s’agissait aussi de leur première visite dans la métropole québécoise. Elle souligne aussi l’impressionnant esprit d’équipe qui habite les Inuk en ce début de saison. « C’est digne de la fin de l’année. Ils sont soudés. Chaque membre de l’équipe était placé à un endroit sur le terrain afin d’encourager leurs coéquipiers qui étaient en train de courir. Je crois vraiment que le camp d’entraînement y est pour quelque chose », ajoute-t-elle.

Les Inuk seront de retour sur le terrain dès la fin de semaine prochaine, à l’occasion de l’Invitation Rouge & Or sur les Plaines d’Abraham.